Publié le 8 Février 2015

image du blog aroma-zone
image du blog aroma-zone

Voilà une recette simple, très facile à réaliser, mais aussi très goûteuse.

Ingrédients
  • 4 tranches de saumon fumé
  • 3 c à s d'huile d'olive
  • 2 g d'huile essentielle d'aneth
  • 2 g d'H.E. de citron (vert)
  • 1 g d'H.E. de coriandre
  • sel, poivre
Préparation
  1. étalez les tranches de saumon sur un plat
  2. mélangez l'huile d'olive avec les H.E., le sel et le poivre
  3. arrosez le saumon de la marinade
  4. filmez le plat
  5. mettre au réfrigérateur
  6. attendre le lendemain avant de servir

Dégustez ce saumon sur des blinis tartinés de beurre.

Délicieux également sur de simples tranches de pains de campagne, de seigle ou aux céréales.

Et maintenant : Régalez-vous !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine aux huiles essentielles

Repost 0

Publié le 2 Février 2015

dessin Internet
dessin Internet

Voilà, nous sommes le 2 février, jour de la Chandeleur.

D'abord, un petit mot sur cette tradition. Pourquoi cette fête et pourquoi des crêpes ?

La Chandeleur, appelée « Fête de la lumière », honorait chez les celtes l’astre solaire qui fait mûrir les blés.

Dans la Rome antique, des fêtes annuelles de purification (de passage), appelées lupercales, étaient célébrées du 13 au 15 février, à la fin de l’année qui commençait alors le 1er mars. Les hommes parcouraient les rues en agitant des flambeaux.

Il est dit également que l’une des origines de la Chandeleur remonte également aux Parentalia romaines données en l’honneur des morts qui étaient veillés à la chandelle.

Or, l’Eglise cherche depuis longtemps à remplacer ce culte païen. Au Ve siècle, le pape Gélase 1er décide de christianiser ce rite tout ce qu’il y a de plus païen en instituant une fête commémorant un rite hébraïque: celle de la « présentation de Jésus au Temple ». Cette fête rappelle un épisode important de l'Évangile : respectant la coutume juive, Marie et Joseph présentent Jésus au Temple 40 jours après sa naissance, c'est-à-dire qu'il est « offert » à Dieu comme tous les premiers-nés garçons d'une famille.

Célébrée d'abord en Orient, la présentation de Jésus au Temple a été commémorée à Rome à la fin du VIIe siècle. On organisait alors le 2 février une procession à travers la ville avec des chandelles allumées.

Voilà donc pour la date du 2 FEVRIER.

Dans les églises on remplace les torches par des chandelles bénites dont la flamme dégage une lueur rappelant que le Christ est la lumière du monde. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé afin de protéger le foyer. Les candela ou chandelles étaient conservées allumées autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort et les coups du sort... et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d'hiver qui produiront les bonnes moissons de l'été prochain. Cette croyance excessive se mêlera fortement à une sorte de superstition.

Voilà pour le nom de CHANDELEUR.

Pourquoi des crêpes ?

La tradition rapporte que pour récompenser les pèlerins venus à Rome pour la Chandeleur, le pape Gélase leur faisait distribuer des crêpes pour les retaper. Mais on dit aussi que la crêpe, avec sa forme ronde et sa couleur dorée rappelle le Soleil dont c’était le retour après un hiver sombre et froid.

Voilà pour les CRÊPES.

Faire sauter les crêpes
Faire sauter les crêpes

Dans les chapitres 100 et 1 façons de garnir des crêpes salées... ou sucrées, j'ai déjà donné plusieurs manières de préparer la pâte à crêpe.

En voici une autre recette dont les ingrédients sont faciles à retenir de façon mnémotechnique : 4 3 2 1.

La pâte à crêpe n'aura plus de secret pour vous si vous vous savez compter jusqu'à 4.

  1. Dans un saladier vous déposez 1 pincée de sel
  2. Ajouter 2 verres de farine et formez un puits
  3. Cassez 3 œufs battus en omelette
  4. Délayez délicatement 4 verres de liquide (généralement du lait) afin qu'il n'y ait aucun grumeaux

Voilà, votre pâte est prête. Vous n'avez plus qu'à faire les crêpes sans oublier de les faire "sauter".

C'est une coutume nous viendrait de Bretagne où les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche.

Puis la pièce d’or était empaquetée dans la crêpe et portée en procession jusque dans la chambre parentale. Toute la famille suivait. La crêpe et la pièce étaient alors déposées en haut de l’armoire.

L’année suivante, on récupérait et jetait ce qui restait de la crêpe. La pièce d’or, elle, était donnée au premier pauvre venu.

Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année.

Voilà pourquoi, aujourd'hui encore, la tradition veut que celui qui retourne sa crêpe avec adresse, sans la laisser tomber à terre ou ne la rattrape toute fripée, aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine.

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2015

Ce weekend nous recevons des amis et j'ai décidé de faire un repas à thème : les farcis.

Je vous en donne le contenu :

Entrées : œufs farcis chorizo / petits suisses. Les demi-œufs seront décorés en petites souris pour donner un air festif. Ils seront déposés sur un lit de verdure et accompagnés de radis, eux aussi en forme de petites souris.

Poisson : tronçons de courgettes farcies au saumon frais, citron confit, fromage et aneth

Viande / légumes : demi-poivrons farcis à l'agneau haché, riz et épices

Fromage : champignons farcis au camembert dont je vous détaille ci-dessous la recette

Dessert : poires farcies avec un mélange de compote de pomme et fruits secs (abricots, pruneaux, noix) sauce crémeuse à la poudre d'amande.

J'espère que tout sera réussi car ma spécialité c'est de cuisiner impeccablement lorsque nous sommes seuls, et rater ou du moins faire plus ou moins bien lorsqu'il y a le challenge de réussir pour des invités.

Photo personnelle d'une amanite : champignon plus que fortement déconseillé pour faire cette recette.

Photo personnelle d'une amanite : champignon plus que fortement déconseillé pour faire cette recette.

Ingrédients

  • gros champignons de Paris
  • 1 grosse échalote
  • 1/2 camembert
  • 1 c à s de crème
  • 1 tranche de jambon blanc
  • 2 c à s de chapelure
  • ciboule

Préparation

  1. Préchauffer le four à 180°
  2. retirer le pied des champignons et nettoyer les chapeaux (moi je les pèle)
  3. éplucher l'échalote
  4. couper le camembert en morceaux
  5. dans le bol d'un mixer, placer l'échalote, le camembert, la crème, le jambon blanc, la chapelure, la ciboule, sans oublier les pieds des champignons, sel, poivre
  6. mixer jusqu'à obtenir une préparation homogène
  7. répartir cet appareil dans les chapeaux des champignons
  8. mettre sur la plaque du four recouverte d'une feuille silicone ou d'un papier sulfurisé
  9. enfourner pour 10 à 15 mn de cuisson
  10. servir immédiatement

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2015

Pieter Aertsen - 1560 - Les crêpes - Musée Boijmans Van Beuningen - Rotterdam

Pieter Aertsen - 1560 - Les crêpes - Musée Boijmans Van Beuningen - Rotterdam

Après les 100 et 1 façons d’accommoder les crêpes salées, chapitre qui, j’ai l’impression, intéresse beaucoup d’entre vous, cette année je me suis donc lancée dans les crêpes sucrées.

Toutes les confitures, toutes les crèmes, tous les fruits, tous les alcools, etc… pouvant être utilisés, vu la multiplicité des ingrédients et de leurs associations, j’aurais pu intituler ce chapitre 1000 ou 10 000 façons d’accommoder les crêpes sucrées.

Je vous donne ici quelques exemples, sans classification précise puisque je n’ai pas trouvé de véritable thème qui prédomine comme pour les crêpes salées. Donc, je vous ai fait un classement par ordre alphabétique de l’ingrédient principal.

André Henri Dargelas - 19e - la Chandeleur - Christie's

André Henri Dargelas - 19e - la Chandeleur - Christie's

1. Alexandrine : dans la pâte, pour 200 g de farine et 50 cl de lait, ajouter 100 g de poudre d’amande.

2. ananas coco : Dans une crème très froide, fouettée, ajouter du sucre glace et de la noix de coco. Tartiner une crêpe et poser des tranches d'ananas

3. ananas, sauce caramel à l’orange : garnir avec une crème pâtissière tiède. Répartir des dés d’ananas, napper de sauce caramel à l’orange (sucre cuit en caramel et décuit avec du jus d’orange, crème et éventuellement Grand Marnier)

4. avocat et à l’anis : garnir de lamelles d’avocats et de crème faite en faisant cuire au bain marie des jaunes d’œufs, de la crème, du sucre et de l’anisette.

5. Balinaise : pâte à la farine de riz et lait de coco et garniture faite de poudre de noix de coco, sirop de sucre de canne et jus de citron vert

6. banana split : banane coupée en longueur, glace vanille et chantilly le tout nappé de chocolat chaud

7. banane / genièvre : couper une banane en rondelle, arroser d’un caramel, fermer et flamber à l’alcool de genièvre

8. banane flambée : Fourrée d’une banane dorée dans le beurre, caramélisée dans le sucre, puis arrosée de rhum et flambée

9. banane sauce chocolat : banane coupées en rondelles recouverte de sauce chocolat (chocolat fondu dans crème et sucre)

10. banane, Nutella, caramel : tartiner la crêpe de Nutella, faire un caramel, poser et retourner y les bananes. Les mettre sur le Nutella et napper de sauce caramel

Jan Steen - 17è - la marchande de crêpes - collection privée

Jan Steen - 17è - la marchande de crêpes - collection privée

11. belle Hélène : éventuellement, poirée dans la pâte. Demi-poire pochée, nappée de chocolat chaud parsemé d’amandes effilées et accompagnée d’une boule de glace à la vanille. (avec ou sans chantilly)

12. beurre de cacahuètes

13. beurre salé

14. cacahuètes : dans la pâte, incorporer des cacahuètes non salées grossièrement hachées. Faire des petites crêpes, style blinis et tartiner de pâte de cacahuètes.

15. Café : un feu de café dans la pâte puis préparer une crème au café avec du lait, 2 c à s de café soluble, jusqu’à épaississement avant d’ajouter du sucre

16. caipirinha : tranches de citron confites dans un sirop, beurre « caipirinha » (composé de sucre, citron, beurre et caipirinha le rhum blanc brésilien)… même baignade sans l’alcool avant d’y même le feu.

17. calva : Fines lamelles de pommes marinées dans de la crème de calvados

18. carambar /fruits : faire caraméliser des tranches de pommes, poires ou nashi. Faire fondre des carambars dans de la crème et ajouter des blancs d’œufs montés en neige. Associer les deux sur la crêpe

19. caramel / beurre salé

20. caramélisées aux poires : garnir les crêpes de poires au sirop, parsemer de cerneaux de noix et napper de caramel

Alfred Desplanques - 1928 - les crêpes

Alfred Desplanques - 1928 - les crêpes

21. cassata : roulée et fourrée de crème pâtissière dans laquelle ont été mélangé beaucoup de fruits confits

22. cassis : tartiner de confiture de cassis, ajouter une boule de glace au cassis et verser un peu de liqueur de crème de cassis. Avec ou sans chantilly

23. chantilly

24. chocolat

25. chocolat (2) : faire deux pâtes, une blanche, une chocolatée. Dans la poêle, verser un peu des deux. Râper du chocolat blanc sur la partie noire et du chocolat noir sur la partie blanche

26. chocolats (2) : Faire deux mousses avec du chocolat blanc et du chocolat noir, fondus, mélanger à une bombe de chantilly

27. coca cola : dans la pâte, pour 250 g de farine et 50 cl de lait, ajouter un peu de coca cola. Attendre au moins 1 h pour la fermentation de la pâte

28. compote de figue et poire pochée : sur la crêpe, une boule de glace, une figue compotée, 1 poire pochée, et quelques cerneaux cassés de noix

29. compote de fruits secs : couper en morceaux des dattes, abricots, figues, pruneaux secs. Faire compoter dans du thé et répartir sur les crêpes

30. compotes de fruits (tous les fruits)

Godfried Schalcken - 1670 - garçon avec une crêpe - kunstalle - hambourg

Godfried Schalcken - 1670 - garçon avec une crêpe - kunstalle - hambourg

31. confiture de lait : tartiner de confiture de lait et décorer de kumquat coupés en deux

32. dijonnaise : un peu de marc dans la pâte, poire entière pochée dans un sirop au cassis. Etaler de la gelée de cassis, poser la poire, arroser du jus réduit, éparpiller des amandes effilées.

33. exotique : mélanger une crème aux œufs et de la chantilly. Placer la crêpe dans un bol, verser un peu de la préparation. Ajouter ananas, litchi, kiwi et décorer avec des physalis. Peu se parfumer au rhum

34. façon tatin : Faire caraméliser des quarts de pommes. Ajouter, cannelle, vanille, fleur d’oranger sur les fruits et disposer le tout sur la crêpe, comme une tarte

35. fleurs en émulsion ; dans un siphon, mettre 200 g de lait entier, 20 cl de crème liquide, 2 cl d’eau de rose, 2 cl de sirop de mimosa, 2 cl de sirop de coquelicot, 2 g d’agar agar. Mettre de la chantilly aux fleurs sur la crêpe et décorer de quelques fleurs fraiches

36. forêt noire : vous pouvez monter en gâteau en intercalant une crêpe et de la mousse au chocolat où sont éparpillées quelques cerises confites. Sur la crêpe du dessus, crème chantilly

37. framboise : faire un coulis à verser sur quelques tranches de poires et framboises. Fermer et reverser du coulis

38. framboises / macarons : faire une crème dont la consistance se trouve entre la crème anglaise et la crème pâtissière. Garnir la crêpe et ajouter quelques framboises fraiches et des macarons émiettés.

39. frangipane : Préparer une frangipane avec du beurre, du sucre, des amandes en poudre, des œufs. Fourrer puis rouler les crêpes et les faire gratiner 10 mn à 200°

40. frisée : ajouter dans la pâte un alcool et des zestes. Laisser reposer. A l’aide d’une poche à douille, faire glisser la pâte, en spirale, dans le la friture chaude. Retourner à mi-cuisson. Déguster la crêpe saupoudrée de sucre glace

Début 20ème siècle - Faire sauter les crêpes à la Chandeleur

Début 20ème siècle - Faire sauter les crêpes à la Chandeleur

41. fromage blanc : battre du fromage blanc avec du miel, éventuellement quelques fruits frais (fraises, framboises) ou secs (amandes). Etaler sur la crêpe et rouler. Rajouter du miel

42. fruits confits : formez des cornets avec les crêpes, garnir de fruits confits et servir avec une crème anglaise

43. fruits frais : crêpe desséchée 15 mn au four, installée dans une empreinte pour lui donner la forme d’un bol, puis garnie de fruits frais coupés, d’une boule de glace et d’un peu de chantilly

44. fruits secs et chocolat fondu : faire un mélange de raisins secs, fruits confits hachés et cerneaux de noix hachés. Rouler la crêpe et napper d’une sauce chocolat crème

45. gingembre : sur des lamelles de mangues ou de goyave revenues à la poêle, verser 1 c à s de sauce faite avec du citron vert, du gingembre moulu et des graines de cardamone écrasées dans le beurre de la poêle, éventuellement une c à s de crème

46. glace citron : napper d’un c à s de confiture de prunes. Garnir de boules de glace. Plier et saupoudrer de sucre glace

47. guimauve : faire fondre des guimauves dans de la crème. A l’aide d’un siphon faire une chantilly et décorer de lamelles de fraises et de feuilles de menthe

48. hongroise : garniture faite de lait, sucre, poudre de noix, zeste d’orange, raisins secs et rhum. L’ensemble doit former une pâte à étaler. Eventuellement, sur les crêpes roulées, verser une sauce chocolatée

49. kiwi : tartiner la crêpe de confiture de mures, couper un kiwi en rondelle, plier et arroser de chocolat fondu

50. Kiwis/papaye : garnir le centre de fruits, ajouter du yaourt, plier, verser un filet de sirop d’érable

Eugène Giraud - 1843 - les crêpes

Eugène Giraud - 1843 - les crêpes

51. Kumquats : kumquats coupés et épépinés, pochés 10 mn dans un sirop bien épicé. Plier et arroser de sirop d’érable

52. lavande : faire infuser des fleurs de lavande dans du lait chaud pendant une nuit et préparer la pâte à crêpes. Excellent avec quelques fraises coupées

53. lemon curd : Badigeonner avec un lemon curd fait en fouettant du sucre, des zestes et jus de citron, de la fécule de maïs et des œufs

54. mangue / menthe / petits suisses : faire mariner des feuilles de menthe avec des dés de mangue. Mélanger des petits suisses avec de la vanille en poudre. Garnir la crêpe par couches successives

55. mangues/chocolat : mangue en brunoise, mousse au chocolat blanc dans laquelle sont écrasées des graines de cardamone

56. marrons : tartiner de crème de marrons et décorer de morceaux de marrons glacés

57. mascarpone et fruits des bois : Mascarpone fouetté avec des jaunes, du sucre et un arôme pistache, avec des fruits des bois

58. mascarpone saveur cannelle : Tartinée chaude avec du mascarpone mélangé à du sucre et de la cannelle

59. mascarpone, compotée de banane : tartiner une crêpe avec de la mascarpone. Déposer de la compotée avec morceaux de banane au sucre. Rouler. Peu se servir avec une sauce chocolat chaude

60. miel : verser une préparation miel / jus de citron / beurre

Jan Van Bijlert - 1640 - femme tenant une crêpe - collection privée

Jan Van Bijlert - 1640 - femme tenant une crêpe - collection privée

61. mures : mélanger des mures fraiches dans du fromage blanc, étaler et arroser de crème de cassis

62. myrtilles-pommes : faire réchauffer une compote de pomme et garnir les crêpes. Couvrir de myrtilles.

63. Nectarines ou pêches et son coulis : préparer des quartiers de fruits et les caraméliser dans la poêle. Faire un coulis de nectarine (fruits, eau, sucre, vanille). Y ajouter le caramel restant. Poser les fruits sur la crêpe, le coulis et émietter un spéculoos.

64. Noisettes : ajouter dans la pâte 30 g de poudre d’amandes et 70 g de poudre de noisettes

65. Nougat : couper une banane en tranches fines, saupoudrer de cannelle, parsemer de morceaux de nougats et napper d’1 c à c de miel

66. Nutella

67. Orangette : quelques gouttes de fleur d’oranger dans la pâte. Caraméliser des segments d’oranges et allonger le caramel de jus d’orange et d’une cuillère de crème pour napper la crêpe

68. Pain d’épice / nougat : poser deux boules de glace au nougat, ou à l’amande et recouvrir de pain d’épices réduit presque en poudre. Avec ou sans chantilly

69. pastis : 2 c à s dans la pâte, sucre et jus de citron sur la crêpe, verser le pastis, attendre et flamber.

70. pâte de cacahuètes

Alfred de Richemont - fin 19e - les crêpes - BA Lille

Alfred de Richemont - fin 19e - les crêpes - BA Lille

71. pâte spéculoos

72. pêche / gingembre : peler et couper des pêches en petits cubes (ou utiliser des pêches au sirop). Fouetter du fromage blanc avec du gingembre en poudre. Ajouter les dés de fruits. Déposer au centre et ficeler en aumônière.

73. pêche Melba : deux demi-pêches pochées entourant une boule de glace vanille, nappées d’un coulis de framboises, de chantilly et d’amandes effilées.

74. Physalis : faire revenir des physalis dans du beurre et sucre, pendant 5 mn. Arroser la crêpe de quelques gouttes d’eau de vie.

75. pina colada : lait de coco dans la pâte, morceaux d’ananas, le tout flambé avec du rhum

76. Pomme-châtaigne : tartiner de crème de marron et poser des tranches de pomme. Plier la crème en deux et ajouter une cuillère de Cointreau ou d’eau de noix

77. pomme-clémentines : Compoter des pommes dans du sirop d’érable et des clémentines dans du sucre vanillé. Servir en aumônières bien chaude.

78. Pomme-pain : Cannelle dans la pâte. Couper des tranches de pain d’épices et des pommes en petits morceaux. Faire revenir à la poêle.

79. pommes : tranches de pommes sautées à la poêle, arrosées et flambées au rhum

80. pommes, banane : faire une compote de pommes/bananes et napper d’une sauce chocolat/crème, avec ou sans une goutte d’alcool.

Adriaen Rombouts - 1667 - la soirée des crêpes - National Museum -  Northern Ireland

Adriaen Rombouts - 1667 - la soirée des crêpes - National Museum - Northern Ireland

81. Praliné : mélanger de la poudre d’amande colorée à sec, sucre et vanille à répartir sur les crêpes. On peut remplacer par du pralin tout prêt

82. Pruneaux : mixer des pruneaux dénoyautés pour en faire une purée. Déposer sur une crêpe, plier, verser un peu de cognac et flamber

83. Québécoise : couler du sirop d’érable

84. Raisin italia : épépiner des grains de raisins italia, les couvrir d’un sabayon parfumé au marc de bourgogne, plier puis flamber.

85. Rhubarbe/fruits rouges : étaler de la compote de rhubarbe, parsemer de myrtilles et groseilles, recouvrer de yaourt à la grecque (ou de mascarpone si on veut moins d’acidité)

86. Rhum / raisin : un peu de rhum dans la pâte et garnir la crêpe d’une crème pâtissière au rhum et parsemée de raisins secs

87. Ricotta : étaler un mélange de ricotta, miel, et cerneaux de noix hachés

88. Riz / Nutella : sur une crêpe étaler du riz cuit avec du lait de coco. Poser un sillon de Nutella et rouler bien serré la crêpe. Faire reposer et couper en makis

89. Riz : ajouter un riz moelleux, sucré et parfumé, à la pâte à crêpe. Cuire un peu plus longtemps

90. Sabayon café : verser le sabayon (jaunes d’œufs, sucre, café fouettés dans un bain marie). Plier les crêpes pour éviter que la crème coule

Nature morte

Nature morte

91. Sabayon rhum : couler un sabayon (jaunes d’œufs, sucre et rhum fouettés dans un bain marie) dans des crêpes formées en cônes

92. Soufflée : mélanger du Cointreau, des zestes d’oranges hachées et des morceaux de zestes confits, dans de la crème pâtissière. Ajouter en plusieurs fois des blancs montés avec du sucre (meringue). Garnir les crêpes et passer au four 15 mn

93. sucres (3) : Saupoudrée de sucre vanillé, sucre blanc, vergeoise

94. Suzette : Fourrée de « beurre Suzette » (composé de sucre, d’orange, beurre et Grand Marnier), une petite baignade dans le Grand Marnier, avant de provoquer (ou non, il y a débat) un incendie

95. tagada : 2 gouttes de colorant dans la pâte. Faire fondre des fraises dans de la crème. Faire une chantilly à l’aide d’un siphon et décorer avec bonbons

96. Tarte : préparer une pâte à tarte avec inclue de la poudre d’amande. Découper des crêpes aux dimensions de la tarte. Poser une crêpe, tartiner de compotée de fruits rouges, renouveler l’opération. Finir par une crêpe recouverte de ganache.

97. Thé darjeeling à l’orange : râper des zestes d’orange, les faire griller puis caraméliser. Dans la pâte préparée avec du thé et du lait ajouter les zestes. Disposer des tranches d’oranges fraîches sur une couche de marmelade.

98. Thé vert : mettre 1/2 c à c de thé vert en poudre par personne dans la pâte. Accompagne bien une salade de fruits exotiques.

99. toucoco : moitié lait, moitié lait de coco dans la pâte, mélange de fruits exotiques saupoudrés de noix de coco râpée

100. Toutchoco : ajouter 30 g de cacao non sucré dans la pâte et fourrer de ganache (chocolat et crème en proportions égales)

Sipke Kool - 1900 - la cuisson des crêpes - Simonis et Buunk Collection

Sipke Kool - 1900 - la cuisson des crêpes - Simonis et Buunk Collection

101. verveine menthe : préparer une crème pâtissière en faisant tremper préalablement dans le lait un sachet de tisane. Ajouter les blancs en neige pour rendre la crème mousseuse. Quelques pépites de chocolat sont les bienvenues

Voilà ! J'espère qu'avec ces 202 façons d'accommoder les crêpes pour trouverez votre bonheur et passerez une sympathique Chandeleur.

Et maintenant : Régalez-vous !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Desserts et goûters

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2015

Omelette indienne

Ingrédients

  • 8 œufs
  • 3 tomates
  • 1 oignon
  • 4 c à s de crème
  • 1 c à s de curry
  • 1 gousse d'ail
  • 2 graines de cardamome
  • persil
  • beurre
  • sel et poivre
  • du riz pour accompagner (éventuellement)

Préparation

  1. Eplucher, émincer et faire revenir l'oignon
  2. Casser les œufs dans un saladier et les battre vigoureusement
  3. Dans la poêle ajouter aux oignons le curry en poudre, le persil ciselé, l'ail pilé, les graines de cardamome écrasées, les tomates en dés et pour finir les œufs
  4. Laisser mijoter pendant 10 mn
  5. En Inde, l'omelette se sert avec du riz parfumé au curry

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine indienne

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2015

 Chez nous, à la Réunion, le massalé est le petit frère du massala ou garam masala en Inde.

Là-bas, masala signifie « mélange ».

La différence entre garam masala et massalé, c’est que dans notre île, on a réduit la quantité d’épices pour n’en garder  qu’une dizaine.

 

Notre variante massalé est donc bien un mélange de différents condiments et inutile de vous dire que toute préparation maison est bien meilleure que toute celles que l’on peut trouver dans le commerce.

 

Il n’existe donc pas un type de massalé car nous avons chacun notre propre recette.

Je vous donne un exemple de fabrication de massalé, avec les ingrédients principaux, voire indispensables. A vous ensuite d’y apporter votre touche personnelle

 

Garam_Masala1.jpg

 

 

 

 

Ingrédients

  • 5 c à s de graines de coriandre, l’élément principal
  • 2 c à s de cumin
  • 2 c à s de poivre noir
  • 2 c à s de gousses de cardamome
  • 1 c à s de graines de moutarde noire
  • 1 c à s de fénugrec
  • 1 c à s de clous de girofle
  • 1 c à s de muscade
  • 1 c à s de muscade râpée
  • 1 petit piment fort (éventuellement pour donner de la force)
  • Des feuilles de caloupilé

 

 

Préparation

  1. Dans une poêle chauffée à sec, mettre d’abord les feuilles de caloupilé.
  2. Ajouter la coriandre, puis le cumin, puis la muscade
  3. Remuer jusqu’à roussir, mais pas bruler. La coriandre ne doit surtout pas noircir.
  4. Verser ensuite tous les autres épices.
  5. Lorsque les graines ont fini de chanter, c’est-à-dire crépiter, retirer et laisser refroidir.
  6. Réduire en poudre

 

Le massalé se conserve longtemps. Il suffit de le mettre à l’abri de la lumière et de l’humidité, dans un bocal hermétique.

 

 

Et maintenant : à vos épices, prêt, partez !

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2015

allezcrepes                             

                                                           

Bonjour à tous

La Chandeleur arrive à grands pas (dans une quinzaine de jours).

Donc, après vous avoir proposer 100 et 1 manières de garnir des crêpes salées, aujourd'hui je vais vous parler du pliage.

Je vous rappelle quelques bases concernant les crêpes en général.

Pour la pâte à crêpe traditionnelle, vous connaissez les ingrédients : farine, lait, sucre, sel, et souvent œufs et beurre fondu.  


Maintenant, vous pouvez changer le goût de la crêpe en changeant un ou plusieurs ingrédients. Pour avoir la texture souhaitée, restez fidèle à vos habitudes … bien que plein d’autres expériences peuvent être testées : les farines, par exemple (farine de châtaigne, de pois chiches, de riz, de quinoa, de sorgho, de lentilles vertes…, fécule de maïs..). L’idéal pour le mélange, c’est mettre 2/3 de farine blanche pour 1/3 d’autre farine.

 

Le lait peut être remplacé par tout autre liquide :

  •  lait de soja, lait de coco, lait d’amandes,
  • bière, cidre, poiré, vin blanc,

  • café, chicoré et toutes sortes de thés peuvent entrer dans la composition de la pâte à crêpes.

  • J’ai même entendu dire qu’avec des sodas c’était très bon, que les bulles aéraient la pâte.

Imaginez alors des crêpes au coca, Orangina, Schweppes, etc… Pourquoi pas ! On peut rêver, on peut même essayer !

Quant aux arômes, il en existe une telle variété que je ne peux énumérer tout ici : eau de rose, fleur d’orange, extrait de café, de vanille, d’amande amères… etc…  

 

Si vous utilisez des alcools, bien entendu, vous ne remplacerez pas 50 cl de lait par 50 cl de rhum. A vous de faire le bon dosage selon vos goûts. Je vous laisse juges.  

Sachez aussi que presque toutes les crêpes peuvent être flambées. Donc, en cas de dessert d’exception… devant vos convives, ajouter une goutte d’alcool correspondant au type de crêpes et mettez-y le feu. Cela fait toujours son petit effet.

 

Concernant le pliage des crêpes, certains seront plus ou moins adaptés aux ingrédients de la garniture. Penser donc à la préparation dont découlera la présentation.

 

Je rappelle que toutes les photos sont tirées d'Internet 

 


 

En aumônièr: garnir le centre de la crêpe et remonter les bords pour en faire une bourse. Tenir attaché par un lien consommable.    

    aumoniere.jpg  

 

En bol : poser une crêpe sur le fond extérieur d’un bol retourné ou d’une tasse, et faire dessécher au micro-ondes.

 

bol.jpg    

 

En caissette : rabattre les bords de la crêpe de 4 côtés et maintenir les coins attachés avec des cure-dents pour permettre une garniture importante 

    caissette.jpg  

 

En carré ou chausson : poser la garniture essentiellement au centre et rabattre les 4 côtés en laissant apparaître le centre 

  chausson.jpg  

Pliage chat : rabattre légèrement la crêpe pour former un carré. Plier ce carré en deux, il forme ainsi un triangle. Placer la pointe en haut. Ramener les deux angles du bas, vers le haut sans laisser d’espace en bas entre les deux. En revanche, en haut, les pointes doivent être écartée pour former les oreilles. Rabattre le haut du triangle entre les deux pointes. Retourner la crêpe et décorer pour faire les yeux et les moustaches.

chat.jpg

En chien : rabattre légèrement la crêpe pour former un carré. Plier ce carré en deux, il forme ainsi un triangle. Pour faire les oreilles, mettre la pointe en bas et rabattre les deux angles supérieurs, vers le bas, en laissant quelques centimètres entre les deux.  Pour faire la gueule, relever un bord du triangle inférieur. Pour faire les yeux, placer deux framboises.

chien.jpg

En cigarette : enrouler finement la crêpe sur elle même pour lui donner l'allure d'une longue cigarette  

cigarettes-copie-2.jpg  

En cornet : plier la crêpe en deux et l’enrouler de façon à obtenir un cornet. Le remplir de la préparation.

    cornet.jpg     

En deux ou pli de journa l : étaler la garniture et plier la crêpe en deux

pli-de-journal.jpg 

En double pli : garnir une moitié de garniture. Plier la crêpe en deux et recommencer l’opération.

     double-pli.jpg    

En enveloppe : garnir la crêpe. Plier le bas jusqu’au centre, plier de côté droit puis le côté gauche, et enfin rabattre le haut, comme vous le feriez avec une enveloppe

enveloppe.jpg

En escadron : plier la crêpe en deux. Faire un pli au centre et rabattre chaque côté contre le pli.

     escadron.jpg    

En éventail : après l’avoir garni, plier deux côtés de la crêpe de façon que les bords inférieurs se rapprochent le plus possible, donnant ainsi une forme d’éventail.

 eventail.jpg 

En gâteau : empiler des couches garniture et crêpes sur une hauteur équivalent à un gâteau

     gateau.jpg  

En lune : déposer la garniture au centre; plier la crêpe en deux et appuyer sur les bords pour les coller ensemble

lune.jpg

En maki : garnir la crêpe sur toute sa surface, la rouler serrée dans un film, couper le lendemain  des tronçons de la taille d’un maki et faire tenir éventuellement par un pique en bois.  

     Makis.jpg

Pliage maison : même principe, rabattre légèrement la crêpe pour former un carré. Rabattre chaque angle supérieur, jusqu’au centre du carré. Rabattre un des deux coins vers l’extérieur pour faire apparaitre une cheminée. Retourner la crêpe, dessiner une porte et faire de la fumée avec de la chantilly

maison.jpg

 


En nem : rabattre l’un sur l’autre côté droit sur côté gauche pour ne garder qu’un tiers de la largeur de la crêpe. A partir du bas, rouler la crêpe sur elle-même pour lui donner la forme d’un nem

nem.jpg 

En pannequets ou ficelle : garnir la crêpe, plier légèrement deux côtés et rouler la crêpe en commençant par le bas.

 pannequets.jpg

En pochette : après avoir déposé la garniture, rabattre 3 côtés à angles droits et plier le 4ème en triangle et rabattre comme sur la photo

 pochette.jpg

En portefeuille : n’étaler la garniture que sur une ligne, au centre de la crêpe puis rabattre les deux côtés l’un sur l’autre.

 portefeuille.jpg  

En quatre : poser la garniture au centre et rabattre chaque côté de façon à fermer la pochette. Retourner la crêpe pour la présenter.

 en-4.jpg

En samossa : couper une crêpe en deux. Rabattre le dessus bombé sur le côté rectiligne pour en faire un long rectangle. Poser une garniture, rabattre le bord sur la farce en triangle, et continuer de plier jusqu’à l’autre bout

 samossa.png  

En triangle : partager symboliquement le périmètre de la crêpe en trois et rabattre chaque côté vers le centre après en avoir garni l’intérieur

 triangle.jpg

En tuile : faire des crêpes très fines, les empiler et les découper à l’emporte-pièce. Poser chaque morceaux sur la plaque du micro-onde et faire dessécher 45 s. Faire prendre la forme en posant les tuiles sur une bouteille, rouleau, ou une gouttière…

tuiles.jpg 

Pli Suzette : plier d’abord en deux puis rabattre chaque côté au tiers. On a alors une autre façon de faire un triangle avec un côté bombé.

suzette.jpg  

Pliage martien : plier la crêpe pour former un triangle. Rabattre chaque angle vers le centre. Il reste un hexagone. Retourner la crêpe et décorer comme sur la photo.

martien-copie-1

 

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Desserts et goûters

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2015

Bonjour à toutes et tous,

 

Me voilà lancée dans une nouvelle page, une nouvelle histoire.

Pour les fêtes de fin d'année, pour pouvoir les transporter facilement, il m'a pris l'idée de faire des petits gâteaux secs, ce que je n'avais pas, ou plutôt peu faits jusqu'à maintenant.

Dans une espèce de tourbillon, de folie dévastatrice pour mes placards, je me suis mise à l'oeuvre pour confectionner 6 kg de gâteaux et gourmandises répartis dans une dizaine de boîtes différentes.

Finalement, pourquoi ne pas vous en faire profiter ? Surtout qu'au 1er janvier, il ne restait rien. Donc je me suis remise au fourneau pour tester d'autres espèces. Concernant les gourmandises telles que mendiants, truffes, fruits fourrés etc... il vous faudra attendre une de mes autres sessions d'écriture.

Bien entendu, vous comprendrez que je n'ai pas inventé toutes ces recettes et que je les ai trouvées au gré de toutes les pages que j'ai pu ouvrir sur internet.  

Le petit plus qui est rarement réservé aux lecteurs... pour vous faciliter la recherche, je vais classer mes recettes par ordre alphabétique.

Je ne vais pas vous faire l'injure de vous expliquer à quoi servent les petits gâteaux secs ou bien les multiples occasions où l'on peut les déguster : chacun fait comme il veut, où il veut, avec qui il veut et avec les gâteaux qu'il veut !


Biscuits choco

 

Ingrédients

 

 

  • 100 g de beurre mou
  • 125 g de farine
  • 50 g de sucre glace
  • 2 c à s de cacao amer en poudre

 

Préparation

  1. Mélanger le beurre pommade, le sucre glace, la farine et le cacao, à la main dans un saladier
  2. Avec cette pâte, former un boudin d'environ 3 cm de diamètre
  3. Laisser reposer quelques minutes au réfrigérateur
  4. Pendant ce temps, préchauffer le four à 190°
  5. Une fois le boudin refroidi (même à l'aspect cela ressemble bien à un boudin), tailler des tronçons d'environ 1 cm d'épaisseur
  6. Les placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé
  7. Cuire ces petits palets pendant 10 mn. Ils doivent être fermes sous le doigt

 

Ils sont faciles à faire, pas très sucrés et un bon petit goût d'amertume dû au chocolat. A faire et refaire.

Et maintenant : Régalez-vous ? 



Bouchées aux spéculoos et citron

 

Ingrédients

  • 100 g de spéculoos (voir la recette plus loin) 
  • 30 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 50 g de lait condensé sucré
  • 1 citron

 

Préparation

  1. Préchauffer le four à 180°
  2. Mixer les spéculoos
  3. Dans le bol du mixer, ajouter le lait, le beurre pommade, les oeufs.
  4. Malaxer de façon que la pâte soit bien amalgamée
  5. Ajouter le zeste et jus de citron et continuer à mélanger
  6. Remplisser un moule à bouchée de votre préparation
  7. Mettre et cuire au four pendant 12 mn

 

Et maintenant : Régalez vous !

 


 

Bouchées fondantes aux spéculoos

 

Ingrédients

  • 150 g de spéculoos (voir la recette plus loin) 
  • 50 g de poudre d'amande
  • 60 g de sucre en poudre
  • 50 g de surcre glace
  • 2 blancs d'oeufs
  • 60 g de pâte à tartiner spéculoos

 

 

Préparation

  1. Mixer les biscuits
  2. Dans le bol d'un robot, mettre la poudre de biscuits, la poudre d'amande, le sucre
  3. Mélanger à petite vitesse pendant 1 à 2 mn
  4. Faire fondre la pâte à spéculoos 30 s au micro onde
  5. Mélanger les 2 préparations en petite vitesse, pendant 2 à 3 mn jusqu'à l'obtention d'un appareil sablé
  6. Mettre le bol au frais pendant au moins 30 mn
  7. Préchauffer le four à 150°
  8. Façonner des petites boules de même taille et les rouler dans le sucre glace
  9. Disposer les boules sur la plaque du four recouverte d'une feuille de cuisson
  10. Aplatir légèrement les boules
  11. Cuire 15 mn

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Bouchées noix de coco

 

Ingrédients

  • 250 g de noix de coco râpée
  • 120 g de farine
  • 125 ml de lait de coco
  • 60 ml de lait
  • 25 g de sucre
  • 1 oeuf battu
  • 5 ml d'essence de vanille
  • sel

 

Préparation

  1. Préchauffer le four à 180°
  2. Dans un saladier ou le bol du robot, mélanger la farine, le sel, la noix de coco et le sucre
  3. Incorporer petit à petit les deux laits tout en mélangeant
  4. Ajouter l'oeuf et la vanille.
  5. Bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte uniforme
  6. Former des quenelles à l'aide de 2 cuillères à soupe pour les déposer sur une plaque à pâtisserie en les espaçant bien
  7. Cuire 20 à 25 mn, jusqu'à ce que les bouchées soient dorées.
  8. Laisser reposer 10 mn avant de servir.

 

Le +

Ces bouchées supportent très bien la congélation.

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Cookies aux pépites de chocolat  

 

Ingrédients

 

  • 175 g de farine
  • 125 g de cassonade 
  • 125 g de beurre mou
  • 1 oeuf
  • 1 c à c de levure chimique
  • 100 g de pépites de chocolat

 

Préparation

  1. Mélanger tous les ingrédients
  2. faire de petites boules de pâte, sans trop les malaxer
  3. les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisée
  4. les laisser juste 7 mn dans un four à 180° (les cookies continuent à cuire une fois sortis du four)

 

Et maintenant : Régalez-vous !


 


Croquants aux amandes

 

Ingrédients

  • 350 g d'amandes non mondées
  • 500 g de farine
  • 350 g de sucre
  • 5 oeufs
  • 1 c à c d'eau de fleur d'oranger

 

Préparation

  1. Mettre la farine sur le plan de travail
  2. Former un grand puits
  3. Verser le sucre et casser 4 oeufs
  4. Bien mélanger le tout en restant toujours au milieu
  5. Ajouter la fleur d'oranger et les amandes
  6. Mélanger à nouveau, mais la pâte doit restée collante sur les doigts
  7. Faire deux gros boudins à aplatir sur la plaque allant au four (les croquants doivent avoir une forme aplatie en bas et arrondie sur le dessus)
  8. Préchauffer le four à 160°
  9. Casser l'oeuf qui reste et badigeonner la pâte au pinceau
  10. Enfourner et attendre 1 h
  11. Vérifier que les amandes sont cuites
  12. Couper en croquants d'u, cm d'épaisseur
  13. Remettre au four pendant 5 mn pour les dessecher

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Gâteaux secs à la cannelle

 

Ingrédients

  • 1 c à c de cannelle
  • 250 g de farine
  • 180 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 1 oeuf
  •  sel

 

Préparation

  1. Dans un saladier, mélanger le beurre fondu, le sucre et le jaune d'oeuf
  2. Ajouter la farine et le parfum
  3. Battre le blanc d'oeuf en neige avec une pincée de sel
  4. Mélanger le tout et pétrir la pâte
  5. Donner à la pâte la forme d'un saucisson.
  6. Laisser refroidir au frais plusieurs heures
  7. Couper en tranche d'1 cm
  8. Disposer sur la plaque du four recouverte d'une feuille de cuisson
  9. Enfourner à 180°
  10. Surveiller la cuisson qui est rapide (quelques minutes)

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Gâteaux secs parfumés

 

Ingrédients

  • Parfum de votre choix : citron, fleur d'oranger, extraits d'amande amère, de café, eau de rose...
  • 250 g de farine
  • 250g de sucre
  • 3 oeufs
  • 1 c à c de levure chimique
  • sel

 

Préparation

  1. Préchauffer le four à 190°
  2. Au robot, mélanger le sucre et les oeufs
  3. Incorporer la farine, le sel et la levure
  4. Ajouter le parfum
  5. Disposer sur la plaque du four recouverte d'une feuille de cuisson, des petites noix de pâte
  6. Espacer les petits tas car à la cuisson ils vont prendre du volume
  7. Enfourner et laisser cuire 5 à 8 mn selon les fours. Les gâteaux doivent sortir bien dorés

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Langues de chat

 

Ingrédients

  • 60 g de farine
  • 40 g de beurre pommade
  • 50 g de sucre glace
  • jus de citron
  • 1 blanc d'oeuf
  • sel

 

Préparation

  1. Préchauffer le four à 180°
  2. Monter le blanc en neige avec une pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron
  3. Mélanger le sucre et le beurre mou jusqu'à ce l'appareil soit onctueux
  4. Ajouter le blanc en neige
  5. Ajouter la farine
  6. A l'aide d'une poche à douille, faire des batonnets de 3 cm sur une feuille de cuisson recouvrant la plaque du four
  7. Espacer car ils s'étalent à la cuisson
  8. Enfourner et cuire 5/6 mn
  9. Surveiller la cuisson : les langues doivent être dorées sur l'extérieur et restées blanches au centre
  10. Faire refroidir sur une grille

 

Et maintenant : Régalez-vous.

 


 

Lebkueche

Sorte de pain d'épices bien plus moelleux et bien parfumé, enrobé dans du chocolat : un régal pour les fêtes !

 

Ingrédients

  • 250 g de farine
  • 100 g d'amandes concassées
  • 100 g de sucre
  • 100 g d'écorces d'oranges confites
  • 80 g de miel
  • 10 g de cannelle
  • 1 oeuf

Pour l'enrobage

  • 200 g de chocolat noir
  • 50 g de beurre

 

  1. PréparationDans un saladier, mélanger à la main la farine, le sucre et le miel
  2. Ajouter les amandes et la cannelle
  3. Rajouter les oeufs
  4. Malaxer bien
  5. Si ce n'est déjà fait, découper des petits dés dans les écorces d'oranges confites
  6. Ajouter à la pâte
  7. Mouiller ses mains
  8. Confectionner des petits boudins et donner leur la forme voulue : coeur, anneau, bretzel
  9. Laisser sécher pendant 12 h pour les laisser crouter
  10. Cuire 15 mn à 150° puis laisser refroidir
  11. Réaliser le glaçage en faisant fondre doucement le chocolat avec le beurre
  12. Enrober les gâteaux

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 


 

Leckerli

Petite gourmandise Alsacienne à déguster toute l'année, mais surtout à Noël. C'est vraiment délicieux !

Ingrédients

  • 250 g de farine
  • 250 g de miel (de préférence sapin)
  • 100 g d'écorces confites
  • 50 g de poudre de noisettes
  • 1 oeuf
  • 1 c à s de kirsch
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 1 c à c de quatre épices
  • 1/2 c à c de levure chimique
  • 1/2 c à c de bicarbonate de soude

 

Préparation

  1. Mettre la farine dans le bol du robot
  2. Ajouter le miel
  3. Mélanger
  4. Ajouter la cannelle, le 4 épices, la poudre de noisette, le jaune d'oeuf, la levure chimique et le bicarbonate
  5. Mélanger
  6. Ajouter les écorces confites coupées en petits cubes, et le kirsch
  7. Mélanger 3 mn
  8. Quand la pâte est bien comptact, déposer dans un papier film et laisser reposer au moins 2 h au frais
  9. Quand la pâte est bien ferme, la mettre entre deux feuilles de papier sulfurisé pour éviter que ça colle
  10. Préchauffer le four à 180°
  11. Etendre la pâte sur 1 cm
  12. retirer la feuille supérieure
  13. Cuire tel quel à four chaud pendant 12 mn
  14. Faire un glaçage en mélangeant le sucre glace avec le kirsch et un tout petit peu d'eau (quelquefois c'est même inutile)
  15. glacer encore chaud et couper en carrés de 5 cm de côté

 

Le +

Ces gâteaux qui peuvent se conserver un an sont à laisser vieillir au moins plusieurs jours afin permettre à leurs arômes de se libérer.

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Meringues

 

Ingrédients

  • la valeur d'une ancienne boite de 20 cl de crème fraiche que vous aurez rempli avec des blancs d'oeufs inutilisés
  • 110g de sucre glace
  • 110 g de sucre normal
  • sel
  • quelques gouttes de jus de citron (que j'ai remplacé par un échantillon de parfum orange)

 

Préparation

  1. La veille au soir, sortir les blancs d'oeufs pour les laisser à température ambiante
  2. Mélanger les deux sucres
  3. Verser les blancs dans le bol du robot.
  4. Ajouter une pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron
  5. Battre jusqu'à ce que les blancs deviennent mousseux
  6. Ajouter le sucre sans cesser de battre, mais en plusieurs fois
  7. Augmenter en vitesse maximum et battre pendant au moins 10 mn (les blancs sont très lisses et d'un blanc éclatant)
  8. Chauffer le four à 110°
  9. Sur la plaque du four recouverte d'une feuille siliconée, former vos meringues (de préférence à la douille et de préférence petites car elles sont plus nombreuses et se mangent plus rapidement, sans s'effriter
  10. Mercotte préconise, si on veut des meringues perlée, de les saupoudrer de sucre glace, ce que je n'ai pas fait
  11. Laisser reposer 10 mn avant d'enfourner pour 70 mn.

 

J'ai déjà fait des dizaines de meringues, mais là, je dois reconnaitre qu'elles sont parfaites... Et ce petit goût d'orange !... Je ne vous dis que cela !

Quant à votre peur pour des blancs qui attendent dans le frigo, aucune crainte... Même une semaine !!! Pas de panique, les meringues n'en seront que plus réussies. D'autre part, en cuisant plus d'une heure et à plus de 100 °, il n'y a plus aucun risque de rencontrer un problème de bactéries.

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 


Rochers noix de coco

 

Ingrédients

 

  • 125 g de noix de coco râpée
  • 100 g de sucre
  • 2 oeufs

 

Préparation

 

  1. Monter les blancs d'oeufs en neige avec la moitié du sucre, de façon à les rendre bien fermes
  2. Mélanger les jaunes et l'autre moitié du sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent
  3. Ajouter la noix de coco râpée
  4. Incorporer cette préparation aux blancs en neige, tout en mélangeant délicatement et rapidement à la main
  5. Préchauffer le four à 180°
  6. Rouler de petites boules dans la main
  7. Les déposer sur une plaque beurrée
  8. Mettre au four pendant 20 mn

 

Le +

si vous aimez les rochers tièdes, vous pouvez les manger immédiatement, sinon ils se conservent bien pendant plusieurs jours dans une boite hermétique.

 

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Sablés bretons aux fleurs

 

Ingrédients

  • 2 c à s de mélange de fleurs séchées
  • 125 g de farine
  • 80 g de poudre d'amandes
  • 175 g de beurre demi-sel
  • 90 g de sucre glace
  • 2 jaunes d'oeufs

 

Préparation

  1. Préchauffer le four à 150 °
  2. Mettre dans l'ordre, dans le bol du robot, le sucre, la poudre d'amande, le beurre pommade
  3. Mélanger au fouet à vitesse moyenne
  4. Ajouter les jaunes d'oeufs, la farine, et éventuellement une pincée de poudre de vanille pour donner du goût
  5. Mélanger et rajouter les fleurs
  6. Etaler la pâte sur une plaque sur une épaisseur d'environ 2 cm
  7. Enfourner pendant 8 à 10 mn (moi j'ai rajouté 3 mn)
  8. Pour ressembler aux sablés bretons, découper immédiatement à l'emporte pièce
  9. Laisser refroidir en faisant attention car le gâteau est assez friable.

En découpant à l'emporte pièce cela occasionne beaucoup de pertes qui se mangent quand même. 

Donc moi, avec mon idée préconçue, j'ai pris le parti de faire directement des petits tas. Bien mal m'en a pris car ils se sont tout effondrés et au final ressemblaient à des cookies raplaplas. Je les ai remodelé en boules et refait cuire un peu plus longtemps.

Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas fait une bétise, c'est à dire que j'aurai du mettre la pâte en boudin quelques heures au refrigérateur et la couper en tronçons au dernier moment.

Qu'en pensez vous ?

Je viens de les sortir à l'instant du four. Ils ont gardé la forme. J'espère qu'ils se tiendront une fois refroidis. Je viens de goûter : le goût à la rose est exquis. 

A votre tour pour plus de réussite !

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 


 

Sablés alsaciens au pavot et mandarine(bredeles)

 

Préparation

  1. Mettre 330 g de beurre pommade dans un bol du robot
  2. Ajouter 140 g de cassonade et commencer à fouetter doucement
  3. Ajouter le zeste d'une orange et un oeuf entier
  4. Fouetter de nouveau
  5. Ajouter 100 g de graines de pavots et 400 g de farine (en 2 fois)
  6. mélanger à vitesse lente
  7. Laisser raffermir la pâte 1 à 2 h au frigo
  8. Couper la pâte en 4 et former 4 boudins de 2 à 3 cm
  9. Couper à nouveau en tronçons
  10. Rouler chaque morceau en boules puis aplatir légèrement
  11. avec le manche d'une cuillière en bois, faire des trous assez profonds dans chaque gâteau
  12. Cuisson à 160° pendant 12 mn
  13. Sortir les sablés du four et laisser refroidir
  14. Préparer le glaçage avec 120 g de sucre glace, 8 gouttes d'huiles essentielle de mandarine à mélanger avec très peu d'eau
  15. remplir les trous des sablés lorsqu'ils sont bien froids
  16. laisser sécher.

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 


 

Spéculos

 

Ingrédients

  • 350 g de farine
  • 250 g de cassonade
  • 250 g de beurre
  • 5 g de levure chimique
  • 1 oeuf
  • 1 c à c de cannelle
  • 1 c à c de l'ensemble (clou de girofle, muscade,  gingembre, anis)

 

Préparation

  1. Dans le bol du robot, verser la cassonade avec la cannelle et les autres épices
  2. Ajouter le beurre en pommamde et l'oeuf
  3. Mélanger pour obtenir une pâte homogène
  4. Ajouter la farine et la levure
  5. Bien mélanger à nouveau
  6. Recouvrir la pâte d'un film alimentaire et laisser reposer une nuit au frais.
  7. Le lendemain, couper la pâte en 3 morceaux.
  8. Préchauffer le four à 180°
  9. Abaisser au rouleau sur une épaisseur de 3 à 4 mm
  10. Découper des gâteaux
  11. Poser les sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé
  12. Cuire pendant 10 mn

 

Le +

Ces gâteaux au bon goût d'épices se conservent longtemps dans des boîtes hermétiques.

Je les avais préparés plus de 15 jours avant Noël et en 3 jours il n'y en avait plus tellement ils étaient réussis et délicieux. Pour tout vous dire je ne leur ai pas donné la forme habituelle souvent moulés à l'effigie de Saint Nicolas : ils étaient ronds, de toutes les  tailles, ce qui en faisait leur charme.

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 

La vraie recette du spéculoos

Il parait, mais comme je ne suis pas Belge, je ne peux pas le garantir, que les spéculoos ne contiennent NI oeuf, NI crème, NI levure, NI amandes, NI tout autre additif.

Ce sont des gâteaux qui ont le nom de spéculoos, qui ressemblent à des spéculoos, qui peuvent avoir le goût des spéculoos... MAIS QUI NE SONT PAS des spéculoos. Une épouvantable hérésie, quoi !

Donc, voilà une autre recette qui, parait-il, est la VRAIE recette.

 

Ingrédients

  • 300 g de farine
  • 250 g de vergeoise
  • 100 g de beurre doux
  • 1 c à c de bicarbonate de soude
  • sel
  • cannelle, noix de muscade, clou de girofle, anis, gingembre

 

Préparation

  1. Dans un plat, de préférence en terre, verser la farine tamisée
  2. Ajouter le bicarbonate, une pincée de sel, 2 c à c de mélange d'épices et enfin la vergeoise
  3. Mélanger et verser le beurre fondu, au milieu, en remuant doucement
  4. Ajouter enfin un peu d'eau tiède (attention, pas trop !) pour que la pâte soit lisse et forme une boule un peu collante
  5. Couvrer et laisser reposer 12 h environ
  6. Le lendemain, préchauffer le four à 160°
  7. Abaisser la pâte au rouleau pour qu'elle fasse 3 mm d'épaisseur.
  8. Couper des spéculoos à l'emporte pièce ou au couteau bien sur
  9. Faire cuire pendant environ 20 mn environ
  10. Laisser refroidir sur la plaque pendant 5 mn avant de les faire sécher sur une grille pendant au moins 2 h

 

Et maintenant : Régalez-vous ! et trouvez-vous une différence entre ces deux gâteaux, de même nom, mais différents par leurs ingrédients.

 


 

Spritz

 

Ingrédients

  • 220 g de farine
  • 175 g de beurre
  • 125 g de sucre
  • 60 g de poudre d'amande
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel

 

Préparation

  1. Dans un saladier, mélanger le beurre en pommade avec le sucre et le sel
  2. Battre avec un batteur électrique pendant 5 mn
  3. Ajouter l'oeuf et mélanger de nouveau
  4. Incorporer la moitié de la farine et la poudre d'amande
  5. Bien mélanger pour incorporer l'autre moitié de la farine.
  6. Si vous souhaitez des spritz au choco, ajouter à ce moment là 30 g de cacaco amer
  7. Bien malaxer.
  8. Préchauffer le four à 180°
  9. Remplisser une douille à bout cannelé
  10. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, former des O, S ou W en les espaçant un peu.
  11. Enfourner pendant 10 à 15 mn
  12. Laisser refroidir complètement sur une grille.

 

Le +

Faire fondre 80 g de chocolat de couverture avec 15 g de beurre

Tremper la moitié de chaque gâteau dans le chocolat et laisser refroidir 20 mn au frigo.

Mes spritz n'ont pas eu le temps de se conserver longtemps. Super bon !

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Tuiles aux amandes

 

Ingrédients

  • 2 blancs d'oeufs
  • 30 g de farine
  • 10 g de poudre d'amandes
  • 50 g de sucre en poudre
  • 40 g d'amandes effilées
  • 35 g de beurre

 

Préparation

  1. Faire fondre le beurre et le laisser refroidir à température ambiante
  2. mélanger les blancs d'oeufs avec le sucre, dans un saladier. Le mélange doit être mousseux, mais pas en neige
  3. Ajouter la farine, la poudre d'amandes et le beurre
  4. Bien mélanger le tout
  5. Préchauffer le four à 165°
  6. Déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson, l'équivalent d'1 c à c de pâte
  7. Etaler ces tas avec le dos de la cuillère
  8. Répartir les amandes effilées sur les petits tas de pâte
  9. Enfourner la plaque à mi-hauteur pendant 10 mn
  10. Les tuiles doivent être bien dorées à l'extérieur et blanche au centre
  11. Décoller délicatement dès la sortie du four
  12. Placer immédiatement sur un rouleau ou une bouteille pour leur donner une forme bombée

 

Et maintenant : Régalez-vous !


Zezettes de Sète

 

Ingrédients

  • 550 g de farine
  • 1 verre d'huile d'olive
  • 1 verre de muscat de Frontignan
  • 1 verre de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure chimique
  • sel

 

Préparation

  1. Dans un saladier, mélanger au fouet le muscat et le sucre
  2. Quand celui-ci et fondu, ajouter l'huile
  3. Dans un autre saladier, mélanger la farine, la levure, le sucre vanillé, le sel.
  4. Ajouter progressivement le mélange liquide.
  5. Pétrisser à la main
  6. Former une boule, recouvrer d'un film et laisser reposer au moins 30 mn au frigo
  7. pendant ce temps préchauffer le four à 180°
  8. Sorter la pâte
  9. Faire des zézettes (petits boudins aux extrémités pointues)
  10. Roulez les dans du sucre
  11. Mettre au four sur une plaque anti adhésive pendant 15 à 20 mn

On peut mettre dans la pâte et le sucre de finition des graines d'anis, ou du cacao ou des zeste de citron.

 

Et maintenant : Régalez-vous !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Desserts et goûters

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2014

gateau-magique.jpg Photos Internet

 

 

Bonjour à tous

 

Aux actualités, cette semaine, ils ont passé un petit reportage sur le nouveau gâteau à la mode

LE GATEAU MAGIQUE.

Intriguée, je suis allée immédiatement à la recherche de ce célèbre gâteau.

Effectivement, on trouve des milliers de recettes qui sont toutes communes, à 1 g ou 1 ingrédient près.

 

Alors, hier, qu'est-ce que j'ai préparé comme gâteau ? Un millason (car c'est son véritable nom).

Et comme j'ai fait une recette pour 8 et que l'on n'est que 2, heureusement que c'est délicieux, en plus d'être extraordinaire, magique, incompréhensif.

 

En effet, c'est déconcertant de constater qu'avec la même pâte que vous mettez au même moment dans un seul four, vous ressortez après cuisson un gâteau formé de 3 couches plus différentes les unes que les autres

- la couche du bas comparable à un flan

- la couche du milieu qui fait penser à la crème d'une tropézienne

- la couche du dessus, simili génoise super légère

 

Vous verrez, je ne vous mens pas : essayez et vous l'adopterez.

Si la recette vous parait longue, c'est parce qu'elle est détaillée, mais c'est simplissime à faire.

 


 

Millasson

 

Ingrédients

  • 4 œufs à température
  • 1 gousse de vanille
  • 120 g de sucre en poudre
  • 1 à 2 c à c d'extrait de vanille
  • ou eau de fleurs d'oranger
  • 125 g de farine
  • 50 cl de lait un peu tiède


Préparation

  1. Préchauffer le four à 150°, chaleur statique (oubliez la chaleur tournante).
  2. Faire tiédir le lait avec la vanille

  3. Beurrer et fariner un moule à manquer de 20/21 cm de diamètre et mettre dans le fond un disque de papier sulfurisé.

  4. Opter pour un moule à manqué en silicone de 24 cm de diamètre, idéal pour faciliter de démoulage.

  5. Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

  6. Dans une jatte fouetter pendant 5 mn au moins, les jaunes, le sucre et le parfum (moi j'ai mis de l'extrait d'amande amère)

  7. Puis mettre la farine et enfin le lait chaud mais pas bouillant. C’est normal si c'est très liquide.

  8. Bien mélanger délicatement au fouet MANUEL pour homogénéiser mais surtout pour ne pas trop casser le côté mousseux obtenu avant..

  9. Monter les blancs en neige en ajoutant 1 pincée de sel. Ils doivent être bien montés, afin d’aider à la cuisson à former la couche biscuitée.

  10. Ajouter d’un coup les blancs en neige à l’appareil précédant.

  11. Mélanger délicatement avec une maryse mais juste en soulevant la masse. Ils vont avoir du mal à se mélanger c’est normal, ils doivent surnager dans l'appareil !

  12. Verser la préparation dans le moule et cuire environ 50 mn.

  13. Surveiller la cuisson. Le gâteau doit être doré. Le centre du gâteau parait un peu tremblotant après cuisson, c’est normal il faut le laisser refroidir puis le conserver au moins 3 heures au réfrigérateur pour qu’il puisse se solidifier, une nuit c'est mieux.

  14. Au dernier moment, le démouler sur une assiette de service, ajouter si vous le souhaitez un voile de sucre glace et servir le gâteau bien frais.

 


 

Gâteau Magique

 

Le gâteau magique n'est ni plus ni moins qu'un millasson, avec quelques adaptations.

 

Ingrédients

  • 1/2 litre de lait (demi écrémé)

  • 4 œufs 

  • 150 g de sucre en poudre

  • 1 cuillère à soupe d’eau

  • 2 gousses de vanille (remplacées par 2 cuillères à café d’extrait)

  • 125 g de beurre fondu

  • 115 g de farine

  • 1 pincée de sel si ce n’est pas du beurre demi sel

Gateau-magique-au-chocolat-2.jpg

Préparation

La préparation est identique : dans l'ordre

- jaunes d'oeufs + sucre + eau + éventuellement parfum

- beurre fondu

- farine

- lait tiède + vanille

- rajouter les oeufs en neige à la préparation très liquide

- mélanger délicatement mais pas trop longtemps

- verser dans un plat plutôt haut pour bien différencier les couches

- cuire environ 50 mn à 150/160°

- attendre le complet refroidissement avant de déguster.

 

Précisions

Toutefois, pour un gâteau magique, version chocolat, remplacez les 115 g de farine pour 65 g de farine + 50 g de cacao non sucré (type Van Houten).

 

Pour un gâteau magique aux fruits, ajouter les fruits coupés en petits morceaux ou lamelles, caramélisés ou non à la poêle

- soit au fond du moule,

- soit entre deux couche de pâte.

 

On peut aussi ajouter dans la pâte, avant de mettre les blancs, toutes sortes d'extraits de parfums (vanille, citron, café, amandes, anisette, eau de rose, fleur d'oranger, rhum...) ou de poudre (cardamome, cannelle, spéculos, anis, gingembre...) pour donner à votre gâteau magique, chaque fois, une saveur différente.

 

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Desserts et goûters

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2014

oignons.gifBonjour à tous

Ah ! les oignons ! Cet indispensable en cuisine !

C'est à la fois un légume et un condiment précieux.

Il peut se consommer cru ou cuit

De plus, il possède de nombreuses propriétés médicinales que je ne vais pas vous énumérer ici : ce n'est pas mon propos.

En revanche, je viens d'apprendre une chose concernant l'oignon dans la cuisine. Plus l'oignon est haché finement, plus il cuit rapidement, mais il change alors de saveur.

Il en existe de toutes les formes et de toutes les couleurs : blanc, jaune, rouge, rose... rond, aplati, allongé...

C'est l'automne, la saison des oignons, la saison du gibier...

Alors...

Aujourd'hui ce sera donc une confiture d'oignons qui accompagnera à merveille votre foie gras, vos canards, des côtes de porc, des viandes froides et même des fromages.

Pour un apéritif, tartiner des gâteaux crackers, genre TUC de confiture d'oignons et couper des lamelles de fromages (celui ou ceux que vous souhaitez).

Vous pouvez ajouter une goutte de miel et un demi cerneau de noix collé dessus.

 


 

Confiture d'oignons

 

Ingrédients

- 40 g de beurre

- 1 kg d'oignons rouges

- 50 cl de vin rouge corsé

- 150 g de sucre

- sel et poivre

 

Préparation

  • Eplucher et émincer fin les oignons
  • dans une poêle, faire revenir les oignons dans le beurre à feu doux
  • après 30 mn environ les oignons doivent être translucides
  • ajouter le vin, le sucre, le sel et le poivre
  • laisser mijoter 1 h 30 à feu très doux jusqu'à complète réduction du vin
  • remuer régulièrement.
  • mettre en bocal
  • Fermer et retourner

 


 

Confiture d'oignons au curry

 oignon-(9)

 

Ingrédients     

- 2 kg d'oignons

- 170 g de sucre

- 25 cl de vin (rouge ou blanc)

- 10 cl de vinaigre

- sem, pôivre, curry

 

Préparation

  • peler et couper les oignons en morceaux
  • faire fondre dans de l'huile d'olive
  • une fois les oignons transparents, ajouter TOUS les autres ingrédients
  • mettre à feu très doux
  • laisser réduire à découvert pendant 2 h environ (il ne doit plus y avoir de liquide)
  • mettre en pots
  • fermer et retourner.

 


 

Diverses confitures d'oignons

 

Suivre toujours le même principe, à savoir

  1. faire revenir sur feu très doux jusqu'à ce que les oignons soient translucides
  2. ajouter les autres ingrédients
  3. poursuivre la cuisson toujours sur feu doux jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de liquide et que la préparation commence légèrement à attacher

Il vous suffit alors de varier les ingrédients :

- oignons blancs -  oignons jaunes doux - oignons rouges - échalions (oignons allongés) - rosés de Roscoff...

- sucre de betterave, sucre de canne, miel... ou remplacer une partie du sucre par du sirop (grenadine par ex)

- vin rouge, vin blanc, muscat, porto...

- vinaigre balsamique, de xérès, ou autres...

- avec des noix concassées, des raisins secs, des groseilles...

- avec tous les épices que vous souhaitez

 

Vous avez la base (facile). A vous de réussir la confiture d'oignons qui vous sera personnelle.

Je peux vous dire que celle que j'ai faite (oignons rouge, moitié vin blanc, moitié muscat, miel et vinaigre balsamique... je la mangeais goulument à la grosse cuillière... sans aucun accompagnement... 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0