Publié le 12 Juin 2014

J'adore les grattons !

Mais jusqu'ici je ne mangeais exclusivement que ceux de porc. Et cette semaine j'ai acheté une boîte de 200 g de grillons de canard pour en faire une brioche.

 

Pour tout vous dire, les grattons (se met toujours au pluriel) sont une spécialités charcutière de diverses régions de France comme la Bourgogne, le Lyonnais, l'Auvergne, les bords de Loire comme la Touraine et l'Anjou.

Bien sur il faut aimer car les grattons sont composés du gras de porc, d'oie ou de canard confits dans leur graisse. Mais rassurez vous, si le nombre de calories est important, en revanche en bouche les grattons ne donnent pas une impression de gras et ne sont pas écoeurants. Mais bien entendu il faut les acheter pas trop gros, bien grillés et bien croustillants.

Selon la région, ils portent des appellations différentes :

  • fritons dans le Lyonnais
  • griaudes dans le Morvan
  • grattons en Auvergne
  • rillons en Touraine (qui a donné le nom : rillette)
  • rillauds en Anjou (ils sont alors coupés un peu plus gros)

 

Ils sont pratiquement toujours servis froids, en apéritif, dans une salade, ou pour picorer. Mais on peut les manger aussi chauds (ils remplacent alors les lardons) dans une tarte ou comme ici une brioche.

ehyoEGdDazUlWg2FTcq6dU1eV14.jpg

photo Internet

Préparation

  1. Versez dans la cuve de la Machine A Pain d'abord 10 cl de lait,
  2. Ajoutez 3 oeufs battus en omelette,
  3. Ajoutez 125 g de beurre ramolli laissé à température ambiante et coupé en petits morceaux.
  4. Ajoutez une pincée de sel selon votre convenance (pas trop car le beurre et les grattons sont déjà salés)
  5. Ajoutez 10 g de sucre en poudre
  6. Ajoutez 400 g farine
  7. Et terminez par un sachet de levure boulangère pour qu'elle n'entre pas en contact avec le sel si vous en ajoutez.
  8. Lancer le programme 5 : "pâte briochée sucrée"
  9. Au "bip" de fin de pétrissage, ajoutez alors 200 g de grattons de canard (ou de porc).
  10. Poursuivez normalement votre programme choisi.

 

 

Conseil

A manger avec une salade un soir, ou découpée en dés à un apéritif.

Ce soir j'ai découpé deux tranches de brioches et j'ai intercalé entre elles des tranches de tomates et des olives noires à la grecque. 

 

 

Et maintenant : A VOTRE M.A.P.

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #M.A.P.

Repost 0

Publié le 9 Juin 2014

Ayant eu quelques relations avec la Bourgogne, j'en ai gardé cette recette super délicieuse et d'une facilité déconcertante à préparer.

Comme son nom l'indique, elle était plus prévue pour reconstituer la forme des vendangeurs pendant leur dur travail que pour nos petites constitutions du XXIe s pour qui faire attention à sa ligne est une priorité.

Et pourtant !

 

Pour tout vous dire, ce plat était préparé à la maison, dans un récipient en général en fonte ou en cuivre. Quand tout le monde partait vendanger, on emportait la cocotte que l'on posait alors sur les braises d'un feu de sarments de vigne (bien sûr). Au repas de midi, c'était prêt : le lard était grillé, les pommes de terre étaient fondantes et le fromage filait.

 

Et je n'oublie pas le gros plus : aujourd'hui cette recette peut être utilisée en plat complet pour le soir, surtout lorsque vous avez du monde à table. Pas trop de cuisine à faire et tout y est : viande, légumes, fromage.

Que demander de plus ?

P1010674Préparation :

Je ne vais pas vous donner la quantité des ingrédients, car cela  varie pour chacun d'entre nous (taille du plat, nombre de personnes...)

  1. Préchauffer votre four, selon votre plat utilisé, entre 170 et 210°. Personnellement pour mon plat en Pyrex et mon four pas très "chaud", j'ai mis à 200°.
  2. Beurrer largement un moule, un plat, une cocotte à bord assez haut. Sachez que la fonte est le nec plus ultra pour cette recette..... mais moi, je n'en ai pas !
  3. Peler des pommes de terre - les laver - les émincer en fines lamelles - les laver à nouveau pour supprimer l'amidon - les sécher dans un torchon.
  4. Tapisser le fond de la cocotte avec des tranches de lard fumé, en prenant soin de les faire se chevaucher.
  5. Même opération sur les parois, mais cette fois laissez les dépasser (comme sur la photo)
  6. Poser une couche de lamelles de pommes de terre, une couche de gruyère râpé, une couche de tranches de lard.
  7. Poivrer mais inutile de saler car la poitrine, le fromage puis le beurre le sont déjà.
  8. Répéter l'opération 3 fois.
  9. Rabattre vers le centre de la préparation les tranches de lard pendantes
  10. Parsemer de quelques noisettes de beurre salé.
  11. Recouvrir la cocotte d'une feuille d'aluminium pour fermer hermétiquement son contenu - puis poser le couvercle.
  12. Mettre au four pendant environ 1 h 15. Mais là encore, cela dépend de votre préparation. Plus la quantité sera importante, plus il faudra augmenter le temps au four... Mais de toute façon, c'est un plat qui peut attendre longtemps ; il n'en sera que meilleur !
  13. Laisser reposer environ 30 mn hors du four.
  14. Pour décoller le gâteau de son plat, passer une lame de couteau tout autour.
  15. Démouler sur un plat de service.
  16. Couper de belles tranches, ou plus original, de beaux cubes.
  17. Servir avec une salade.

 

Mon Conseil :

En Bourgogne, on met du gruyère ou du comté râpé... mais rien ne vous empêche de changer de fromages : Morbier... Saint Nectaire.... Edam... chèvre frais...

Ajouter un peu d'ail en poudre et quelques feuilles de thym, bien entendu en change le goût... mais là encore ! Qu'est-ce que c'est bon.

Dernière précision : vous voyez la photo ? Sachez que ce gâteau des vendangeurs a rempli 8 estomacs.

 

 

Et maintenant : A VOS PAPILLES !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 5 Juin 2014

L'asperge des bois... Vous connaissez ?

Moi non !

Sans faire de la pub pour ce magasin, j'ai trouvé ça à "Grand frais". Et comme tout ce qui est inconnu m'intéresse, j'en ai acheté une botte. Bon, d'accord, comme c'est moins commun, c'est un peu cher... Mais une fois de temps en temps...

 

Donc

L'ornithogale des Pyrennées plus communément appelée asperge des bois ou encore aspergette, est une vivace. N'allez pas chercher sur Internet, je me charge de vous transcrirei ce qu'en dit Wikipédia ; "c'est une plante bulbeuse, aux feuilles linéaires qui disparaissent pratiquement à la floraison en laissant une hampe florale d'assez grande taille (30 à 60 cm), au sommet de laquelle, au départ, une cinquantaine de boutons floraux sont organisés en épi. Au fur et à mesure de l'éclosion, qui commence par la base, chaque fleur en sépanouissant développe un pétiole qui fait évoluer cet épi en grappe grêle.

On la rencontre dans les prairies, les talus et les bois clairs, jusqu'à 1200 m d'altitude.

Les jeunes pousses sont comestibles d'où les noms "asperges des bois" ou "aspergette qui lui sont donnés dans certaines régions.

asperges-des-bois.jpg

Voici comment j'ai accommodé mes aspergettes (pour 2 p).

  • après avoir coupé le bout de la tige, j'ai fait cuire pendant environ 5 mn ma botte de 200 g d'aspergettes dans de l'eau frémissante,
  • dans cette eau, j'ai ajouté 2 oeufs pour les cuire mollet
  • j'ai égoutté et rafraichi le tout
  • dans un saladier, j'ai mélangé les aspergettes avec 12 olives noires à la grecque, 1 tomate coupée en quartiers
  • j'ai laissé, pour l'instant, les oeufs entiers pour que le jaune puisse s'écouler au moment de la coupe pendant le repas.
  • j'ai assaisonné avec du vinaigre de cidre et de l'huile combava.

combava

 

Cette huile, je ne peux plus m'en passer.

Il suffit de mettre des zestes de combava, hachés fins, dans un litre d'huile de tournesol ou d'arachides. J'ai laissé la pulpe qui ne se mange pas, à l'air libre, pour embaumer ma salle. Après un mois, il y a encore quelques effluves quand on touche les fruits.

Laisser macérer pendant quelques temps (à votre convenance) en remuant régulièrement la bouteille pour que le mélange se fasse bien.

Essayez, comme moi, et forcément vous l'adopterez.

 

 

Et maintenant : A VOS PAPILLES !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Les créations improvisées de Tite cuisto !

Repost 0