Articles avec #dais' recettes tag

Publié le 29 Janvier 2015

Ce weekend nous recevons des amis et j'ai décidé de faire un repas à thème : les farcis.

Je vous en donne le contenu :

Entrées : œufs farcis chorizo / petits suisses. Les demi-œufs seront décorés en petites souris pour donner un air festif. Ils seront déposés sur un lit de verdure et accompagnés de radis, eux aussi en forme de petites souris.

Poisson : tronçons de courgettes farcies au saumon frais, citron confit, fromage et aneth

Viande / légumes : demi-poivrons farcis à l'agneau haché, riz et épices

Fromage : champignons farcis au camembert dont je vous détaille ci-dessous la recette

Dessert : poires farcies avec un mélange de compote de pomme et fruits secs (abricots, pruneaux, noix) sauce crémeuse à la poudre d'amande.

J'espère que tout sera réussi car ma spécialité c'est de cuisiner impeccablement lorsque nous sommes seuls, et rater ou du moins faire plus ou moins bien lorsqu'il y a le challenge de réussir pour des invités.

Photo personnelle d'une amanite : champignon plus que fortement déconseillé pour faire cette recette.

Photo personnelle d'une amanite : champignon plus que fortement déconseillé pour faire cette recette.

Ingrédients

  • gros champignons de Paris
  • 1 grosse échalote
  • 1/2 camembert
  • 1 c à s de crème
  • 1 tranche de jambon blanc
  • 2 c à s de chapelure
  • ciboule

Préparation

  1. Préchauffer le four à 180°
  2. retirer le pied des champignons et nettoyer les chapeaux (moi je les pèle)
  3. éplucher l'échalote
  4. couper le camembert en morceaux
  5. dans le bol d'un mixer, placer l'échalote, le camembert, la crème, le jambon blanc, la chapelure, la ciboule, sans oublier les pieds des champignons, sel, poivre
  6. mixer jusqu'à obtenir une préparation homogène
  7. répartir cet appareil dans les chapeaux des champignons
  8. mettre sur la plaque du four recouverte d'une feuille silicone ou d'un papier sulfurisé
  9. enfourner pour 10 à 15 mn de cuisson
  10. servir immédiatement

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 9 Juin 2014

Ayant eu quelques relations avec la Bourgogne, j'en ai gardé cette recette super délicieuse et d'une facilité déconcertante à préparer.

Comme son nom l'indique, elle était plus prévue pour reconstituer la forme des vendangeurs pendant leur dur travail que pour nos petites constitutions du XXIe s pour qui faire attention à sa ligne est une priorité.

Et pourtant !

 

Pour tout vous dire, ce plat était préparé à la maison, dans un récipient en général en fonte ou en cuivre. Quand tout le monde partait vendanger, on emportait la cocotte que l'on posait alors sur les braises d'un feu de sarments de vigne (bien sûr). Au repas de midi, c'était prêt : le lard était grillé, les pommes de terre étaient fondantes et le fromage filait.

 

Et je n'oublie pas le gros plus : aujourd'hui cette recette peut être utilisée en plat complet pour le soir, surtout lorsque vous avez du monde à table. Pas trop de cuisine à faire et tout y est : viande, légumes, fromage.

Que demander de plus ?

P1010674Préparation :

Je ne vais pas vous donner la quantité des ingrédients, car cela  varie pour chacun d'entre nous (taille du plat, nombre de personnes...)

  1. Préchauffer votre four, selon votre plat utilisé, entre 170 et 210°. Personnellement pour mon plat en Pyrex et mon four pas très "chaud", j'ai mis à 200°.
  2. Beurrer largement un moule, un plat, une cocotte à bord assez haut. Sachez que la fonte est le nec plus ultra pour cette recette..... mais moi, je n'en ai pas !
  3. Peler des pommes de terre - les laver - les émincer en fines lamelles - les laver à nouveau pour supprimer l'amidon - les sécher dans un torchon.
  4. Tapisser le fond de la cocotte avec des tranches de lard fumé, en prenant soin de les faire se chevaucher.
  5. Même opération sur les parois, mais cette fois laissez les dépasser (comme sur la photo)
  6. Poser une couche de lamelles de pommes de terre, une couche de gruyère râpé, une couche de tranches de lard.
  7. Poivrer mais inutile de saler car la poitrine, le fromage puis le beurre le sont déjà.
  8. Répéter l'opération 3 fois.
  9. Rabattre vers le centre de la préparation les tranches de lard pendantes
  10. Parsemer de quelques noisettes de beurre salé.
  11. Recouvrir la cocotte d'une feuille d'aluminium pour fermer hermétiquement son contenu - puis poser le couvercle.
  12. Mettre au four pendant environ 1 h 15. Mais là encore, cela dépend de votre préparation. Plus la quantité sera importante, plus il faudra augmenter le temps au four... Mais de toute façon, c'est un plat qui peut attendre longtemps ; il n'en sera que meilleur !
  13. Laisser reposer environ 30 mn hors du four.
  14. Pour décoller le gâteau de son plat, passer une lame de couteau tout autour.
  15. Démouler sur un plat de service.
  16. Couper de belles tranches, ou plus original, de beaux cubes.
  17. Servir avec une salade.

 

Mon Conseil :

En Bourgogne, on met du gruyère ou du comté râpé... mais rien ne vous empêche de changer de fromages : Morbier... Saint Nectaire.... Edam... chèvre frais...

Ajouter un peu d'ail en poudre et quelques feuilles de thym, bien entendu en change le goût... mais là encore ! Qu'est-ce que c'est bon.

Dernière précision : vous voyez la photo ? Sachez que ce gâteau des vendangeurs a rempli 8 estomacs.

 

 

Et maintenant : A VOS PAPILLES !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 7 Mars 2014

Bonjour,

Je vous fais partager ce que je viens de préparer pour ce soir.

En fouillant dans les placards, ou plutôt le frigo/congél, j'ai retrouvé de la pâte feuilletée que j'avais achetée pour faire une tourte à la choucroute. Et puis finalement, j'ai fait autre chose et la pâte est restée.

Comme j'avais congelé des rondelles de poireaux (le vert ayant servi à préparer une potée), il m'est venue une envie de tarte aux poireaux.... Et en cherchant dans le congélateur, je suis tombée sur des moules farcies au beurre d'escargot.

Pourquoi ne pas faire une association ? En voilà une bonne idée.... Je vous la livre immédiatement.

poireau-(3)                        2010 08 Fouesnant Cap Coz (5) Huitres et MoulesPhoto personnelle : Cap Coz      

Préparation

  1. Préparez une fondue, ou compotée de poireaux coupés en fines rondelles
  2. Ajoutez une échalote ciselée.
  3. Pendant ce temps, étalez la pâte dans un moule à tarte.
  4. Piquez à la fourchette
  5. Quand les poireaux sont cuits ajoutez un peu de farine
  6. Remuez
  7. Versez dessus le contenu d'une briquette de crème light dans lequel vous aurez batu deux oeufs
  8. Ajoutez un sachet (petit bien sûr) de gruyère râpé
  9. Versez cette préparation sur le fond de tarte
  10. Préchauffez votre four à 180°
  11. Pendant ce temps, disposez, telles les heures sur un cadran, 12 moules farcies encore surgelées.
  12. Enfournez pour 30 à 35 mn de cuisson.

 

Vous m'en direz des nouvelles

 

Et maintenant : Bon appétit !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

Petit retour en arrière : pendant toute ma jeunesse j'ai vu mon papa tuer les lapins que ma grand mère élevait.

Il leur faisait le fameux coup du lapin. Puis il faisait dégouliner le sang dans un bol en verre transparent dans lequel je n'ai jamais plus rien voulu boire. Et enfin il déshabillait la pauvre bête en lui retournant la peau comme nous les femmes on retire une robe.

Dégoutant n'est-ce pas ?

 

Ainsi vous comprendrez que pendant 40 ans j'ai eu une certaine répulsion à toucher de la viande de lapin et donc à la cuisiner.

Mais des amis sont venus passer le weekend à la maison. Or, en allant faire mes courses et en cherchant des idées de viandes pour mes invités, je suis tombée (sans me faire mal) sur une barquette ne contenant que des râbles... bien beaux, bien maigres... qui n'avaient pas l'allure de bugs bunny.

Bon, c'est décidé, pour la première fois je vais cuisiner du lapin et bien m'en a pris car nos amis ont emporté la recette tant ils se sont régalés. Alors, il n'y a pas de raison que je ne vous en fasse pas profiter.

Vacances et Occasions Spéciales 4263

Ingrédients pour 4 personnes

  • 8 râbles
  • 1 verre de vin blanc sec
  • 1 verre de bouillon
  • 2 gros oignons
  • 2 grosses têtes d'ail
  • 1 bouquet garni
  • beurre ou margarine
  • une briquette de crème
  • sel, poivre

 

Préparation

Assaisonnez les morceaux de lapin avec le sel et le poivre.

Faites chauffer le beurre dans une cocotte.

Faites revenir (griller) les morceaux de lapin sur toutes les faces.

Hachez finement les oignons.

Les ajouter dans la cocotte et laissez compoter sans trop de couleur.

Ajoutez alors le vin blanc et poursuivez la cuisson jusqu'à une réduction presque totale du vin.

Versez un verre de bouillon et ajouter le bouquet garni.

Fermez la cocotte et laisser mijoter à feu doux pendant environ une heure.

 

Pendant ce temps, séparez les gousses d'ail.

Les mettre dans une casserole.

Couvrez d'eau, amenez à ébullition et laissez frémir environ 10 mn.

Pelez facilement l'ail en appuyant sur les gousses.

Récupérez la pulpe, écrasez la en purée et mélangez la à la crème fraiche.

 

5 mn avant de manger, ajoutez cette purée d'ail dans la cocotte.

Bien mélanger et terminez la cuisson doucement pendant environ 5 mn.

 

A servir bien chaud.

Moi j'ai accompagné ces râbles de lapin avec un plat de crozets et carottes au four.

 

 

Conseil : n'ayez pas peur sur la quantité d'ail. En réalité, le goût est subtil et discret. Et je ne sais pas si c'est parce que j'ai enlevé le germe de chaque gousse... mais il n'y a eu aucun relent en bouche.

 

Et maintenant : BON APPETIT

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 2 Février 2014

Bonjour,

Aujourd'hui, j'ai préparé un festin digne d'un restaurant étoilé.

En entrée, oeufs mollets sur une duxelle de champignons, sauce au foie gras

En plat : aile de raie, sauce à l'échalote, accompagné d'un gratin de potimarron.

En dessert : mon nouveau cake aux graines de pavot et à la rose : sublime de chez excellentissime. Je l'ai accompagné d'une compote de poires.

Comme je vous ai déjà donné la recette des oeufs (tout au moins je crois) et du cake,... il ne me reste plus qu'à vous donner celle de l'aile de raie, sauce à l'échalote.

                                                              2013 08 E Brest Océanopolis (169)

PREPARATION 

  1. Préparez un court bouillon.
  2. Lorsqu'il bout, plonger les morceaux d'aile de raie et faites frémir pendant 10 à 12 mn.
  3. Pendant ce temps, épluchez et hachez deux grosses échalotes.
  4. Dans une casserole, versez 12 cl de vinaigre. Faites chauffer et légèrement réduire.
  5. Ajouter les échalotes, une brique de crème fraiche et deux sucres pour enlever l'acidité du vinaigre. Poursuivez la cuisson sans faire bouillir, la crème risquerait de tourner
  6. 10 mn plus tard, votre sauce est prête et votre aile de raie a également fini de cuire.
  7. Retirer délicatement la peau et le cartilage, si vous le pouvez.
  8. Mettre la raie dans une assiette. Recouvrez de sauce.
  9. Accompagner d'une purée de potimarron en gratin.

 


Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 18 Novembre 2012

J'ai acheté, la semaine dernière, une boite de Croustipâte, cette pâte feuilletée coupée en 4 carrés.

Avec l'aide de mon fils venu pour quelques jours de vacances, nous avons "inventé" une recette pour garnir ces carrés.

Comme souvent ce que l'on fait soit même, à partir d'ingrédients que l'on aime, le résultat est fameux.

Donc, je vous partage notre trouvaille.

 

 

Préparation

  • épluchez deux gros oignons et une belle échalote
  • faites une compotée en laissant mijoter doucement
  • ajoutez une pomme coupée en très très petit cubes
  • ajoutez du vinaigre balsamique (le mien est au miel)
  • ajoutez une cuillère de miel
  • ajoutez des épices, (nous avons fait un mélange de cannelle, muscade, curry...)
  • disposez l'ensemble sur les carrés de pâte en laissant un cm tout autour.
  • faites cuire jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée
  • sortez du four et parsemez de lambeaux fins de saumon fumé (ils cuisent légèrement au contact de la chaleur de la tarte

 

Conseils :

Nous avons mangé ces tartes fines avec une salade assaisonnée d'une sauce à l'huile d'oeillette.

On peut ajouter un peu de crême fouettée avec de la ciboulette hachée.

 

BON APPETIT !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 12 Mai 2012

Je sais, vous allez me dire que ce n'est plus la période de faire une choucroute.

Là, ce n'est pas pareil.

 

Pour le viaduc de l'Ascension nous recevrons des cousins de Rennes.

Pour leur arrivée le jeudi soir j'ai touvé une recette de tourte à la choucroute.

Avouez que cela change de l'ordinaire !!!!!!

 

Donc, c'est décidé, j'ai acheté ce matin tous les ingrédients pour concocter cette idée recette.

 

Je ne l'ai jamais faites, donc ???? !!!!

Mais, forcément, ça ne peut pas être mauvais.

Et en plus je vous donne le mode d'emploi.

                                        Image du site "menugourmet"

Ingrédients pour 6 pers

- 500 g de choucroute cuite

- 2 pâtes feuilletées

- 3 oeufs

- 200 g de gruyère râpé

- 125 g de lardons

- 20 cl de crème fraîche liquide

- 1 oignon

 

 

Préparationsalalde

  • préchauffer le four à 160°c
  • faire revenir l'oignon émincé avec les lardons (je les préfère fumés)
  • essorer la choucroute cuite au Riesling et graisse d'oie
  • mélanger le tout
  • ajouter la crème fraiche, les oeufs entiers, le gruyère
  • chauffer le tout
  • placer le mélange sur un rond de pâte feuilletée déroulée dans un moule
  • recouvrir avec le second disque de pâte
  • creuser une cheminée au centre
  • badigeonner avec le dernier jaune d'oeuf
  • cuire au four 30 mn
  • servir avec une salade verte.

 

Et maintenant : en piste..... les papilles !!!

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 2 Mai 2012

C'est la pleine saison des asperges.

Nous allons donc voir quelques aspects et particularités.

 

L'asperge est une plante vivace de la famille des asparagus originaire de l'est du bassin méditerranéen.

Connue dès l'époque romaine, elle est cultivée en Francecomme plante potagère depuis le XVe siècle.

Sous le règne de Louis XIV, l'asperge a toutes les aveurs du public : le Roi Soleil en était tellement friand que ses jardiniers la cultivaient en serres chauffées afin d'en fournir toute l'année aux cuisines royales !

 

Je ne vais pas évoquer la douzaine d'expèces d'asperges sauvages : toutes sont commestibles, mais certaines plus ou moins amères.

 

En cuisine on utilise les turions, bourgeons souterrains fixés au bout de tiges fermes et cassantes. Il existe des asperges blanches, violettes ou vertes. Celles-ci ont vu la lumière.

                               photo du site "étudions la nourriture"

Comment préparer les asperges ?

  • Choisir des asperges de même calibre.
  • Dans un premier temps, elles doivent être parfaitement lavées.
  • Il faut ensuite couper la base que l'on appelle talon.
  • L'idéal est de toutes les couper à la même longueur.
  • Les asperges blanches ou violettes s'épluchent avec un couteau économe. L'épluchage est inutile pour les asperges vertes qui ont une peau très fine.
  • Les mettre en fagots
  • Pour conserver leur couleur et leur texture, il faut les cuire le moins longtemps possible plongées dans l'eau bouillante salée ou cuites à la vapeur. 15 à 20 mn pour les blanches et violettes alors que 12 mn suffisent pour les vertes. Pour connaitre la cuisson, prenez les avec une fourchette. Si elles se courbent, c'est qu'elles sont prêtes !
  • laissez les égoutter après cuisson car il y a énormément d'eau dans l'asperge !!!

 

Comment les conserver ?

  • Quelques jours au réfrigérateur dans une serviette humide.
  • Congelées ou mises en conserves à condition d'être d'une grande fraicheur.
  • mieux vaut les cuisiner rapidement après l'achat, et éviter de les conserver après cuisson car elles perdent vite leur saveur et leur texture (elles ramolissent).

 

Comment les déguster ?

  • chaudes, tièdes ou froides...
  • avec de la vinaigrette, sauce moutarde ou mayonnaise, de la crème fraîche, du beurre fondu ou du fromage blanc, un beurre blanc, une sauce maltaise, une autre sauce de votre invention ou simplement un filet d'huile d'olive
  • cuisinées en gratin, en mousse, en flanc, en beignet, en quiche, en feuilleté, en fagot de jambon, en soupe, etc...
  • poêlées avec des champignons pour accompagner une pintade ou préparer avec des pâtes
  • se marie très bien avec les oeufs : en mouillettes dans un oeuf à la coque ou juste des pointes avec des oeufs brouillés, mollets ou en omelettes
  • pour le côté traditionnel, les asperges à la flamande sont servies persemées d'oeuf dur coupé fin après les avoir fait revenir dans du beurre que l'on rajoute sur le tout après.

 

 

Sur plusieurs sites on retrouve la phrase de Wikipédia qui indique qu'elles sont délicieuses accompagnées d'une sauce Champ-Fleury. Je vous livre l'info mais je n'ai pas trouvé quelle était cette sauce !!!asperges

Si vous, vous savez, n'hésitez pas !!!

 

 

Ma dernière façon de faire

J'ai acheté à "Grand Frais" qui m'a fourni ces explications, des asperges assez grosses.

Je les ai faites cuire à la vapeur, un peu plus longtemps que d'ordinaire.

Elles m'ont servi de légumes accompagnant des filets de limandes enfarinés et poêlés.

Avec : un beurre fondu délayé au jus de citron vert, poivre de sichuan et un peu de sel.

C'était divin !!!!

 

 

Et maintenant : place au rigodon des turions !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 30 Avril 2012

Le quinoa n'est plus une découverte pour personne.

 

C'est une petite graine, ronde, qui contrairement à la croyance, n'est pas une céréale. Elle appartient cuirieusement à la même famille que les betteraves et les épinards.

 

Cette graine est originaire d'amérique du Sud et il en existe plusieurs variétés et plusieurs couleurs : jaunes, rouges, brunes, noires et bien sûre la plus connue, blanche.

 

Elle est riche en protéines ; c'est donc un allié nutritionnel pour tous les jours.

Le quinoa ne contient pas de gluten, ce qui en fait un aliment digeste et un allié pour les personnes souffrant d'allergies.

 

Le quinoa se prépare en salade, en taboulé, en risotto. Il se marie bien avec les saveurs de l'avocat, les purées de légumes, ainsi qu'avec les volailles et viandes blanches. Le quinoa peut être incorporé dans la préparation de gâteaux ou de flans, mélangé avec des fruits secs.

 

En principe, ce croustillant est plutôt à déguster avec une salade verte. Mais si vous voulez en faire un dessert, insistez alors sur le côté sucré et salé un peu moins.

                           photo du site wikipédia

 

 

Ingrédients

- 100 g de quinoa

- 8 feuilles de brick

- 50 g d'abricots secs

- 1 carotte

- 1/2 oignon

- miel liquide

- graines de sésame dorées

- vinaigre balsamique

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • dans une poêle, faites revenir sur feu vif 2 à 3 mn, la carotte, l'oignon et les abricots secs préalablement réduits en petits cubes
  • ajoutez le quinoa et pratiquez la cuisson pilaf : recouvrez le quinoa d'eau et au besoin en rajouter
  • assaisonnez à votre convenance
  • comptez environ 20 mn à feu doux
  • dans une casserole, mélangez 2 c à s de miel avec les graines de sésames
  • ajoutez un trait de vinaigre balsamique
  • mélangez au quinoa
  • coupez les feuilles de brick en 2
  • déposez au centre le mélange
  • pliez et fermez
  • enfournez 5 à 6 mn à 180° (therm 6)
  • retournez à mi cuisson
  • dégustez avec une salade verte.

 

Et maintenant : en piste... les papilles !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0

Publié le 18 Avril 2012

De plus en plus de personnes connaissent les baies de goji, ces petits fruits rouges que l'on trouve la plupart du temps séchés, ou en jus.

 

Sa réputation n'est plus à faire : ce serait l'aliment au monde le plus riche en anti-oxydants : un vrai secret de jeunesse !!!

Il agit donc sur le vieillissement. Comment ?

- unique chez les plantes, il contiendrait

- 19 acides aminés

- 21 minéraux et oligo éléments

- + de protéines que dans le blé entier

- 3 fois + de vitamine C que dans l'orange

- 5 vitamines B1, B2, B6, B12 et la très rare E

- des acides gras et oméga 3 facilement assimilables

- + de carotène que dans la carotte

et que sais-je encore.

 

Donc, ce fruit qui ne subit aucune intolérance, est bon pour l'état général de notre corps.

Il combat l'hypertension, le cholestérol, l'obésité,

Il protège notre foie de tout disfonctionnement

Il régule nos sécrétions glandulaires

Il améliore la santé de nos cheveux, gencives, mémoire, yeux...

Il augmente notre concentration

Il diminue notre stress et rend les gens "heureux"

Il contrôle notre système immunitaire

 

Bref, il préviendrait ou traiterait certains types de cancer, les allergies, l'insomnie, le diabète, les rhumatismes comme l'arthrite...

 

Bien sûr, nous ne sommes pas obligés d'adhérer à tous ces bienfaits, et l'on peut seulent goûter au baies de goji par plaisir.

 

J'ai acheté une boite de fruits séchés. Il y avait avec une recette que j'ai faite hier midi. C'était excellent, aussi je vous la livre aujourd'hui.

                                                              Extrait de Wikipédia

Ingrédients pour 4 pers

- 4 escalopes de poulet

- 2 oignons

- 1 kg de courgettes

- 1 c à s de gingembre, cumin, coriandre en poudre

- 100 g de baies de goji séchées

- 100 g de raisins secs

- 2 c à s de miel

- 25 cl de bouillon

 

 

Préparation

  • épluchez et émincez les oignons
  • faites les revenir quelques instants dans une sauteuse
  • réhydratez les fruits secs dans de l'eau chaude
  • ajoutez les raisins et les baies de goji dans la sauteuse
  • coupez les escalopes en morceaux
  • ajoutez les ainsi qu'1 c à s de chaque épice et le miel
  • versez le bouillon (j'ai mis l'eau où a trempé les fruits et ajouté 1 cube)
  • remuez bien
  • ajoutez les courgettes coupées en gros dés
  • faites mijoter 20 mn

 

Conseils

Se sert en principe avec du riz ou de la semoule de couscous.

Nous nous l'avons mangé tel quel et c'était vraiment très bon.

 

 

Et maintenant : en piste les papilles !!!

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Dais' recettes

Repost 0