Ache

Publié le 10 Octobre 2010

AcP2-achehe

 

Les Celtes la nommaient “ach”, qui signifiait “eau”, car cette plante bisannuelle apprécie les sols humides et salés. On prête aux Italiens du XVIIe siècle l'idée de la culture de l'Ache afin d'obtenir notre Céleri domestique, moins âcre que le sauvage. Connue depuis l'Antiquité pour ses vertus thérapeutiques, l'Ache dresse ses tiges herbacées, glabres, creuses et rameuses, de 30 centimètres à 1 mètre. Sa racine, pivotante, entre dans la composition d'un sirop diurétique où l'on retrouve l'Asperge, le Fenouil, le Persil et le Fragon épineux. Elle est employée comme fébrifuge associée au Quinquina. Belle histoire pour cette plante que l'on nomme parfois l'Ache puante à cause de sa forte et caractéristique odeur.

 

Elle est originaire du bassin méditerranéen.
Toutes les parties de la plante sont aromatiques.

 

Partie utilisée

Les feuilles

 

Usage culinaire

C'est l'ancêtre sauvage du céleri et elle peut remplacer celui-ci dans tous ses usages.

 

Vertus

toute la plante contient des substances apéritives, diurétiques et carminatives.

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Epices et herbes aromatiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article