Apéritif : au myrte

Publié le 9 Octobre 2010

Très commun dans tout le maquis méditerranéen, le myrte est surtout utilisée en Corse, en Sardaigne et en Sicile pour aromatiser le gibier et les viandes grasses mais aussi une liqueur.

 

Les baies sont appréciées pour leur goût proche de celui  du genièvre et les feuilles de celui du romarin.

Les branches ajoutées aux braises répandent une odeur très agréable dont les pièces de viande rôtie s'imprègnent. Les feuilles prises en infusion ont des propriétés astringentes et digestives, et sont utilisées pour combattre la diarrhée infantile.

 

Une autre caractéristique du myrte est la façon dont poussent ses feuilles : d’un même point peuvent sortir trois feuilles (comme on peut le voir sur la photo). Ces trois feuilles, dans la religion juive, représentent les trois patriarches Abraham (à droite), Isaac (à gauche) et Jacob (le bourgeon au centre) qui proviennent chacun d’une même source, Dieu (le point sur la branche d’où partent les trois feuilles).

220px-Myrtus communis buds

 

 

Vin de myrte

  • Rincer 100 g de baies de myrte
  • Les mettre dans un grand bocal
  • Verser 1 l de vin rosé
  • Ajouter 100 g d'alcool à 90° non dénaturé
  • Faire macérer pendant 3 semaines
  • Presser les fruits pour récolter le maximum de jus (le meilleur étant la centrifugeuse)
  • Filtrer
  • Préparer un sirop avec 200 g de sucre et 100 g d'eau
  • Attendez le refroissement pour mélanger tous les ingrédients
  • Si besoin est, filtrer à nouveau
  • Mettre en bouteilles préalablement ébouillantées.

 

 

 

 

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #BOISSONS

Repost 0
Commenter cet article