digestif : aux coings

Publié le 3 Octobre 2010

Le coing est le fruit du cognassier.

Cet ancien arbre fruitier est cultivé depuis 4000 ans.

Ses grandes fleurs roses et blanches peuvent atteindre jusqu’à 5 cm et s’épanouissent au mois de mai.



Son fruit jaune est assez volumineux, à la fois piriforme et ovale.

Sa peau est cotonneuse e à maturité, il est très parfumé et odorant. Rentrez dans une pièce où il y a des coings et sentez.



Tout comme les nèfles, les coings crus ne se consomment qu'après blettissement. En général, il arrive à maturité à la fin du mois d’octobre et se conserve plusieurs semaines.

de coing1 tr 560

On a longtemps utilisé ses graines comme remède contre la toux et les maux d’estomac.

 

Il n'est pas conseillé de le manger cru tant il est dense.

Mais si je peux faire une comparaison, il est comme le cochon : tout est bon dans le coing : la peau, les pépins ou la pulpe, tout est utile. Il est de ces fruits dont on dit qu'il fait du profit.

 

Les coings, riches en pectine, sont préparés pour en faire une excellente gelée ou des confitures, des pâtes de fruits, des gâteaux, ainsi qu’une eau-de-vie. La Liqueur très parfumée au nez, révèle toute sa saveur en bouche.

 

Les coings pelés peuvent également être rôtis au four. Ne jetez pas les plures, elles serviront à confectionner votre liqueur.

Enfin, dans l'Europe de l'Est le coing est utilisé, presque exclusivement, comme légume, dont on fait une soupe d'hiver.

  

Liqueur de coings

  • Peler des coings 
  • Mettre les pelures dans un bocal
  • Ajouter de l'eau de vie à 60º environ.
  • Laisser macérer 6 semaines
  • Puis faire cuire ensemble
  • Préparer un sirop : 350 g de sucre et 0,5 litre d'eau  (pour une bouteille d'eau de vie)
  • Faire bouillir le sirop 5 minutes
  • Le faire refroidir
  • Mélanger l'ensemble
  • Filtrer
  • Mettre en bouteilles
  • Attendre quelques semaines avant de consommer

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #BOISSONS

Repost 0
Commenter cet article