Digestif : aux cassis ou aux myrtilles (2)

Publié le 8 Octobre 2010

Le cassis est le fruit du cassissier, petit arbrisseau touffu appelé parfois "groseillier noir".

On trouve son origine dans le nord et l'est de l'Europe.

Ce n'est qu'au XVIe siècle qu'il apparaît en France.

Depuis cette époque, on lui a alors approprié de nombreuses vertus médicinales et encore aujourd'hui.

  

En tant que native de Dijon, je peux vous raconter que la "crème de cassis" fût inventée dans cette ville, au XVIIIe siècle, par la maison Lejay Lagoutte qui existe toujours : faire macédg3o21rer des baies de cassissiers abondamment cultivés dans la région, dans de l'alcool, puis rajouter du sucre. Cette liqueur eut rapidement du succès en particulier dans les bistrots parisiens où on la consommait sous forme de "blanc-cass"  connu aussi sous le nom de "rince-cochon".

  

En 1952, le chanoine Félix KIR (député maire depuis 1945), personnage haut en couleur par son physique et son franc-parlé, donne à la société dijonnaise le droit d'utiliser son nom à des fins commerciales. Plus tard, dans les années 60, il mit cet apéritif à l'honneur en l'imposant dans toutes les réceptions à l'hôtel de ville voulant ainsi relancer la fabrication de la crème de cassis, un peu en perte de vitesse et utiliser l'aligoté, vin de la région alors très acide et en surproduction. Il offrait également une réplique réligieuse au terme laïc de "communard" (vin rouge cassis).

  

Après sa mort en 68, cette boisson officielle de la ville de Dijon fût appelée du nom de son fidèle défenseur. Mais le nom de Kir est devenu maintenant un nom commun totalement galvaudé : il désigne pratiquement toute boisson dont on mélange une crème ou un sirop avec un vin, ou cidre. 

 

 

Mais revenons à nos baies de cassis. Le cassis a toujours eu la réputation d'avoir des effets bénéfiques sur la santé. On utilise les feuilles pour préparer des infusions destinées dans le traitement des rhumatismes, de l'arthrose, de la goutte, contre les phénomènes inflammatoires et les troubles de la micro-circulation.

 

Le cassis est riche en fibres, riche en eau, très riche en pigments. Il est modérément sucré et moyennement calorique. Il a une teneur exceptionnement en vitamine C et contient également des vitamines E et P, des minéraux comme le potassium, des oligo-éléments.

 

Bref, il peut conserver le nom qu'on lui donnait jadis "facteur de longue vie".

 

 

 

Liqueur de cassis (1)

  • Dans un bocal, verser 500 g de fruits
  • Ajouter 1 l d'eau de vie à 45 ° grappe329x400
  • Fermer le bocal et faire macérer pendant 15 j
  • Presser les fruits pour en extraire le jus
  • Faire un sirop avec 500 g de sucre et un filet d'eau
  • Filtrer
  • Mettre en bouteilles préalablement ébouillantées.

 

 

Crème de cassis (2)

  • Ecraser 1 kg de cassis
  • Verser dans un grand bocal
  • Ajouter 1 l de vin rouge
  • Laisser macérer pendant 2 jours
  • Filtrer en pressant pour extraire le plus de jus possible. (penser à la centrifugeuse)
  • Peser
  • Ajouter le même poids en sucre
  • Porter 5 mn à ébullition tout en remuant
  • Attendre l'épaississement du jus
  • Laisser refroidir
  • Laisser encore reposer à la cave une dizaine de jours
  • A ce moment là ajouter 2 verre d'alcool à 45°
  • Mettre en bouteilles préalablement ébouillantées.
  • Boucher et attendre quelques mois avant de consommer.

 

 

 

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #BOISSONS

Repost 0
Commenter cet article