Publié le 28 Septembre 2014

gateau-magique.jpg Photos Internet

 

 

Bonjour à tous

 

Aux actualités, cette semaine, ils ont passé un petit reportage sur le nouveau gâteau à la mode

LE GATEAU MAGIQUE.

Intriguée, je suis allée immédiatement à la recherche de ce célèbre gâteau.

Effectivement, on trouve des milliers de recettes qui sont toutes communes, à 1 g ou 1 ingrédient près.

 

Alors, hier, qu'est-ce que j'ai préparé comme gâteau ? Un millason (car c'est son véritable nom).

Et comme j'ai fait une recette pour 8 et que l'on n'est que 2, heureusement que c'est délicieux, en plus d'être extraordinaire, magique, incompréhensif.

 

En effet, c'est déconcertant de constater qu'avec la même pâte que vous mettez au même moment dans un seul four, vous ressortez après cuisson un gâteau formé de 3 couches plus différentes les unes que les autres

- la couche du bas comparable à un flan

- la couche du milieu qui fait penser à la crème d'une tropézienne

- la couche du dessus, simili génoise super légère

 

Vous verrez, je ne vous mens pas : essayez et vous l'adopterez.

Si la recette vous parait longue, c'est parce qu'elle est détaillée, mais c'est simplissime à faire.

 


 

Millasson

 

Ingrédients

  • 4 œufs à température
  • 1 gousse de vanille
  • 120 g de sucre en poudre
  • 1 à 2 c à c d'extrait de vanille
  • ou eau de fleurs d'oranger
  • 125 g de farine
  • 50 cl de lait un peu tiède


Préparation

  1. Préchauffer le four à 150°, chaleur statique (oubliez la chaleur tournante).
  2. Faire tiédir le lait avec la vanille

  3. Beurrer et fariner un moule à manquer de 20/21 cm de diamètre et mettre dans le fond un disque de papier sulfurisé.

  4. Opter pour un moule à manqué en silicone de 24 cm de diamètre, idéal pour faciliter de démoulage.

  5. Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

  6. Dans une jatte fouetter pendant 5 mn au moins, les jaunes, le sucre et le parfum (moi j'ai mis de l'extrait d'amande amère)

  7. Puis mettre la farine et enfin le lait chaud mais pas bouillant. C’est normal si c'est très liquide.

  8. Bien mélanger délicatement au fouet MANUEL pour homogénéiser mais surtout pour ne pas trop casser le côté mousseux obtenu avant..

  9. Monter les blancs en neige en ajoutant 1 pincée de sel. Ils doivent être bien montés, afin d’aider à la cuisson à former la couche biscuitée.

  10. Ajouter d’un coup les blancs en neige à l’appareil précédant.

  11. Mélanger délicatement avec une maryse mais juste en soulevant la masse. Ils vont avoir du mal à se mélanger c’est normal, ils doivent surnager dans l'appareil !

  12. Verser la préparation dans le moule et cuire environ 50 mn.

  13. Surveiller la cuisson. Le gâteau doit être doré. Le centre du gâteau parait un peu tremblotant après cuisson, c’est normal il faut le laisser refroidir puis le conserver au moins 3 heures au réfrigérateur pour qu’il puisse se solidifier, une nuit c'est mieux.

  14. Au dernier moment, le démouler sur une assiette de service, ajouter si vous le souhaitez un voile de sucre glace et servir le gâteau bien frais.

 


 

Gâteau Magique

 

Le gâteau magique n'est ni plus ni moins qu'un millasson, avec quelques adaptations.

 

Ingrédients

  • 1/2 litre de lait (demi écrémé)

  • 4 œufs 

  • 150 g de sucre en poudre

  • 1 cuillère à soupe d’eau

  • 2 gousses de vanille (remplacées par 2 cuillères à café d’extrait)

  • 125 g de beurre fondu

  • 115 g de farine

  • 1 pincée de sel si ce n’est pas du beurre demi sel

Gateau-magique-au-chocolat-2.jpg

Préparation

La préparation est identique : dans l'ordre

- jaunes d'oeufs + sucre + eau + éventuellement parfum

- beurre fondu

- farine

- lait tiède + vanille

- rajouter les oeufs en neige à la préparation très liquide

- mélanger délicatement mais pas trop longtemps

- verser dans un plat plutôt haut pour bien différencier les couches

- cuire environ 50 mn à 150/160°

- attendre le complet refroidissement avant de déguster.

 

Précisions

Toutefois, pour un gâteau magique, version chocolat, remplacez les 115 g de farine pour 65 g de farine + 50 g de cacao non sucré (type Van Houten).

 

Pour un gâteau magique aux fruits, ajouter les fruits coupés en petits morceaux ou lamelles, caramélisés ou non à la poêle

- soit au fond du moule,

- soit entre deux couche de pâte.

 

On peut aussi ajouter dans la pâte, avant de mettre les blancs, toutes sortes d'extraits de parfums (vanille, citron, café, amandes, anisette, eau de rose, fleur d'oranger, rhum...) ou de poudre (cardamome, cannelle, spéculos, anis, gingembre...) pour donner à votre gâteau magique, chaque fois, une saveur différente.

 

 

Et maintenant : Régalez-vous !

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Desserts et goûters

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2014

oignons.gifBonjour à tous

Ah ! les oignons ! Cet indispensable en cuisine !

C'est à la fois un légume et un condiment précieux.

Il peut se consommer cru ou cuit

De plus, il possède de nombreuses propriétés médicinales que je ne vais pas vous énumérer ici : ce n'est pas mon propos.

En revanche, je viens d'apprendre une chose concernant l'oignon dans la cuisine. Plus l'oignon est haché finement, plus il cuit rapidement, mais il change alors de saveur.

Il en existe de toutes les formes et de toutes les couleurs : blanc, jaune, rouge, rose... rond, aplati, allongé...

C'est l'automne, la saison des oignons, la saison du gibier...

Alors...

Aujourd'hui ce sera donc une confiture d'oignons qui accompagnera à merveille votre foie gras, vos canards, des côtes de porc, des viandes froides et même des fromages.

Pour un apéritif, tartiner des gâteaux crackers, genre TUC de confiture d'oignons et couper des lamelles de fromages (celui ou ceux que vous souhaitez).

Vous pouvez ajouter une goutte de miel et un demi cerneau de noix collé dessus.

 


 

Confiture d'oignons

 

Ingrédients

- 40 g de beurre

- 1 kg d'oignons rouges

- 50 cl de vin rouge corsé

- 150 g de sucre

- sel et poivre

 

Préparation

  • Eplucher et émincer fin les oignons
  • dans une poêle, faire revenir les oignons dans le beurre à feu doux
  • après 30 mn environ les oignons doivent être translucides
  • ajouter le vin, le sucre, le sel et le poivre
  • laisser mijoter 1 h 30 à feu très doux jusqu'à complète réduction du vin
  • remuer régulièrement.
  • mettre en bocal
  • Fermer et retourner

 


 

Confiture d'oignons au curry

 oignon-(9)

 

Ingrédients     

- 2 kg d'oignons

- 170 g de sucre

- 25 cl de vin (rouge ou blanc)

- 10 cl de vinaigre

- sem, pôivre, curry

 

Préparation

  • peler et couper les oignons en morceaux
  • faire fondre dans de l'huile d'olive
  • une fois les oignons transparents, ajouter TOUS les autres ingrédients
  • mettre à feu très doux
  • laisser réduire à découvert pendant 2 h environ (il ne doit plus y avoir de liquide)
  • mettre en pots
  • fermer et retourner.

 


 

Diverses confitures d'oignons

 

Suivre toujours le même principe, à savoir

  1. faire revenir sur feu très doux jusqu'à ce que les oignons soient translucides
  2. ajouter les autres ingrédients
  3. poursuivre la cuisson toujours sur feu doux jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de liquide et que la préparation commence légèrement à attacher

Il vous suffit alors de varier les ingrédients :

- oignons blancs -  oignons jaunes doux - oignons rouges - échalions (oignons allongés) - rosés de Roscoff...

- sucre de betterave, sucre de canne, miel... ou remplacer une partie du sucre par du sirop (grenadine par ex)

- vin rouge, vin blanc, muscat, porto...

- vinaigre balsamique, de xérès, ou autres...

- avec des noix concassées, des raisins secs, des groseilles...

- avec tous les épices que vous souhaitez

 

Vous avez la base (facile). A vous de réussir la confiture d'oignons qui vous sera personnelle.

Je peux vous dire que celle que j'ai faite (oignons rouge, moitié vin blanc, moitié muscat, miel et vinaigre balsamique... je la mangeais goulument à la grosse cuillière... sans aucun accompagnement... 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2014

carotteBonjour,

 

Comme précédemment, je vous ai déniché une confiture à laquelle je ne m'attendais pas.

Oui, d'accord, je vous l'accorde... on fait bien des gâteaux à la carotte.

Alors pourquoi pas des confitures ?

 

Mais ayant naturellement les cuisses roses, étant, je pense, suffisamment aimable et qui plus est n'étant pas fan de ce légumes (fanne c'est drôle ça pour des carottes) je ne sais pas si je vais tenter l'expérience de cette confiture qui a par ailleurs de bons commentaires sur le site où je l'ai trouvé.

A vous de faire ici vos propres commentaires !

 


 

CONFITURE DE CAROTTES

 

Ingrédients

- 1 kg de carottes

- 800 g de sucre cristallisé

- 1 gousse de vanille ouverte en 2 et grattée

- 25 g de noix de macadamia

- 50 g de noix de cajou

- 1 petit verre de cointreau

 carotte-(22)

Préparation

  • Lever et éplucher les carottes
  •  les couper en rondelles
  • dans une bassine mettre les carottes, le sucre et la vanille raclée
  • mélanger
  • porter à ébullition
  • cuire doucement 45 à 60 mn
  • faire le test de l'assiette froide
  • mixer grossièrement les noix de cajou et macadamia
  • les faire griller à la poêle pour les colorer
  • lorsque la confiture est prête ajouter les fruits secs et le Cointreau
  • mélanger
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer, étiqueter et retourner les pots.

 


 

Confiture de carottes et oranges

 

Ingrédients

- 500 g de carottes

- 500 g d'oranges non traitées

- 800 g de sucre de canne

- le jus d'1/2 citron

- 10 cl d'eau

carotte-(25)

Préparation

  • Nettoyer les carottes
  • les râper et les faire blanchir 15 mn à l'eau bouillante
  • laver les oranges et les passer au hachir à viande (grosse grille)
  • dans la bassine, mélanger le sucre et l'eau
  • porter à ébullition
  • baisser le feu et incorporer carottes, oranges et jus de citron
  • poursuivre la cuisson pendant 35 mn
  • faire le test de l'assiette froide
  • écumer si besoin
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer, étiqueter et retourner les pots

 

Et maintenant : à vos bassines !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2014

oseille-confiture-122318.jpgphotos internet

 

 

Bonjour à tous,


Je vous remets un extrait du texte vous expliquant que j'ai trouvé ma recette sur Internet.

C'est en souhaitant étoffer un peu mon chapitre "Confitures, marmelades et gelée" que j'ai fait des découvertes étranges de confitures étonnantes, improbables, surprenantes, voir bizarroïdes.

Mais pourquoi pas ! d'ailleurs tous les goûts sont dans la nature !

C'est pourquoi je vais vous livrer quelques recettes de CONFITURES DE LEGUMES (oui ! vous avez bien lue) dénichées au fil des pages Internet. Vous comprendrez que je ne vais pas vous dire à chaque fois sur quel site j'ai trouvé cette recette car la liste serait souvent trop longue.


Aujourd'hui je vous propose de réaliser une confiture à l'OSEILLE.

Curieux ! Non ! mais pourquoi pas à tenter !

Un peu de patience toutefois ! cette confiture demande un peu de travail ! Mais on n'a rien sans rien !

 


 

CONFITURE D'OSEILLE

 

Ingrédients

- 630 g d'oseille

- 550 g de sucre cristallise

- 1 grosse orange non traitée

- pomme bio

- 1 gousse de vanille

Oseille_DC_t_800.jpg

 

Préparation

  • laver l'oseille à grande eau froide
  • égoutter et couper en lamelles
  • verser dans la bassine avec le sucre
  • ajouter la vanille coupée en deux et raclée
  • mélanger
  • laver et brosser l'orange
  • la couper en dés
  • éplucher la pomme, enlever le centre
  • couper en dés
  • dans un blender, mettre les dés d'orange et pomme avec les pépins
  • hacher finement : mettre un peu d'eau si nécessaire
  • verser dans la bassine avec l'oseille et mélanger
  • porter à ébullition
  • cuire à feu modéré
  • hacher finement avec le mixeur plongeant
  • filtrer pour enlever les fils formés par les tiges
  • remettre dans la bassine pour refaire chauffer
  • mélanger sans s'arrêter car cette confiture attache très vite
  • faire le test de l'assiette froide
  • verser dans les pots préalablement ébouillantés
  • fermer et retourner les pots.

 

Conseil 

Personnellement je me demande si, en supprimant les queues filandreuses avant, le travail ne serait pas en partie facilité.

D'autre part, en utilisant du sucre à confiture, bien sûr c'est un peu plus onéreux, mais là encore, le travail serait facilité et du temps sur la cuisson gagné.

Qu'en pensez-vous ?

 

Et maintenant : à vos bassines !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 23 Septembre 2014

pomme-de-terreBonjour à tous,

 

J'ai poursuivi mes investigations en matière de confitures.

Je vous ai déniché la plus improbable, celle que peu de personnes, sans doute, n'avaient imaginé : la confiture de POMMES DE TERRE.

 

Personnellement, je l'avoue bien humblement, je ne me vois pas me lancer dans cette recette. Mais est-ce que je suis tenue de ne vous donner ce que j'ai essayé, ou que ce que je fais habituellement, ou uniquement ce que j'aime ? 

Non ! N'est-ce pas ? 

Et qui sait...

Si beaucoup d'entre vous tentent l'aventure...

Si beaucoup en sont satisfaits...

Si beaucoup le font savoir...

Alors, pourquoi pas !

Toutefois j'imagine que ce qui donne du goût à cette purée sucrée c'est surtout les différents arômes qu'on lui ajoute plutôt que le légume en lui même.

 

 

Purée de pommes de terre

 

Ingrédients

- 1 kg de p de t

- 750 g de sucre de canne

- le jus d'1/2 citron

- 1 c à c de cannelle en poudre

- 1 gousse de vanille

- 10 cl de rhum ambré

- 25 cl d'eau

 

Préparation

  • éplucher, laver, couper en gros morceaux des pommes de terre
  • faire cuire dans de l'eau NON salée
  • réduire en purée fine
  • verser le sucre et l'eau dans la bassine
  • porter à ébullition
  • incorporer la purée de p de t, le jus de citron, la cannelle et la gousse de vanille fendue et grattée
  • cuire doucement pendant 35 mn en remuant souvent
  • incorporer le rhum
  • retirer la vanille
  • vérifier la prise de confiture par le test de l'assiette
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.

 

Conseil

Cette confiture s'utilise sur des crêpes, gaufres, blinis, feuilles de brick, dans du yaourth ou fromage blanc.

 


pomme-terre

 

Confiture de vitelotte vanillée

 

Ingrédients

- 500 g de p de t vitelotte

- 15 cl d'eau

- 325 g de sucré cristal

- 50 g de sucre vanillé

 

Préparation

  • peler et couper en morceaux les p de t
  • dans une casserole d'eau froide NON salée, cuire les p de t
  • les égoutter et réduire en purée très fine
  • dans une bassine, porter les sucres et l'eau à ébullition
  • ajouter la purée
  • poursuivre brièvement la cuisson en ne cessant pas de remuer
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer et retourner les pots

 

 

Et maintenant : à vos bassines !

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2014

Bonjour à tous,

 

La cramaillotte est une spécialité de Franche Comté. C'est vrai que là bas, dans les prairies du Jura, le pissenlit s'épanouit chaque année davantage. Au printemps on a l'impression d'immenses tapis d'un magnifique jaune éclatant.

Cette recette donne un aspect dont la consistance est proche du miel.

Je l'ai faite plusieurs fois, mais si vous voulez mon avis, c'est énormément de travail et de patience pour un résultat que je qualifierai juste de bien : pas extra, pas excellent, pas incroyable. Pour moi, c'est juste bon et le goût est plus donné par les ingrédients extérieurs que par le pissenlit proprement dit.

Je ne vous cache pas que personnellement je préfère une salade de pissenlits légèrement cuits au lard, à la gelée de fleurs.

Mais, comme dans le cochon, tout est bon dans le pissenlit aussi, de la racine, aux feuilles, aux boutons et aux fleurs.

 

Alors, lançons nous dans la cramaillotte.

2008 05 Bagnols Fleurs 7

 

Gelée de fleurs de pissenlits ou cramaillotte

 

Ingrédients

- 365 fleurs épanouies

- 1 citron non traité

- 1 orange non traitée

- 1,5 l d'eau

- 600 g de sucre à confiture

- 3 gr d'agar agar

 

 

Préparation    

  • Par beau temps, cueillir des fleurs
  • ne garder obligatoirement que les pétales si vous ne souhaitez pas avoir une confiture amère
  • mettre dans une bassine avec les agrumes coupés en tranches fines et l'eau
  • cuire 1 h à petits bouillons.
  • filtrer    
  • ajouter le sucre
  • faire cuire encore 1 h jusqu'à ce que la gelée fige
  • si la gelée ne fige pas, ajouter l'agar agar et poursuivre quelques instants la cuisson   
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.

 

 


Nature 9614

CRAMAILLOTTE

 

Ingrédients

- 400 fleurs épanouies

- 1 citron non traité

- 1 orange non traitée

- 1,5 l d'eau

- 1 kg de sucre à confiture

 

 

Préparation    

  • cueillir des fleurs de pissenlits bien épanouies 
  • les laver
  • supprimer la partie verte pour ne garder que les pétales
  • faire sécher au soleil
  • couper les oranges et citrons en tranches
  • dans une bassine, mettre les pétales, les agrumes et l'eau
  • faire cuire pendant 20 mn 
  • moi je laisse macérer ensuite pendant une nuit pour donner plus de goût
  • filtrer en pressant bien
  • porter le jus à ébullition
  • ajouter le sucre gélifiant
  • respecter le temps de cuisson
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.

 

 

Et maintenant : à vos bassines !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2014

        Bonjour à tous,

 

C'est la pleine saison des confitures et vous devez être

- soit devant vos bassines,

-soit devant internet à la recherche d'une recette.

 

C'est en souhaitant étoffer un peu mon chapitre "Confitures, marmelades et gelée" que j'ai fait des découvertes étranges de confitures étonnantes, improbables, surprenantes, voir bizarroïdes.

 

Mais pourquoi pas ! d'ailleurs tous les goûts sont dans la nature !

C'est pourquoi je vais vous livrer quelques recettes de CONFITURES DE LEGUMES (oui ! vous avez bien lue) dénichées au fil des pages Internet. Vous comprendrez que je ne vais pas vous dire à chaque fois sur quel site j'ai trouvé cette recette car la liste serait souvent trop longue.

 

Si vous appréciez ou si vous avez d'autres idées... n'hésitez pas.

    concombre 

CONFITURE DE CONCOMBRE ET POMME A LA VANILLE  

 

Ingrédients

- 500 g de concombre

- 250 g de pommes

- 250 g de sucre

- 1/2 citron

- 1 gousse de vanille


 Préparation                     

  • peler et épépiner le concombre et les pommes
  • couper les chairs en petits dés
  • déposer le tout dans un saladier
  • ajouter le sucre et la vanille fendue et grattée
  • mélanger et faire facérer une nuit
  • verser dans la bassine avec le jus de citron
  • porter à ébullition et baisser le feu au maximum
  • laisser cuire doucement jusqu'à ce que les dés de concombre deviennent translucides (1 h)
  • verser dans des pots préalablement stérilisés
  • fermer et retourner les pots.  

 


 

Confiture de concombre à la verveine

 

Ingrédients

- 1 kg de concombre

- quelques brins de verveine

- 900 g de sucre cristallisé  

- 1 gousse de vanille     

- le jus d'1/2 citron

verveine gp1

Préparation

  • Laver, feuiller la verveine
  • nettoyer les concombres et les couper en dés
  • dans une bassine, mettre les concombre, la verveine, le sucre, la vanille grattée, le jus de citron
  • mélanger et laisser macérer toute une nuit
  • le lendemain, porter à ébullition et cuire environ 1 h
  • retirer la gousse de vanille
  • mixer finement la confiture à l'aide d'un mixer plongeant
  • faire le test de l'assiette froide
  • verser dans des pots préalablement ébouillantés
  • fermer, étiqueter et retourner les pots

 

Conseil

Le concombre contient de nombreux pépins qui durcissent à la cuisson et les feuilles de verveine sont également plus fermes après cuisson : il est donc impératif de mixer finement la confiture pour éviter de retrouver de petits morceaux sous la dent.

 

 

Et maintenant : à vos bassines ! 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #CONFITURES - MARMELADES ET GELEES

Repost 0