Publié le 24 Septembre 2014

carotteBonjour,

 

Comme précédemment, je vous ai déniché une confiture à laquelle je ne m'attendais pas.

Oui, d'accord, je vous l'accorde... on fait bien des gâteaux à la carotte.

Alors pourquoi pas des confitures ?

 

Mais ayant naturellement les cuisses roses, étant, je pense, suffisamment aimable et qui plus est n'étant pas fan de ce légumes (fanne c'est drôle ça pour des carottes) je ne sais pas si je vais tenter l'expérience de cette confiture qui a par ailleurs de bons commentaires sur le site où je l'ai trouvé.

A vous de faire ici vos propres commentaires !

 


 

CONFITURE DE CAROTTES

 

Ingrédients

- 1 kg de carottes

- 800 g de sucre cristallisé

- 1 gousse de vanille ouverte en 2 et grattée

- 25 g de noix de macadamia

- 50 g de noix de cajou

- 1 petit verre de cointreau

 carotte-(22)

Préparation

  • Lever et éplucher les carottes
  •  les couper en rondelles
  • dans une bassine mettre les carottes, le sucre et la vanille raclée
  • mélanger
  • porter à ébullition
  • cuire doucement 45 à 60 mn
  • faire le test de l'assiette froide
  • mixer grossièrement les noix de cajou et macadamia
  • les faire griller à la poêle pour les colorer
  • lorsque la confiture est prête ajouter les fruits secs et le Cointreau
  • mélanger
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer, étiqueter et retourner les pots.

 


 

Confiture de carottes et oranges

 

Ingrédients

- 500 g de carottes

- 500 g d'oranges non traitées

- 800 g de sucre de canne

- le jus d'1/2 citron

- 10 cl d'eau

carotte-(25)

Préparation

  • Nettoyer les carottes
  • les râper et les faire blanchir 15 mn à l'eau bouillante
  • laver les oranges et les passer au hachir à viande (grosse grille)
  • dans la bassine, mélanger le sucre et l'eau
  • porter à ébullition
  • baisser le feu et incorporer carottes, oranges et jus de citron
  • poursuivre la cuisson pendant 35 mn
  • faire le test de l'assiette froide
  • écumer si besoin
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer, étiqueter et retourner les pots

 

Et maintenant : à vos bassines !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2014

oseille-confiture-122318.jpgphotos internet

 

 

Bonjour à tous,


Je vous remets un extrait du texte vous expliquant que j'ai trouvé ma recette sur Internet.

C'est en souhaitant étoffer un peu mon chapitre "Confitures, marmelades et gelée" que j'ai fait des découvertes étranges de confitures étonnantes, improbables, surprenantes, voir bizarroïdes.

Mais pourquoi pas ! d'ailleurs tous les goûts sont dans la nature !

C'est pourquoi je vais vous livrer quelques recettes de CONFITURES DE LEGUMES (oui ! vous avez bien lue) dénichées au fil des pages Internet. Vous comprendrez que je ne vais pas vous dire à chaque fois sur quel site j'ai trouvé cette recette car la liste serait souvent trop longue.


Aujourd'hui je vous propose de réaliser une confiture à l'OSEILLE.

Curieux ! Non ! mais pourquoi pas à tenter !

Un peu de patience toutefois ! cette confiture demande un peu de travail ! Mais on n'a rien sans rien !

 


 

CONFITURE D'OSEILLE

 

Ingrédients

- 630 g d'oseille

- 550 g de sucre cristallise

- 1 grosse orange non traitée

- pomme bio

- 1 gousse de vanille

Oseille_DC_t_800.jpg

 

Préparation

  • laver l'oseille à grande eau froide
  • égoutter et couper en lamelles
  • verser dans la bassine avec le sucre
  • ajouter la vanille coupée en deux et raclée
  • mélanger
  • laver et brosser l'orange
  • la couper en dés
  • éplucher la pomme, enlever le centre
  • couper en dés
  • dans un blender, mettre les dés d'orange et pomme avec les pépins
  • hacher finement : mettre un peu d'eau si nécessaire
  • verser dans la bassine avec l'oseille et mélanger
  • porter à ébullition
  • cuire à feu modéré
  • hacher finement avec le mixeur plongeant
  • filtrer pour enlever les fils formés par les tiges
  • remettre dans la bassine pour refaire chauffer
  • mélanger sans s'arrêter car cette confiture attache très vite
  • faire le test de l'assiette froide
  • verser dans les pots préalablement ébouillantés
  • fermer et retourner les pots.

 

Conseil 

Personnellement je me demande si, en supprimant les queues filandreuses avant, le travail ne serait pas en partie facilité.

D'autre part, en utilisant du sucre à confiture, bien sûr c'est un peu plus onéreux, mais là encore, le travail serait facilité et du temps sur la cuisson gagné.

Qu'en pensez-vous ?

 

Et maintenant : à vos bassines !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 23 Septembre 2014

pomme-de-terreBonjour à tous,

 

J'ai poursuivi mes investigations en matière de confitures.

Je vous ai déniché la plus improbable, celle que peu de personnes, sans doute, n'avaient imaginé : la confiture de POMMES DE TERRE.

 

Personnellement, je l'avoue bien humblement, je ne me vois pas me lancer dans cette recette. Mais est-ce que je suis tenue de ne vous donner ce que j'ai essayé, ou que ce que je fais habituellement, ou uniquement ce que j'aime ? 

Non ! N'est-ce pas ? 

Et qui sait...

Si beaucoup d'entre vous tentent l'aventure...

Si beaucoup en sont satisfaits...

Si beaucoup le font savoir...

Alors, pourquoi pas !

Toutefois j'imagine que ce qui donne du goût à cette purée sucrée c'est surtout les différents arômes qu'on lui ajoute plutôt que le légume en lui même.

 

 

Purée de pommes de terre

 

Ingrédients

- 1 kg de p de t

- 750 g de sucre de canne

- le jus d'1/2 citron

- 1 c à c de cannelle en poudre

- 1 gousse de vanille

- 10 cl de rhum ambré

- 25 cl d'eau

 

Préparation

  • éplucher, laver, couper en gros morceaux des pommes de terre
  • faire cuire dans de l'eau NON salée
  • réduire en purée fine
  • verser le sucre et l'eau dans la bassine
  • porter à ébullition
  • incorporer la purée de p de t, le jus de citron, la cannelle et la gousse de vanille fendue et grattée
  • cuire doucement pendant 35 mn en remuant souvent
  • incorporer le rhum
  • retirer la vanille
  • vérifier la prise de confiture par le test de l'assiette
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.

 

Conseil

Cette confiture s'utilise sur des crêpes, gaufres, blinis, feuilles de brick, dans du yaourth ou fromage blanc.

 


pomme-terre

 

Confiture de vitelotte vanillée

 

Ingrédients

- 500 g de p de t vitelotte

- 15 cl d'eau

- 325 g de sucré cristal

- 50 g de sucre vanillé

 

Préparation

  • peler et couper en morceaux les p de t
  • dans une casserole d'eau froide NON salée, cuire les p de t
  • les égoutter et réduire en purée très fine
  • dans une bassine, porter les sucres et l'eau à ébullition
  • ajouter la purée
  • poursuivre brièvement la cuisson en ne cessant pas de remuer
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer et retourner les pots

 

 

Et maintenant : à vos bassines !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2014

Bonjour à tous,

 

La cramaillotte est une spécialité de Franche Comté. C'est vrai que là bas, dans les prairies du Jura, le pissenlit s'épanouit chaque année davantage. Au printemps on a l'impression d'immenses tapis d'un magnifique jaune éclatant.

Cette recette donne un aspect dont la consistance est proche du miel.

Je l'ai faite plusieurs fois, mais si vous voulez mon avis, c'est énormément de travail et de patience pour un résultat que je qualifierai juste de bien : pas extra, pas excellent, pas incroyable. Pour moi, c'est juste bon et le goût est plus donné par les ingrédients extérieurs que par le pissenlit proprement dit.

Je ne vous cache pas que personnellement je préfère une salade de pissenlits légèrement cuits au lard, à la gelée de fleurs.

Mais, comme dans le cochon, tout est bon dans le pissenlit aussi, de la racine, aux feuilles, aux boutons et aux fleurs.

 

Alors, lançons nous dans la cramaillotte.

2008 05 Bagnols Fleurs 7

 

Gelée de fleurs de pissenlits ou cramaillotte

 

Ingrédients

- 365 fleurs épanouies

- 1 citron non traité

- 1 orange non traitée

- 1,5 l d'eau

- 600 g de sucre à confiture

- 3 gr d'agar agar

 

 

Préparation    

  • Par beau temps, cueillir des fleurs
  • ne garder obligatoirement que les pétales si vous ne souhaitez pas avoir une confiture amère
  • mettre dans une bassine avec les agrumes coupés en tranches fines et l'eau
  • cuire 1 h à petits bouillons.
  • filtrer    
  • ajouter le sucre
  • faire cuire encore 1 h jusqu'à ce que la gelée fige
  • si la gelée ne fige pas, ajouter l'agar agar et poursuivre quelques instants la cuisson   
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.

 

 


Nature 9614

CRAMAILLOTTE

 

Ingrédients

- 400 fleurs épanouies

- 1 citron non traité

- 1 orange non traitée

- 1,5 l d'eau

- 1 kg de sucre à confiture

 

 

Préparation    

  • cueillir des fleurs de pissenlits bien épanouies 
  • les laver
  • supprimer la partie verte pour ne garder que les pétales
  • faire sécher au soleil
  • couper les oranges et citrons en tranches
  • dans une bassine, mettre les pétales, les agrumes et l'eau
  • faire cuire pendant 20 mn 
  • moi je laisse macérer ensuite pendant une nuit pour donner plus de goût
  • filtrer en pressant bien
  • porter le jus à ébullition
  • ajouter le sucre gélifiant
  • respecter le temps de cuisson
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.

 

 

Et maintenant : à vos bassines !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2014

        Bonjour à tous,

 

C'est la pleine saison des confitures et vous devez être

- soit devant vos bassines,

-soit devant internet à la recherche d'une recette.

 

C'est en souhaitant étoffer un peu mon chapitre "Confitures, marmelades et gelée" que j'ai fait des découvertes étranges de confitures étonnantes, improbables, surprenantes, voir bizarroïdes.

 

Mais pourquoi pas ! d'ailleurs tous les goûts sont dans la nature !

C'est pourquoi je vais vous livrer quelques recettes de CONFITURES DE LEGUMES (oui ! vous avez bien lue) dénichées au fil des pages Internet. Vous comprendrez que je ne vais pas vous dire à chaque fois sur quel site j'ai trouvé cette recette car la liste serait souvent trop longue.

 

Si vous appréciez ou si vous avez d'autres idées... n'hésitez pas.

    concombre 

CONFITURE DE CONCOMBRE ET POMME A LA VANILLE  

 

Ingrédients

- 500 g de concombre

- 250 g de pommes

- 250 g de sucre

- 1/2 citron

- 1 gousse de vanille


 Préparation                     

  • peler et épépiner le concombre et les pommes
  • couper les chairs en petits dés
  • déposer le tout dans un saladier
  • ajouter le sucre et la vanille fendue et grattée
  • mélanger et faire facérer une nuit
  • verser dans la bassine avec le jus de citron
  • porter à ébullition et baisser le feu au maximum
  • laisser cuire doucement jusqu'à ce que les dés de concombre deviennent translucides (1 h)
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.  

 


 

Confiture de concombre à la verveine

 

Ingrédients

- 1 kg de concombre

- quelques brins de verveine

- 900 g de sucre cristallisé  

- 1 gousse de vanille     

- le jus d'1/2 citron

verveine gp1

Préparation

  • Laver, feuiller la verveine
  • nettoyer les concombres et les couper en dés
  • dans une bassine, mettre les concombre, la verveine, le sucre, la vanille grattée, le jus de citron
  • mélanger et laisser macérer toute une nuit
  • le lendemain, porter à ébullition et cuire environ 1 h
  • retirer la gousse de vanille
  • mixer finement la confiture à l'aide d'un mixer plongeant
  • faire le test de l'assiette froide
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer, étiqueter et retourner les pots

 

Conseil

Le concombre contient de nombreux pépins qui durcissent à la cuisson et les feuilles de verveine sont également plus fermes après cuisson : il est donc impératif de mixer finement la confiture pour éviter de retrouver de petits morceaux sous la dent.

 

 

Et maintenant : à vos bassines ! 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 8 Août 2014

Bonjour à tous,

Voilà un moment que je n'ai pas partagé avec vous. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir cuisiné. En effet, cette année, nous avons beaucoup reçu.

Voilà des "siècles" que je cherche la recette d'une spécialité que l'on achetait au boulanger itinérant, quand on allait en vacances à Montperreux. C'était une espèce de tarte faite de pâte de brioche sur laquelle une épaise couche de fromage fondant filait quand on découpait une part.

Je me suis prise par la main et J'AI TROUVE. Son nom est toutché, toché, gâteau de ménage et parait-il on le mange dans les grandes occasions. J'ai découvert également qu'il s'agit plutôt d'un gâteau sucré.

Mais dans le souvenir de mes papilles, il s'agissait de quelque chose de salée que l'on mangeait le soir avec une bonne salade verte. Eh bien là aussi j'ai trouvé. Aussitôt vu, aussitôt fait et, comme à mon habitude, j'ai mélangé plusieurs recettes pour arriver à un résultat extra.

Je ne sais plus si je vous ai fait cette confidence... mais n'étant pas très douée pour tout ce qui est pâte, et étant dorénavant détentrice d'une machine à pain... j'en ai profité.

 

J'ai emprunté une photo du site "tout le monde à table". J'espère qu'ils ne m'en voudront pas et qu'au contraire ils apprécieront que je les ai choisis.

 

Ingrédients pour la pâte

  • 3 oeufs
  • 25 cl ou 250 g de lait
  • 1 petite dose de sel pour mal
  • 60 g de beurre fondu
  • 500 g de farine
  • 1 paquet de levure sèche de boulanger.

 

Préparation

  1. Mettre les ingrédients dans l'ordre donné dans la cuve de la MAP et mettre le programme pâte (8) = 1 h 30. Mais il n'est pas interdit, bien sûr, de faire vous même votre pâte, comme vous avez l'habitude. Pensez alors à faire lever la pâte pendant une heure.
  2. Quand la pâte est prête, la déposer directement dans un grand moule à tarte antiadhésif saupoudré de farine.
  3. Avec une fourchette, à un cm du bord de la pâte, faire un petit bourelet pour éviter que la crème ne se sauve ! Personnellement, pour éviter un bord trop épais, je me suis contentée de remonter la pâte, avec la fourchette, le long du bord de mon moule. Cela a bien fonctionné !

 

Ingrédients pour le goumeau

Le goumeau est le nom franc-comtois de la préparation qui recouvre une tarte.

  • 3 oeufs (en ne mettant que les jaunes, c'est encore meilleur)
  • 1 briquette de 20 cl de crème liquide
  • 10 cl de lait
  • 200 g de gruyère râpé.  

 

Préparation

  1. Préchauffer votre four à 180 °
  2. Mélangez les oeufs avec ou sans blanc, avec la crème, le lait et les 2/3 du gruyère râpé.
  3. Assaisonnez selon votre goût
  4. Versez la préparation sur la pâte
  5. Recouvrir avec le reste de gruyère
  6. Enfournez
  7. Laissez cuire environ 30 mn jusqu'à ce que le dessus soit bien coloré (mais pas brûlé bien sûr).

 

CONSEILS

A déguster bien chaud avec une salade.

Vous pouvez aussi en faire un plat plus complet en déposant des lardons, des cubes de jambon, ou pourquoi pas, des oignons frits auparavant, avant de verser le goumeau.

 

Je vous le recommande... bien que ce plat tienne au ventre.

Régalez-vous

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #M.A.P.

Repost 0

Publié le 12 Juin 2014

J'adore les grattons !

Mais jusqu'ici je ne mangeais exclusivement que ceux de porc. Et cette semaine j'ai acheté une boîte de 200 g de grillons de canard pour en faire une brioche.

 

Pour tout vous dire, les grattons (se met toujours au pluriel) sont une spécialités charcutière de diverses régions de France comme la Bourgogne, le Lyonnais, l'Auvergne, les bords de Loire comme la Touraine et l'Anjou.

Bien sur il faut aimer car les grattons sont composés du gras de porc, d'oie ou de canard confits dans leur graisse. Mais rassurez vous, si le nombre de calories est important, en revanche en bouche les grattons ne donnent pas une impression de gras et ne sont pas écoeurants. Mais bien entendu il faut les acheter pas trop gros, bien grillés et bien croustillants.

Selon la région, ils portent des appellations différentes :

  • fritons dans le Lyonnais
  • griaudes dans le Morvan
  • grattons en Auvergne
  • rillons en Touraine (qui a donné le nom : rillette)
  • rillauds en Anjou (ils sont alors coupés un peu plus gros)

 

Ils sont pratiquement toujours servis froids, en apéritif, dans une salade, ou pour picorer. Mais on peut les manger aussi chauds (ils remplacent alors les lardons) dans une tarte ou comme ici une brioche.

ehyoEGdDazUlWg2FTcq6dU1eV14.jpg

photo Internet

Préparation

  1. Versez dans la cuve de la Machine A Pain d'abord 10 cl de lait,
  2. Ajoutez 3 oeufs battus en omelette,
  3. Ajoutez 125 g de beurre ramolli laissé à température ambiante et coupé en petits morceaux.
  4. Ajoutez une pincée de sel selon votre convenance (pas trop car le beurre et les grattons sont déjà salés)
  5. Ajoutez 10 g de sucre en poudre
  6. Ajoutez 400 g farine
  7. Et terminez par un sachet de levure boulangère pour qu'elle n'entre pas en contact avec le sel si vous en ajoutez.
  8. Lancer le programme 5 : "pâte briochée sucrée"
  9. Au "bip" de fin de pétrissage, ajoutez alors 200 g de grattons de canard (ou de porc).
  10. Poursuivez normalement votre programme choisi.

 

 

Conseil

A manger avec une salade un soir, ou découpée en dés à un apéritif.

Ce soir j'ai découpé deux tranches de brioches et j'ai intercalé entre elles des tranches de tomates et des olives noires à la grecque. 

 

 

Et maintenant : A VOTRE M.A.P.

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #M.A.P.

Repost 0

Publié le 9 Juin 2014

Ayant eu quelques relations avec la Bourgogne, j'en ai gardé cette recette super délicieuse et d'une facilité déconcertante à préparer.

Comme son nom l'indique, elle était plus prévue pour reconstituer la forme des vendangeurs pendant leur dur travail que pour nos petites constitutions du XXIe s pour qui faire attention à sa ligne est une priorité.

Et pourtant !

 

Pour tout vous dire, ce plat était préparé à la maison, dans un récipient en général en fonte ou en cuivre. Quand tout le monde partait vendanger, on emportait la cocotte que l'on posait alors sur les braises d'un feu de sarments de vigne (bien sûr). Au repas de midi, c'était prêt : le lard était grillé, les pommes de terre étaient fondantes et le fromage filait.

 

Et je n'oublie pas le gros plus : aujourd'hui cette recette peut être utilisée en plat complet pour le soir, surtout lorsque vous avez du monde à table. Pas trop de cuisine à faire et tout y est : viande, légumes, fromage.

Que demander de plus ?

P1010674Préparation :

Je ne vais pas vous donner la quantité des ingrédients, car cela  varie pour chacun d'entre nous (taille du plat, nombre de personnes...)

  1. Préchauffer votre four, selon votre plat utilisé, entre 170 et 210°. Personnellement pour mon plat en Pyrex et mon four pas très "chaud", j'ai mis à 200°.
  2. Beurrer largement un moule, un plat, une cocotte à bord assez haut. Sachez que la fonte est le nec plus ultra pour cette recette..... mais moi, je n'en ai pas !
  3. Peler des pommes de terre - les laver - les émincer en fines lamelles - les laver à nouveau pour supprimer l'amidon - les sécher dans un torchon.
  4. Tapisser le fond de la cocotte avec des tranches de lard fumé, en prenant soin de les faire se chevaucher.
  5. Même opération sur les parois, mais cette fois laissez les dépasser (comme sur la photo)
  6. Poser une couche de lamelles de pommes de terre, une couche de gruyère râpé, une couche de tranches de lard.
  7. Poivrer mais inutile de saler car la poitrine, le fromage puis le beurre le sont déjà.
  8. Répéter l'opération 3 fois.
  9. Rabattre vers le centre de la préparation les tranches de lard pendantes
  10. Parsemer de quelques noisettes de beurre salé.
  11. Recouvrir la cocotte d'une feuille d'aluminium pour fermer hermétiquement son contenu - puis poser le couvercle.
  12. Mettre au four pendant environ 1 h 15. Mais là encore, cela dépend de votre préparation. Plus la quantité sera importante, plus il faudra augmenter le temps au four... Mais de toute façon, c'est un plat qui peut attendre longtemps ; il n'en sera que meilleur !
  13. Laisser reposer environ 30 mn hors du four.
  14. Pour décoller le gâteau de son plat, passer une lame de couteau tout autour.
  15. Démouler sur un plat de service.
  16. Couper de belles tranches, ou plus original, de beaux cubes.
  17. Servir avec une salade.

 

Mon Conseil :

En Bourgogne, on met du gruyère ou du comté râpé... mais rien ne vous empêche de changer de fromages : Morbier... Saint Nectaire.... Edam... chèvre frais...

Ajouter un peu d'ail en poudre et quelques feuilles de thym, bien entendu en change le goût... mais là encore ! Qu'est-ce que c'est bon.

Dernière précision : vous voyez la photo ? Sachez que ce gâteau des vendangeurs a rempli 8 estomacs.

 

 

Et maintenant : A VOS PAPILLES !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 5 Juin 2014

L'asperge des bois... Vous connaissez ?

Moi non !

Sans faire de la pub pour ce magasin, j'ai trouvé ça à "Grand frais". Et comme tout ce qui est inconnu m'intéresse, j'en ai acheté une botte. Bon, d'accord, comme c'est moins commun, c'est un peu cher... Mais une fois de temps en temps...

 

Donc

L'ornithogale des Pyrennées plus communément appelée asperge des bois ou encore aspergette, est une vivace. N'allez pas chercher sur Internet, je me charge de vous transcrirei ce qu'en dit Wikipédia ; "c'est une plante bulbeuse, aux feuilles linéaires qui disparaissent pratiquement à la floraison en laissant une hampe florale d'assez grande taille (30 à 60 cm), au sommet de laquelle, au départ, une cinquantaine de boutons floraux sont organisés en épi. Au fur et à mesure de l'éclosion, qui commence par la base, chaque fleur en sépanouissant développe un pétiole qui fait évoluer cet épi en grappe grêle.

On la rencontre dans les prairies, les talus et les bois clairs, jusqu'à 1200 m d'altitude.

Les jeunes pousses sont comestibles d'où les noms "asperges des bois" ou "aspergette qui lui sont donnés dans certaines régions.

asperges-des-bois.jpg

Voici comment j'ai accommodé mes aspergettes (pour 2 p).

  • après avoir coupé le bout de la tige, j'ai fait cuire pendant environ 5 mn ma botte de 200 g d'aspergettes dans de l'eau frémissante,
  • dans cette eau, j'ai ajouté 2 oeufs pour les cuire mollet
  • j'ai égoutté et rafraichi le tout
  • dans un saladier, j'ai mélangé les aspergettes avec 12 olives noires à la grecque, 1 tomate coupée en quartiers
  • j'ai laissé, pour l'instant, les oeufs entiers pour que le jaune puisse s'écouler au moment de la coupe pendant le repas.
  • j'ai assaisonné avec du vinaigre de cidre et de l'huile combava.

combava

 

Cette huile, je ne peux plus m'en passer.

Il suffit de mettre des zestes de combava, hachés fins, dans un litre d'huile de tournesol ou d'arachides. J'ai laissé la pulpe qui ne se mange pas, à l'air libre, pour embaumer ma salle. Après un mois, il y a encore quelques effluves quand on touche les fruits.

Laisser macérer pendant quelques temps (à votre convenance) en remuant régulièrement la bouteille pour que le mélange se fasse bien.

Essayez, comme moi, et forcément vous l'adopterez.

 

 

Et maintenant : A VOS PAPILLES !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Les créations improvisées de Tite cuisto !

Repost 0

Publié le 7 Mars 2014

Bonjour,

Je vous fais partager ce que je viens de préparer pour ce soir.

En fouillant dans les placards, ou plutôt le frigo/congél, j'ai retrouvé de la pâte feuilletée que j'avais achetée pour faire une tourte à la choucroute. Et puis finalement, j'ai fait autre chose et la pâte est restée.

Comme j'avais congelé des rondelles de poireaux (le vert ayant servi à préparer une potée), il m'est venue une envie de tarte aux poireaux.... Et en cherchant dans le congélateur, je suis tombée sur des moules farcies au beurre d'escargot.

Pourquoi ne pas faire une association ? En voilà une bonne idée.... Je vous la livre immédiatement.

poireau-(3)                        2010 08 Fouesnant Cap Coz (5) Huitres et MoulesPhoto personnelle : Cap Coz      

Préparation

  1. Préparez une fondue, ou compotée de poireaux coupés en fines rondelles
  2. Ajoutez une échalote ciselée.
  3. Pendant ce temps, étalez la pâte dans un moule à tarte.
  4. Piquez à la fourchette
  5. Quand les poireaux sont cuits ajoutez un peu de farine
  6. Remuez
  7. Versez dessus le contenu d'une briquette de crème light dans lequel vous aurez batu deux oeufs
  8. Ajoutez un sachet (petit bien sûr) de gruyère râpé
  9. Versez cette préparation sur le fond de tarte
  10. Préchauffez votre four à 180°
  11. Pendant ce temps, disposez, telles les heures sur un cadran, 12 moules farcies encore surgelées.
  12. Enfournez pour 30 à 35 mn de cuisson.

 

Vous m'en direz des nouvelles

 

Et maintenant : Bon appétit !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0