Publié le 5 Janvier 2012

Ce soir, allons faire un petit tour en Chine à la rencontre de Marco Polo qui a eu la bonne idée de nous rapporter la recette des pâtes et plus précisément des nouilles.

Des scientifiques ont parait-il retrouvé sur les rives du fleuve jaune les plus anciennes nouilles puisqu’elles sont vieilles de plus de 4000 ans. Elles sont constituée principalement de millet.

Aujourd’hui les nouilles constituent l’un des principaux aliments de base en Asie. Elles sont le plus souvent faites d’une pâte à base de farine ou de riz. Sur les marchés ou dans les restaurants elles sont souvent étirées à la main, comme certains boulangers qui pétrissent encore leur pâte.

                                           

 

Ingrédients

- 250 g de nouilles chinoises aux oeufs

- 2 oeufs

- 80 g de germes de soja

- 2 carottes

- 1/2 chou chinois

- 2 échalotes

- 3 ciboules

- 3 c à s de sauce de soja

- 2 c à s de sauce d'huitre

- 2 c à s d'huile d'arachide

- purée de piment

- 4 brins de coriandre

 

 

Préparation

  • plongez les nouilles dans 2 l d'eau bouillante
  • couvrez et retirez du feu
  • laissez reposez 4 mn
  • démêlez les avec une fourchette puis égouttez les
  • chauffez un peu d'huile dans une poêle, sur feu vif
  • versez y les oeufs battus
  • mélangez en ramenant les bords vers le centre
  • dès que les bords se décollent, retournez l'amelette en vous aidant d'un couvercle
  • faites la cuire quelques secondes sur l'autre face
  • posez sur un plat
  • roulez et découpez en lanières
  • plongez les germes de soja dans une casserole d'eau bouillante
  • à la reprise de l'ébullition, refraichissez et égouttez les
  • pelez et coupez les carottes en fins bâtonnets
  • émincez le chou chinois
  • pelez et émincez les échalotes et les ciboules
  • dans un bol, mélangez la sauce de soja, la sauce d'huître et 1 pointe de couteau de purée de piment
  • dans un wok ou sauteuse, chauffez le reste d'huile
  • faites revenir les échalotes, les carottes et le chou chinois 3 mn
  • ajoutez les germes de soja et les nouilles
  • mélangez encore 1 mn
  • ajoutez enfin les dalières d'omelette, les ciboules et la sauce
  • mélangez
  • servez aussitôt, parsemé de coriandre

 

 

Et maintenant : à vos baguettes !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine chinoise

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2012

J'ai découvert tout à l'heure dans un vieil hebdomadaire une recette de confiture qui me parait très sympa et surtout inhabituelle : je m'empresse de vous la communiquer bien que ce ne soit plus guère la période des confitures.
Tant pis, on trouve encore des poires (celles d'hiver)

PréparationCacao-debut-fin
  • pelez et épépinez 500 g de poires
  • coupez la pulpe en dés
  • versez dessus 350 g de sucre et le jus d'un demi citron
  • ajoutez 1 gousse de vanille fendue et grattée
  • mettez les poires dans une casserole et portez doucement à ébullition
  • ajoutez 90 g de chocolat noir à 66 %, fondu
  • ajoutez enfin 70 g de noisettes concassées et grillées à sec à la poêle
  • mélanges
  • mettez en pots
  • fermez et retournez aussitôt les pots 
Et maintenant : à vos bassines !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2012

bonne-annee-785385

Voici la nouvelle année qui commence à se dévoiler.

Aussi  je souhaite à tous que,

sur la route de nos projets,

le soleil se mêle aux étoiles.

 

Que le soleil illumine notre nouvelle année

et réchauffe nos cœurs de petites joies simples

mais essentielles pour colorer nos vies.

 

Puissions-nous également trouver,

grâce à la magie de Noël,

 l’étoile qui nous guidera

 vers la lumière, la paix, la sérénité, la vérité ;

Bref ! Vers de petits temps de bonheur à partager.

 

Je reviens maintenant en cuisine.
Voilà, je viens de mettre en ligne les photos des recettes que j'ai faites pour les fêtes.
Franchement, tout était bon et chacun s'est régalé.
Des photos ont été prises pour échanger avec des amis et j'ai du donner les recettes
- du saucisson de chocolat,
- du velouté de potiron à l'indienne
- des croustillants, (jambon cru / Saint Nectaire - poireau / chèvre - camembert / pomme)
- des blinis de patates douces (légumes que mes invités n'avaient jamais mangé)
 
J'ai été particulièrement étonnée par la fondue à la bisque de homard.
C'est  un plat incontestablement à refaire.
Facile, léger, il n'a qu'un seul inconvénient : il revient un peu cher mais c'est pas tous les jours Noël !!! 
Tous mes invités de sont régalés.
Mais j'avais beaucoup trop prévu : saumon, dos de cabillaud, lotte, moules, crevettes, noix de Saint Jacques se retrouvent baignant dans la bisque, prêts une fois décongelés, à accommoder un plat de riz pilaf. 
Le ventre bien rempli, les bras chargé de cadeaux, la bonne humeur de la fête, chacun est reparti les yeux brillants d'un éclat de lumière bénéfique.
A tout de suite pour une recette.
 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Repost 0

Publié le 21 Décembre 2011

Ne sachant pas dans quelle rubrique classer ma recette, je choisi de la mettre au chapitre cuisine réunionnaise car ce légume vient des régions tropicales et chaudes et c'est un ingrédient connu sur l'île.
Maintenant je vous raconte ma relation avec ce tubercule.
Il y a bien longtemps, dans un magasin j'ai découvert un légume bizarre et inconnu, d'une jolie couleur orange. La vendeuse m'a dit qu'il s'agissait de patates douces, que le goût ressemblait un peu à la chataigne et que ça se cuisait comme la pomme de terre.  
       
J'ai essayé et pour être certaine de ne pas me tromper, j'ai commencer par faire une purée.  
Ma purée écrasée, je l'ai étendue avec de la crème.
Mais l'ensemble était trop liquide !!!   P1130719
Que faire ???
J'ai alors pensé à maman qui faisait des croquettes avec les restes de purée de p de t épaissie avec de la farine et des oeufs. Elle façonnait des petits rouleaux qu'elle faisait griller dans l'huile chaude, dans une poêle. On mangeait ça le soir avec de la salade.
Aussitôt pensé, aussitôt fait, aussitôt réussi !!!
   
Mes enfants se dont régalés. Puis Internet est entré dans la maison. Là j'ai constaté que d'autres avaient à peu près les mêmes idées que moi sauf qu'ils remplaçaient la crème par du mascarpone et aplatissaient les rouleaux en galettes pour faire des blinis. Pourquoi pas ???
Donc, aussitôt lu, assutôt dit, aussitôt fait et re aussitôt réussi !!!  
 
L'ajout du mascarpone augmente le goût légèrement sucré de la patate.
Je n'ai pas essayé mais je suis sure que l'on doit pouvoir manger ces blinis avec de la confiture, du miel ou du sirop d'érable.
 
En règle générale, c'est vrai que la patate douce se cuisine à peu près comme la p de t, sauf que moi je n'ai jamais réussi, ni les frites, ni les chips. Mais je ne désespère pas !!!

P1130717Ingrédients
- 250 g de patates douces  
- 1/2 pot de mascarpone
- 2 oeufs
- 75 g de farine
- huile d'olive
- sel   P1130718
 
 
Préparation
  • épluchez les patates
  • coupez les en morceaux
  • faites cuire à l'éeau bouillante
  • réduisez le tout en purée
  • ajoutez le mascarpone et les oeufs battus en omelette
  • mélangez bien
  • ajoutez la farine, un filet d'huile et l'assaisonnement    
  • faites une pâte lisse
  • dans une poêle, versez un peu de pâte
  • aplatissez de façon à donner la forme et l'épaisseur d'un blini
  • à mi cuisson, retournez pour donner une belle couleur de chaque côté
 
 
Et maintenant : à vos papilles !!! P1130720

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2011

P1130716Connaissez-vous le pounti ?
C'est une spécialité de la région où j'habite : l'Auvergne ?
Même ceux qui n'aiment et ne mangent pas certains ingrédients, comme les feuilles de côtes de bettes sont agréablement surpris et en général le pounti à du succès.
 
De plus, un gros avantage ; il peut se manger chaud, en légumes par exemple, ou froid, avec une salade.  
Voici ma façon de faire.
 
Comme vous le constatez, exceptionnellement j'ai fait des parts individuelles ; j'espère que ce sera aussi bon ?!?!

Préparation P1130711                                                                                                              
-         Hachez 3 à 400 g de feuille de côtes de bettes
-         Hachez 250 g de jambon de pays
-         Hachez 250 g de lard fumé
-         Hachez un gros oignon  
-         Hachez du persil  
   
       
 
P1130712
 Mélangez 250 g de farine et 1 paquet de levure
 Ajouter 5 œufs
 Diluer avec 1 grand verre de lait (1/2 l)  
            
 P1130713
 
 
 
 
 
 Mélangez le hachis et la pâte  
 Beurrer un P1130714moule à soufflé  
           
 
  
                    Verser une couche du mélange                     Ajoutez des pruneaux dénoyautés
 
 
 
 
    Versez le reste du mélange
    Cuire à 180/200° pendant 1 h P1130715

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2011

P1130729Voilà une surprise quand il est bien réalisé.
Il y a quelques années, le tout premier saucisson que j'ai mangé était si bien réussi que je m'y suis laissé prendre.
Et il y a eu la mode du saucisson au chocolat.
 
J'ai donc voulu faire la même chose, et, ma foi, reconnaissons le avec humilité, il était pas mal du tout, même s'il lui manquait la ficelle autour. Présenté après la traditionnelle fondue de Noël, ce saucisson a eu un tel succès qu'il n'en est pas resté.
 
Je vais recommencer cette année, mais là je l'apporterai au début d'un gros goûter dînatoire en attendant le réveillon qui débutera plus tôt à cause de deux mamies de 90 et 92 ans.
 
Si je pense à vous, j'essaierais de me souvenir que je dois prendre des photos pour vous montrer à quoi il ressemble.

Ingrédients P1130721
     
 
  • 1 tablette de 200 g de Chocolat noir à fondre.
  • 100 g de Beurre - à température ambiante.
  • 1 œuf - De la première fraîcheur.
  • 90 g de Sucre en Glace 
  • et 2 Cuillères à soupe pour la présentation.
  • 150 g de biscuit - "Petits beurres" ou "Spéculos".
  • 8 Chamallows - Pour l'esthétique en choisir des blancs
  • Des noisettes
  • Oranges confites
  • Rhum
    Préparation 
 
1.     Émiettez les 150 grammes de biscuits très grossièrement (chaque biscuit doit être coupé en 6-8 morceaux environ, mais ne doit surtout pas être réduit en poudre !).
2.     Coupez les 8 Chamallows en six morceaux (plus facile aux ciseaux qu'au couteau)
3.     Faites fondre le chocolat et le beurre au four micro-ondes. Bien fouetter pour lisser le tout. Laissez tiédir
4.     Battez l’œuf en omelette et ajoutez le ainsi que le sucre glace. Bien mélanger pour obtenir une préparation "nappante".
5.     Ajoutez alors les biscuits et les chamalows en morceaux. Après mélange, si le tout est un peu sec, versez 1 à 2 c à s de rhum. L'ensemble doit être épais et surtout ne pas "couler"
6.     Dans une grande feuille de film alimentaire, formez un gros pâton sur 30-40 cm environ.
7.     Refermez alors le film alimentaire d'abord sur la longueur puis aux extrémités. Roulez sur la table pour lui donner la forme cylindrique d'un saucisson.
8.     Mettez au réfrigérateur pour 6 heures au moins, en prenant soin de rouler de temps à autre le saucisson, de manière à ce qu'il ne s'affaisse pas sous son propre poids.
9.     Au moment de servir, saupoudrez le saucisson de sucre glace afin d'obtenir l'aspect "talqué" d'un véritable saucisson.
10. Présenter l'ensemble détaillé en rondelles sur une planche en boisP1130732

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 15 Décembre 2011

P1130731-copie-1.JPGEn déménageant la maison de maman nous avons retrouvé dans sa cave 2 bouteilles de vin de paille et 4 bouteilles de vin jaune qui datent de 1967. Avez vous déjà gouté ce vin ? Personnellement, je n'apprécie pas trop en bouche son goût si particulier. Mais en revanche, cuit, c'est délicieux. Une vraie folie !!!  
A l'époque j'avais acheté à Château-Chalon, pour mes parents, quelques bouteilles de vin de paille (mummm !!!), vin jaune, et macvin.
- Je sais que cet "or du Jura" reste 5 à 6 ans, voire plus, en tonneau avant d'être soutiré.
- Je sais aussi que les bouteilles appelées "clavelins" ont une contenance particulière de 62 cl. (je viens de vérifier). 
- Je sais enfin que toute bouteille entamée peut se conserver plusieurs mois, voir plus, sans que le vin ne se détériore ou tourne en vinaigre.
 
Ces bouteilles de vin jaune, je ne peux pas assurer qu'elles se soient bien conservées. Je ne suis pas assez experte en vin mais il me semble bien que oui car c'est un vin exceptionnel. Si j'ai bonne mémoire, je crois me souvenir qu'en visitant les caves, le viticulteur avait dit que même plusieurs siècles plus tard ce vin était encore de grande qualité !!! Cette réflexion m'avait marquée (à moins que ce ne soit le vin jaune ???). 
 
Toujours est-il qu'un coq avec mon vieux vin jaune, ça ne peut pas être mauvais : ce sera donc ma recette pour les fêtes de Noël.
 
Et pour avoir commencé à prospecter, je peux vous dire que le plus difficile est de trouver le coq ; mais je garde espoir !!!

INGREDIENTS    
- 1 coq (3 kg  - 3 kg 500)
- 1 bouteille de vin blanc du Jura bien sûr
- 3 verres de vin jaune
- 2 c à s de macvin ou marc d'Arbois
- 1/2 l de bouillon de volaille 
- 25 cl de crème fraîche crue épaisse    
- 25 cl de lait
- 100 g de lard fumé
- quelques oignons grelots ( à défaut un autre oignon)
- 1 gousse d'ail
- 1 gousse d'ail
- persil, thym, laurier
- muscade    
- 3 c à s de farine
- 1 c à s de maïzena pour lier la sauce
- huile + beurre
sel, poivre    

Préparation
Elle se fait en deux temps :     
 P1130733
LA VEILLE
  •        commencez par éhydrater les morilles dans de l'eau tiède ou chaude jusqu'à ce qu'elles aient repris forme 
  •        dans une cocotte, mélangez huile et beurre.
  •          faites dorer les morceaux de coq (il peut être nécessaire de le faire en plusieurs fois)
  •        dans la graisse, ajoutez le lard coupé en dés et les oignons (émincé si vous n'en mettez qu'un)
  •         faites dorer
  •         rajoutez les morceaux de coq dans la cocotte
  •        versez l'alcool chaud et flambez (pensez à éteindre votre hotte aspirante sous peine de dégâts !)
  •       saupoudrez de farine et enrobez bien les morceaux de coq
  •        mouillez avec le vin blanc et le bouillon de volaille chaud
  •       ajoutez la muscade râpée, le sel, le poivre, le bouquet garni, le persil et la gousse d'ail hachés 
  •        laissez cuire environ 30 mn
  •       égouttez les morilles et retirez le sable en les ouvrant 
  •       vous pouvez les poêler quelques instants, mais ce point est facultatif
  •        ajoutez les morilles au coq
  •       terminez pour aujourd'hui en ajoutant le lait
  •         mélangez le tout, fermez la cocotte jusqu'au lendemain
  P1130734
LE LENDEMAIN
  •       au besoin, retirez le gras qui s'est formé sur le dessus de la cocotte
  •        ajoutez la crème et le vin jaune
  •        remettez à mijoter à feu très doux jusqu'à obtenir une sauce à consistance crémeuse
 
Conseil
Si la sauce est trop liquide, délayez 1 c à s de maïzéna dans un peu d'eau ou de crème froide et versez dans la cocotte.
Si vous utilisez un poulelt à la place d'un coq, pensez à bien réduire les temps de cuisson pour éviter que votre viande ne soit en bouillie
Servez bien chaud avec du riz ou éventuellement des splatzes.  
Et maintenant : à vos papilles !!!  

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2011

Personnes 32487
Et si, avant d'aller dormir, je vous donnais la recette d'une petite fondue.
 
Cette recette est particulièrement sympathique et les enfants l'adorent.
C'est vrai qu'elle est un régal
Vous allez vite comprendre pourquoi.

Ingrédients
- des filets de poulet ou de dinde (ou les deux)
- de la chapelure
- 1 jaune d'oeuf par personne
- huile pour fondue ou végétaline
 
Préparation
  • coupez les filets en dés de taille moyenne
  • faites chauffer l'huile ou la végétaline
  • déposez devant chaque convive une soucoupe avec un jaune d'oeuf et une autre avec de la chapelure + sel
  • lorsque l'huile est chaude, portez le caquelon sur un réchaud au centre de la table
  • chacun pique un morceau de viande, le trempe d'abord dans le jaune d'oeuf, puis dans la chapelure
  • faites frire vos similis nuggets
  • accompagnez d'une sauce de votre choix trouvée à la rubrique en question
 
 
Conseils
* Cette manière de faire laisse quelques saletés sur la table : évitez donc les belles nappes en tissu ou protégez la par un plastique transparent.
* Une manière d'éviter ce désagrément est de paner vous même la viande : cassez un oeuf dans un bol, ajoutez un peu de lait ou eau, sel et poivre et après avoir bien fouetté le tout, versez le sur la viande. Enrobez bien l'ensemble pour que vos morceaux soient bien panés.
* Si vous souhaitez un repas plus complet, vous pouvez servir cette fondue avec du riz, des chips ou des p de t coupées en dés, précuits à la vapeur. Sur chaque pique, mettez alors un morceau de viande et un cube de p d t.
ATTENTION : il faut qu'elles soient bien sèches car la moindre humidité trempée dans l'huile bouillante risque des éclaboussures.
Et maintenant : à vos papilles !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #FONDUES

Repost 0

Publié le 9 Décembre 2011

C'est encore la saison des courges et autres potirons.
Voici un velouté dit à l'indienne.
 
Il est excellent et surtout change du simple velouté de potiron à la crème.
Le gingembre lui donne de la force et le curry de Madras une saveur exotique à l'indienne.

Ingrédientscessibon oignon
- 1 courge musquée
- 1 gros oignon ou deux petits
- 50 cl à 1 l de bouillon de poulet
- 1 yaourt nature
- 2 c à s de gingembre râpé
- 3 c à s de curry de Madras
- huile d'olive
- sel, poivre
- feuilles de coriandre hachée
 
 
Préparation
  • épluchez votre courge
  • coupez là en morceaux
  • émincez l'oignon et faites le revenir dans un chaudron avec un peu d'huile
  • versez les dés de courges
  • ajoutez le curry
  • faites revenir 2 à 3 mn
  • ajoutez le gingembre
  • versez le bouillon jusqu'à couvrir les morceaux de courge
  • portez à ébullition
  • laissez mijoter environ 15 mn
  • rectifier l'assaisonnement
  • mixer le tout jusqu'à l'obtention d'une crème lisse
  • dans des bols individuels, mettez 1 à 2 c de yaourt et de la coriandre hachée
  • versez dessus une louche de velouté
 
 
Conseil
Dans la recette d'origine la préparation de la courge est différente
- la couper en deux et la saler
- déposer les morceaux sur une plaque du four
- badigeonner d'huile
- faire cuire au four pendant 45 mn à 200°
- retirer la peau de la courge puis la couper en dés
Et maintenant : à vos papilles !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine indienne

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2011

Les moments de fêtes sont des moments conviviaux.
 
Les moments conviviaux sont des moments où on laisse éclater sa joie.
 
Et pour passer un bon moment en France, rien de tel que la "bonne bouffe".
 
Et quel est le plalt convivial... ??? la fondue !!!
 
En voici une nouvelle que je n'ai jamais essayée pour la bonne et simple raison que chez moi 3 personnes sur 5 n'aiment pas l'agneau et le mouton. Donc !!!
 
Paradoxe pour un repas français : cette fondue est dite algérienne.Faune flore et Animaux 29880

Ingrédients
- 1,2 kg d'agneau
- 50 cl de vin rouge algérien (de préférence)
- 50 cl de bouillon de boeuf
- 25 cl d'eau
- 2 c à s de crème
- 3 c à s de fécule de maïs
- 1 pincée de sucre
- beurre
- sel, poivre
- huille d'olive
- ciboulette et menthe
- graines de sésame
 
 
Préparation
  • préparez le bouillon, la veille (vous gagnez du temps)
  • mettez un cube à diluer dans de l'eau bouillante
  • ajoutez le vin rouge et donnez un bouillon
  • le lendemain, préparez la viande
  • coupez l'agneau en fines lamelles
  • déposez dans une assiette
  • préparez chacun son assiette
  • arrosez d'huile d'olive
  • parsemez de ciboulette, de menthe et de graines de sésame
  • au dernier moment, dans un poëlon, préparez un roux avec le beurre et la farine
  • mouillez avec l'eau
  • délayez bien
  • versez ensuite le mélange bouillon / vin
  • ajoutez la pincée de sucre, sel, poivre
  • quand le mélange est bien chaud, apportez le poêlon sur la table sur un réchaud
 
 
Conseil
* Pour couper la viande plus facilement, placez le morceau au congélateur pendant environ 30 mn. De cette manière vous réussirez à coupez des tranches aussi fine que du papier de soie.
* Autre recommandation : tailler la viande perpendiculairement aux fibres.
* Pour le bouillon, bien entendu vous pouvez le faire vous même. Par exemple, vous pouvez utiliser un reste de soupe de pot au feu.
 
 
Le must
Comme sauce  pour accompagner, préparez donc un bol de crème fouettée à laquelle vous ajouterez de la moutarde (de préférence forte) en quantité suffisante et un hachis de menthe fraîche.
 
 
Et maintenant : à vos papilles !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #FONDUES

Repost 0