Chandeleur

Publié le 2 Février 2012

2 FEVRIER

 

Ca y est, mes crêpes sont faites.

 

18, très exactement, c'est à dire 6 par personne, ce qui n'est pas mal si on considère que chacun les remplira de ce qu'il désire.

 

J'ai préparé ma pâte à la façon de ma belle mère, une bretonne pure souche.

Les puristes, d'après elle, ne peuvent aimer que les crêpes faites avec de la farine, de l'eau, du sel.

Tout le reste n'est que fantaisie et cuisine moderne prétend-elle.

 

Ma belle mère fait des crêpes à la farine de sarrazin, comme le faisaient les paysans au fond de leur campagne bretonne. Quand elle s'y met, elle en fait carrément 1 kg ce qui fait souvent plus d'une centaine de crêpes. La billig ne chôme pas. Elle les congèle par paquet de 10 (les crêpes effectivement se congèlent très bien) et elle les ressort tous les vendredis soirs puisque ce jour là est jour des crêpes.

image du site : commune.plozevet.free.comet les-voyages-de-nana.over-blog.com

 

Mais je lui désobéis malgré tout.

En effet, je trouve que la farine de sarrazin ne se prête pas à la crêpe sucrée, alors qu'il n'y a pas de problème pour la farine blanche de blé. Je fais donc des crêpes sans sucrer la pâte. Ainsi chacun peut faire un repas complet : crêpe à la charcuterie, crêpe aux légumes, crêpe au fromage, crêpe à la confiture, crêpe aux fruits...

 

La table est remplie des divers ingrédients et chacun se sert selon son bon vouloir. J'ai trouvé cette formule pour éviter les contrariétés. Je ne pouvais pas imposer des crêpes au fromage à mon fils qui n'aime pas et ne souhaitais pas m'obliger à manger des crêpes sucrées que ne n'apprécie pas, mais alors pas du tout.

 

Mais je vous laisse !

 

Vous avez à faire !

 

Pensez à faire reposez votre pâte, elle vous en sera reconnaissante !

 

Bon courage !

 

Et à vos papilles !!!

 

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0
Commenter cet article