Publié le 19 Décembre 2010

Il fait monter la saveur d'un cran.

A effeuiller, par les plus patients, ou à croquer à pleines dents par les plus gourmands.


Ingrédients Voyage et Tourisme 7549

- 8 tranches de jambon de parme

- 100 g de parmesan

- 10 figues fraîches

- 2 c à s de miel liquide

- 1 c à c de farine

- poivre

 

 

Préparation

  • mélanger le parmesan, la farine, le poivre concassé.
  • chauffer une grande poêle anti adhésive
  • déposer un tiers du mélange en 3 tas séparés
  • étaler finement la pâte
  • laisser cuire 1 mn jusqu'à ce que les bords commencent à dorer
  • retourner et cuire encore 1 mn
  • faire 6 autres tuiles en procédant de même
  • faire revenir les tranches de jambon 30 s par face dans une poêle bien chaude
  • couper en petites lamelles
  • couper le pédoncule des figues et les émincer
  • monter les millefeuilles directement sur les assiettes
  • intercaler les tuiles de parmesan, le jambon, les lamellles de figues
  • arroser de miel

 

Conseil

Servir avec une roquette assaisonnée d'huile d'olive et citron.

Pour que les tuile au parmesan prennent bien, il est très important de déposer les petits tas de mélange dans la prêle très chaude et de les étaler finement.

 

 

Et maintenant : à vos papilles...

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 19 Décembre 2010

Bonjour, bonjour,

 

Le veau, ah ! le veau.

Tendre à souhait, en particulier le veau de lait. Il n'en finit pas de nous surprendre.

 

Appréciez donc cette recette de veau au thon, plat typique du Piémont, servi frais, en été, sur les terrasses


Ingrédients :Agriculture et Industrie 156

- 1,2 kg de rôti de veau

- 21 carottes

- 1 oignon

- 1 bouquet garni

- 2 clous de girofle

- sel, poivre

 

Pour la sauce

- 1 petite boîte de thon à l'huile

- 10 cl de crème

- 10 cl d'huile

- 1/2 citron

- 1 c à s de rhum

- 1 jaune d'oeuf

- 1 c à c de moutarde

- 2 c de pâte d'anchois

- 2 c de câpres au vinaigre

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • la veille
  • mettre le rôti dans une cocotte et le couvrir d'eau froide
  • ajouter l'oignon piqué avec les clous de girofle
  • ajouter les carottes, le bouquet garni et du poivre en grain
  • porter à ébullition et écumer
  • laisser frémir 1 h 15
  • égoutter le rôti
  • entourer le de film alimentaire
  • réserver la nuit au frais
  • le jour même
  • préparer une mayonnaise en mélanger le jaune d'oeuf avec la moutarde
  • verser l'huile en filet en fouettant
  • mixer le thon égoutté avec la pâte d'anchois, le jus de citron, le rhum , la mayonnaise et la crème
  • saler, poivrer
  • napper le rôti de cette sauce
  • garnir de câpres.

 

Et maintenant : à vos papilles...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2010

Bonjour, bonjour,

 

Aujourd'hui, je vous propose une recette qui, à l'origine se mange les soirs d'été.

Or, un jour où je n'avais pas d'idée pour le soir, j'ai confectionné des tartines que j'ai mises au four.

C'était tout aussi bon.

 

Essayez et vous verrez

 

La ri-cotta (qui veut dire re - cuite)  n'est pas à proprement dit ce que l'on appelle un fromage. C'est une préparation laitière italienne faite à base de petit lait de vache, chèvre, brebis ou bufflonne.

La ricotta possède une faible teneur en matière grasse ce qui lui permet d'entrer dans la composition de régime maigre.

Ell peut être dégustée salée ou sucrée. On peut aussi la faire sécher puis la consommer râpée.

Son goût très doux lui permet d'être mélangée à de nombreux aux aliments. Elle entre dans la composition de très nombreux préparations culinaires italiennes.


IngrédientsSanté et Sécurité 1227

- 450 g de sardines à l'huile

- 200 g de ricotta

- 1 grosse poingée d'olives noires à la grecque

- 1 c à s de vinaigre balsamique

- tym

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • Egouttez les sardines
  • émiettez les à l'aide d'une fourchette
  • incorporez la ricotta
  • hachez les olives
  • les ajouter à la préparation
  • ajoutez le vinaigre et le thym
  • assaisonnez
  • tartinez sur des tranches de pains ou des petits toasts

 

Et maintenant : à vos papilles...

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2010

Bonjour, bonjour

 

Qui ne connait pas le tiramisu ?

 

C'est un drôle de nom qui se traduit par "remonte moi". En fait, ce gâteau a été baptisé ainsi par le chef d'un restaurant de Trévise qui avait créé ce dessert à la fin des années 60. Il avait trouvé requinquant sont duo café-sucre.

 

Dans la recette authentique, il n'y a pas d'alcool, mais là, qui vous empêchera de parfumer le café d'un trait d'amaretto, ou d'une liqueur d'amande amère et pourquoi pas de rhum ou de marsala.


Ingrédients

- 250 g de mascarpone

- 24 biscuits aux amandes: amaretti ou cantucciniCopie (2) de amande

- 1 tasse de café bien fort non sucré

- 60 g de sucre en poudre

- 3 oeufs frais

- cacao

- sel

 

 

Préparation

  • préparer la crème
  • séparer les jaunes des blancs d'oeufs
  • blanchir les jaunes avec le sucre
  • ajouter le mascarpone
  • foutter pour obtenir une crème bien lisse
  • monter les blancs en neige avec une pincée de sel
  • mélanger précautionneusement avec la crème
  • Dans une verrine ou une coupelle, disposer quelques biscuits trempés dans le café
  • recouvrir de la préparation
  • rajouter quelques biscuits éventuellement écrasés
  • et ainsi de suite jusqu'au bord du verre
  • mettre au réfrigérateur pendant au moins 2 h
  • avant de servir, saupoudrer le dessus de cacaco.

 

Et maintenant : à vos papilles...

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2010

Bonjour à tous,

 

Après une journée chargée entre les courses, les achats de Noël et des confitures à l'Orange..., enfin un peu de repos avec vous amis et collègues.

 

Ayant conversé longtemps avec mon amie italienne, Paola, je vais donc poursuivre dans la transcription de quelques recettes de là bas.

Cette première n'est pas vraiment de saison, mais elle est sympathique et originale.

 

Et maintenant à vos papilles...


Ingrédients pour 4

- 2 melons moyens

- raisin blanccantaloupe

- 1 citron

- 2 c à s de miel parfumé (lavande, romarin...)

- feuilles de verveine (ou menthe)

 

 

Préparation

  • Coupez les melons en deux
  • supprimez les graines
  • avec une cuillère parisienne, creusez des billes
  • pelez les grains de raisins
  • sur 4 piques, intercalez bille de melon et grain de raisin
  • répartir le reste des billes de melon et des grains de raisin dans 4 verres
  • dans un mixer, avec le reste du raisin et le reste de pulpe de melon, faite une soupe
  • ajoutez le jus de citron et le miel
  • actionnez pour obtenir un mélange mousseux
  • versez dans les verres
  • déposer les piques chargées de fruits
  • décorer avec des feuilles de verveine ou menthe

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2010

Bonsoir à tous,

 

Je viens d'éteindre la télé après avoir regardé la finale de Koh Lanta.

Les pseudos intellectuels, intolérants, vont dire que c'est une émission nulle et comme toutes les télés réalités, truquée. Ils ont en partie raison car la télévison ne nous montre que ce qu'elle veut bien montrer et fait dire à ses images que ce qu'elle a envie de dire.

Pourtant, personnellement je pense que quel que soit le personnage, quand il est filmé 24 h sur 24, à un moment ou à un autre, il finit par oublier les caméras et se révèle tel qu'il est, avec ses qualités et surtout ses défauts. Encore faut-il que la télé veuille bien nous montrer ces images là, ou au contraire, ne nous montre pas que ces images là.

 

 Moi, ce soir, je voudrais mettre en accent sur un point qui me semble important, sans toutefois vouloir faire dans la morale. Il nous est dit, à grands renforts de publicité, que tous les candidats participent, soit disant, à un jeu.

 

Or quelle est la définition du mot jeu : activité de loisirs d'ordre physique ou bien psychique, soumise à des règles conventionnelles, à laquelle on s'adonne pour se divertir, tirer du plaisir et de l'amusement.

 

Voyons maintenant la définition de concours : ensemble d'épreuves mettant en compétition des candidats pour accéder à des emplois, des marchés, des récompenses ou des avantages publics dont le nombre est fixé à l'avance.

 

Et voyons enfin la définition de stratégie : art de diriger et de coordonner des actions pour atteindre un objectif. Il s'applique alors à tout type d'actions : politiques, économiques, personnelles...

 

Nos producteurs d'émissions devraient reprendre des cours de français.

Ils nomment par exemple "Grand concours des animateurs" une émission qui n'a que le but de nous divertir et nomment "jeux" d'autres émissions où tous les coups sont permis, avec gagnants et récompenses souvent et même très souvent, extraordinaires.

 

De plus, dans le cas de certains programmes, les candidats sont rémunérés et signent des contrats, ce qui fait de leur "jeu" en fait "un emploi".

 

Je vous pose la question : le candidat qui joue des coudes ou d'arguments pour déstabiliser ou éliminer les autres dans le seul but d'arriver à ses fins et gagner ; à ce moment là, joue-t-il  ou concoure-t-il?

 

Or, systématiquement, dans ce que l'on appelle les jeux télévisés de télé réalités, nous entendons dire : c'est le jeu ! Moi, je dis non car il n'y a là rien de divertissant à voir un candidat méritant éliminé à cause du bon vouloir d'un autre qui use et abuse de stratégies qui vont forcément de paire avec trahison. En effet, pour être le seul gagnant, il faut bien, à un moment, trahir ceux qui l'ont aidé à y parvenir.

 

 Mais revenons à Koh Lanta.

 

Claude : personnage émérite, bonne condition physique, travailleur, bel homme sportif (ce qui ne gâte rien auprès de la gente féminine). Il a gagné les 3/4 des épreuves (jamais aucun candidat n'avait fait aussi bien).

Il avait tout pour monter sur le podium, sauf un égo surdimensionné.

Candidat redoutable, a-t-il eu peur d'être éliminé rapidement ? Toujours est-il qu'il a voulu asseoir sa réputation de leader grâce à son charisme et ses stratégies qui tenaient plus à des manigances. Il n'a eu de cesse de courir à la recherche d'amitiés bienfaisantes, vers lesquelles il faisait miroiter le fameux carré gagnant.            

 

La stratégie a bien fonctionné et le voilà choisi pour être le second finaliste.

Mais tel est pris qui croyait prendre. Il arrive un moment où les autres se réveillent, malgré une dernière tentative de Kundé, envouté par cette amitié, dénigrant à qui voulait l'entendre le candidat adverse, tout aussi émérite.

 

Mais la morale est sauve est je suis assez satisfaite : seule "le pauvre" Kundé a donné un vote en sa faveur. Entre l'orgueuil de Claude et le sens du partage de Philippe, les candidats ont fait un choix sensé.

 

Pour terminer, dites moi si j'ai bonne mémoire ? Il me semble que dans la ou les premières émissions, toute stratégie démasquée, toute entente préalable à un vote était sanctionnée.

Je suis sûre du fait, mais était-ce la même émission ???

 

Revenir aux vraies valeurs et aux meilleurs qui gagnent, hélas, aujourd'hui, fait partie de l'utopie.

 

Merci d'avoir eu le courage de me lire.

 

Bonne nuit.

  

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Ce que j'ai envie de vous dire ...

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2010

Bonne nuit les amis,

 

Voici une pizza qui ressemble plus à une tarte aux abricots qu'à la traditionnelle pizza de nos amis Italiens.

Mais comme elle est sympa, je vous la propose.


IngrédientsNourriture et Breuvage 5451

- pâte à pizza

- tomates cerises

- 4 fines tranches de pancetta

- 2 c à s de parmesan

- basilic

- huile d'olive

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • préchauffez votre four sur th 7 (210°)
  • étalez la pâte en l'écrasant et en l'étirant
  • pincez les bords pour former un boudin
  • saupoudrez le fond avec le parmesan
  • disposez les tomates cerises les unes contre les autres
  • glissez entre des copeaux de pancetta émincée
  • arrosez d'huile (si possible aromatisée pour pizzas)
  • saupoudrez de basilic
  • mettre à four chaud et cuire 15 à 20 mn
  • salez (si possible à la fleur de sel) et poivrez
  • servez assitôt

 

Et maintenant : à vos papilles...

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2010

Bonne nuit à tous,

 

Je sais, je ne suis pas très poissons ! Mais une fois de temps en temps, il parait que ça ne fait pas de mal. Au contraire, même.

 

Voici donc une recete qui change de l'éternel tranche cuite au court bouillon ou filet poêlé avec un jus de citron.


  Faune flore et Animaux 7514

Cabillaud à l'italienne aux brocolis et tomates

 

Ingrédients

- 4 pavés de cabillaud (1 par personne)

- 4 tranches de pancetta

- 1 kg de tomates

- 250 g de brocolis

- 1 oignon

- 1 gousse d'ail

- 1 bouquet garni

- huile d'olive

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • Rincez et essuyez soigneusement les pavés.
  • Mettez les dans un plat et recouvrez les de gros sel
  • attendre 1 h
  • rincez soigneusement chaque pavé sous l'eau courante, froide
  • essuyez et réservez
  • coupez la pancetta en fines lanières
  • émondez les tomates
  • enlevez les pepins et coupez la pulpe en dés
  • pelez et hacez l'oignon
  • dans une sauteuse, chauffez l'huile avec l'ail écrasée
  • ajoutez la pancetta et faites revenir 2 à 3 mn
  • réservez
  • à la place, mettre à fondre l'oignon pendant 2 mn
  • ajoutez les tomates et le bouquet garni
  • salez, poivrez
  • laissez cuire doucement 20 mn
  • puis ajoutez la pancetta
  • faire cuire le poisson au cuit vapeur pendant 5 mn
  • ajoutez les brocolis séparés en petits bouquets
  • cuire à nbrocoloouveau 5 mn

 

Conseil

Dans chaque assiette versez la fondue de tomates

Ajoutez un pavé de cabillaud

Disposez des bouquets de brocolis.

Egouttez bien sur du papier absorbant poisson et brocolis pour éviter qu'ils ne rendent de l'eau sur la purée de tomates.

 

 

Et maintenant : à vos papilles...

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2010

Re bonjour,

 

J'ai l'habitude de faire des paillassons, tout simples, avec quelquefois en plus, des oignons ou du gruyère. Ce ne sont pas pour autant des roostis.

Mais ce que j'aime encore plus, c'est une poêle complète de p d t râpées, en une galette épaisse. Le dessus et dessous sont bien cuits, dorés et croustillants alors que l'intérieur est fondant. Avec une salade, voilà un estomac ravi pour une soirée.

 

Mais tout peut s'améliorer et je dois dire que l'ensemble p d t, gorgonzola et pomme, c'est pas mal non plus.


Ingrédients

- 800 g de p de t

- 125 g de gorgonzola

- 1 pomme granny

- 12 cerneaux de noix

- 1/2 citron

- 75 g de beurre (ou autre matière grasse)

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • Péchauffer le four sur th 8/9 (230°)
  • peler et râper les p de t
  • saler et verser le beurre fondu
  • bien mélanger
  • déposer 6 petits tas sur une plaque recouverte d'une feuille de papier cuisson
  • aplatir
  • faire cuire 20 mn au four
  • tailler la pomme en petites allumettes
  • arroser avec le jus de citron
  • concasser les noix
  • après cuisson, répartir le gorgonzola en petits morceaux sur les paillassons
  • repasser 5 mn au four
  • dans chaque assiette garnir de pomme, noix et poivre concassé

 

Le plus

La pomme donne un petit goût acidulé que j'aime bien et la noix se marie à merveille avec le fromage.

 

 

Et maintenant : à vos papilles...

Nourriture et Breuvage 8212 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2010

3c

Bonjour, bonjour...

 

Me revoilà après quelques jours d'absence. Non, je ne suis pas partie, j'étais même toujours devant mon ordinateur.

En fait, je suis restée scotchée pendant des heures qui ont fini par faire des jours, devant un problème concernant la généalogie qui est ma passion.

 

En deux mots, je vous explique :

Une aïeule de mon grand père s'est mariée en 1846. Son acte de mariage précise qu'elle avait alors 26 ans, ce qui la ferait naître en 1820. A la naissance de mon arrière grand père, en 1856, elle avait alors 35 ans, ce qui, cette fois-çi la fait naître en 1821. Hors, l'acte de décès de son propre père est daté de 1819.

 

Je vous pose la question : Comment, décédé, a-t-il pu procréer sa fille ?

La fille a-t-elle "menti" sur son âge et son lieu de naissance ? En effet, je ne trouve rien ni dans les tables décennales ni dans les registres correspondants aux données ?

 

Enfin, bref, je ne trouve pas... . Je reste bloquée à cette 5ème génération alors que, dans certains autres branches, je suis remontée sur 17 générations. Ca me fascine de penser que je peux mettre un nom sur des ancêtres qui ont connu François I, Henri IV, Louis XIV, etc. Et je suis fière de compter parmi toutes ces personnes, une sainte au nom qui fait sourire : Marguerite Marie ALACOQUE, qui en tant qu'initiatrice du culte du Sacré Coeur, a une relation étroite avec la basilique du même nom de Paris.

 

Comme cette naissance remonte à 1647, soit 13 générations, je me dis que si elle, elle n'a aucune descendance directe, en revanche, aujourd'hui nous devons être des milliers de petits cousins, arrières petits cousins et arrières arrières petits cousins dont un bon nombre ignore jusqu'à son existence dans leur propre famille.

 

Qui sait : il y en a peut être, voire sans doute parmi vous !!!

 

Enfin, tout cela pour vous dire que malgré ma patience d'ange !!!! et 100 000 clics, je finis par désespérer de trouver une piste et me tourne vers vous, fidèles amis, pour compléter quelques recettes. Aujourd'hui je vais grossir le chapitre "Italie".


patateMille feuilles de pommes de terre à l'italienne

 

Ingrédients

- 6 pommes de terre

- 3 boules de mozzarella

- 12 tranches de tomates

- 6 c à c de pesto

- 6 pousses de basilic

- 50 g de parmesan

- 3 c à s d'huiletomate gume

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • Faites dessecher au four les tranches de tomates
  • rincez les p de t. Les cuire 25 mn dans de l'eau salée
  • coupez la mozzarella en tranches
  • allonger le pesto de 2 c à s d'huile
  • égouttez, pelez et coupez les p de t en rondelles
  • tartinez chaque tranche de pestopatate
  • empilez une tranche de mozzarella, une tranche de tomate sur plusieurs épaisseurs
  • déposez vos p de t reconstituées sur une plaque recouverte de papier cuisson
  • arrosez les d'un filet d'huile
  • parsemez de parmesan et poivre
  • passez les sous le gril pour faire fondre le fromage
  • décorer avec le basilic

 

Et maintenant : à vos papilles...

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto!

Publié dans #Cuisine italienne

Repost 0