Poulet rôti

Publié le 18 Novembre 2010

Photo personnelle (chateau d'Ussé)

2010 08 Ussé Chateau (30)

Bonjour, bonjour,

 

Nos anciens avaient le sens du comique.

Je ne sais absolument pas si pareille recette, aujourd'hui, ferait le même effet, surtout si, parmi vos invités, vous avez des militants de la S.P.A.

 

J'ai toutefois trouvé l'idée de cette recette assez amusante pour vous la communiquer.

Maintenant, si un seul d'entre vous est partant, je veux bien qu'il nous en rapporte le résultat qu'il a eu auprès de ses amis.

 

Voici donc, comme au XVe siècle, la recette du poulet rôti, extrait du "Vivendier" que l'on peut traduire par "celui qui procure la nourriture".

 

Il s'agit d'un manuscrit conservé à Kassel en Allemagne, qui a été trouvé dans un énorme codex (livre manuscrit composé de feuillels de parchemin pliées et cousues ensembles) contenant des textes de Jacques Despars. Médecin originaire de Tournai ayant travaillé pour le Duc de Bourgogne Philippe le Bon, il aurait écrit de manuscrit entre 1420 et 1440, en Flandre.

 

La première recette est écrite dans le français de l’époque et la seconde a été reformulée en utilisant notre langage actuel.

 

 

A faire .j. poullet aler Rosti sur le table.

Preng ung poullet ou aultre oisiel, tel qu'il te plaira, sy le plume tout vif, a l'eaue chaude tres nettement ; puis preng les moioeufs de .ij. ou iij. oeufs et soient bastus avoecq pouldre de saffren et fleur d'able, et destrempés d'eaue crasse ou de la craisse qui qui chiet soubz le rost, en la paiele sanimome, et de ]163r[ ceste mistion atout une plume dore et pains tres bien ton poullet, tant qu'il ait coulleur pareille a viande roste ; et ce fait, quant on vouldra servir a table, mettez la teste du poulet dessoubz son elle et le tourne entre tes mains et le tamppie tant qu'il soit bien endormis ; puis laissez sur ton plat avoecq l'autre rot et, quant on le voudra tranchier, il se esueille et s'en fuira par la table et abatra pos et hanaps.

 

Pour faire un poulet à l'air rôti sur la table.

Prenez un poulet ou un autre oiseau, ce qui vous plaira. Plume-le tout vif dans de l'eau chaude, parfaitement. Puis prends les jaunes de 2 ou 3 œufs. Qu'ils soient bien battus avec de la poudre de safran et de la farine de blé et mouillés d'eau grasse ou de la graisse qui coule sous le rôti. Dans la poêle, de la cannelle. De ce mélange, avec une plume dorée, peins très bien ton poulet, jusqu'à ce qu'il ait une couleur pareille à de la viande rôtie. Cela fait, quand on voudra servir à table, mettre la tête du poulet sous son aile. Tourne-le entre tes mains. Écrase-le jusqu'à ce qu'il soit bien endormi. Puis déposez sur ton plat avec l'autre rôti. Quand on voudra le couper, il se réveillera. Il s'enfuira sur la table. Il reversera les pots et les gobelets.

 

 

Wouahou !

 

Bon courage et bon appétît !!!

 

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine médiévale

Repost 0
Commenter cet article