Publié le 21 Avril 2011

Bonsoir2010 08 Ussé Chateau (34)

 

Il s'agit d'une sauce à la moutarde et aux épices dans laquelle on fait cuire un moment les morceaux de poulet avant de les faire rôtir.

 

Recette trouvée dans le Vivendier. Le Vivendier (de viandier, celui qui procure la nourriture) aurait été composé entre 1420 et 1440, en Flandre. Le style du Vivendier, par son goût de la précision, ressemble beaucoup au style de maïtre Chiquart

 

 

Traduction J.F. Kosta-Théfaine


 

Barbe Robert

  • En premier lieu, pour faire une barbe Robert, prenez un peu d'eau claire, et faites-la bouillir avec du beurre.
  • Puis ajoutez du vin, de la moutarde, du verjus, des épices en quantité et aussi fortes que vous aimez, et laissez bouillir le tout.
  • Et prenez vos morceaux de poulet, ajoutez-les à l'ensemble, et laissez bouillir le tout quelques instants.
  •  Ensuite faites-les rôtir.
  • Prenez soin de conserver suffisamment de bouillon.
  • Il doit être un peu coloré avec du safran.

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine médiévale

Repost 0

Publié le 21 Avril 2011

Bonsoir à tous,2010 08 Ussé Chateau (31)

 

Je vous propose une façon de cuisiner les crevettes.

 

Que ceux qui essayent, aient la gentillesse de nous faire un petit commentaire : je vous l'ai déjà dit, je n'aime pas trop les produits de la mer (crevettes comprises).


Crevettes

 

  • On doit bien les laver et les cuire dans un pot couvert, sans eau, avec du vin - ou du vinaigre et de l’eau ou du verjus - et du sel.
  • Laissez bouillir jusqu’à ce que le tout ait réduit,
  • puis égouttez-les et conservez-les bien couvertes et au chaud.
  • Mangez-les avec du sel, du vinaigre ou du persil effeuillé dessus.
  • Traduction J.F. Kosta-Théfaine

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine médiévale

Repost 0

Publié le 21 Avril 2011

Quel bon et sain plaisir que la cuisine maison !!!

Sa créativité, son imagination

S’expriment à l’infini dans ce qui est passion

Que rendre nos papilles folles de délectation.

Quel bon et sain plaisir que la cuisine maison !!!

 

Quel bon et sain plaisir que la cuisine maison !!!

ou nos cinq sens fonctionnent à chaque création

le toucher, d’odorat, lors des préparations

l’ouie, la vue et le goût pour la dégustation

Quel bon et sain plaisir que la cuisine maison !!!

 

 

Quel bon et sain plaisir que la cuisine maison !!!

A vouloir concocter nos réalisations

N’oublions pas, non plus, l’immense satisfaction

Concernant le budget : elle réduit l'addition

Quel bon et sain plaisir que la cuisine maison !!!

 

DAIS

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Ce que j'ai envie de vous dire ...

Repost 0

Publié le 21 Avril 2011

Bonsoir à tous,                                                                                                                      Photo personnelle

 

Changeons un peu de pays et tournons nous vers la Thaïlande que le père de mon copain connait bien pour y avoir séjourner à de nombreuses reprises pour son travail.

 

Il y a mille et une façon de faire cette salade de boeuf, rehaussée de piment, citron ou citronnelle, voire même coriandre ou menthe.

 

Voici une recette toute simple.


2008 03 Thailande Bangkok Grand Palais (76)

Ingrédients

 - 500 g de boeuf en cubes (filet, viande à fondue..)

 - une salade (ou un sachet tout prêt ; le must, les jeunes pousses)

 
 

- 2 oignons verts émincés 

 

 

 - 4 gousses d'ail pilées

- 1 c à s de nuoc mâm

- 1 c à s de sauce soja

- 1 c à s de sucre en poudre

- poivre de séchuan (ci possible), ou du moulin

- 2 c à s d'huile d'arachide

 

 

 

 Préparation

 
  •  préparer la sauce en mélangeant nuoc mâm, soja, sucre, ail, oignons, poivre, la moitié de l'huile.
  • couper la viande en petits cubes
  • les mettre dans un plat et verser la sauce par dessus
  • laisser mariner au moins 1 h au frais
  • bien égoutter
  • dans un wok graissé avec le reste de l'huile, très chaude, disposer la moitié de la viande.
  • cuire une minute jusqu'à ce qu'une croûte se forme
  • faire alors sauter la viande en remuant et secouant le wok, pendant 4 à 5 mn
  • faire de même avec le reste de viande
  • mettre un peu de mélange de jeunes pousses dans des assiettes
  • poser la viande bien grillée dessus
  • servir chaud accompagné du reste de la marinade à utiliser comme sauce.

 

BON APPETÎT !!!

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #cuisine thaï

Repost 0

Publié le 20 Avril 2011

Bonjour,

 

Parmi tous les départements d’Outre Mer, Cilaos est le seul village qui cultive la lentille.

C’est une véritable tradition chez nous. Elle est ancrée dans notre patrimoine et se transmet de génération en génération avec une culture encore quasi artisanale.

 

Sa particularité : les lentilles de Cilaos se composent d’au moins 6 graines différentes car depuis le 18ème siècle chacun a apporté sa propre graine créant ainsi à chaque récolte ce mélange si particulier.

 

Une grande satisfaction, c’est que d’après Jean Pierre COFFE, les lentilles de Cilaos seraient les meilleures du monde. Moi, ça ne m’étonne pas !

 

Depuis quelques années, Cilaos organise une fête des lentilles.

 

Bien entendu, vous l’avez compris, la recette ci-dessous peut se faire également avec d’autres types de lentilles, comme celles du Puy

 


 

 

Ingrédients

-         300 g de lentilles

-         1 gros oignon

-         5 gousses d’ail

-         piment

-         gingembre

-         2 c à s de massalé

-         1 c à c de curcuma

-         1 branche de caloupilé

-         une pincée de cumin

-         moutarde en grain

-         huile

-         sel, poivre en grains

 

 

Préparation

  • trier et laver les lentilles
  • les mettre à cuire dans de l’eau pendant 30 mn en cocotte minute
  • éplucher et hacher l’oignon
  • le faire roussir dans une marmite avec un peu d’huile
  • ajouter le cumin, la pincée de moutarde en grains, le caloupilé
  • ne pas faire brûler
  • piler le massalé, les gousses d’ail, le sel, le piment, le gingembre, le curcuma et les grains de poivre
  • ajouter le tout dans la marmite
  • verser les lentilles cuites
  • mélanger
  •  laisser mijoter encore 10 petites minutes

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 20 Avril 2011

Bonjour, bonjour

 

En fin d’année dernière, quand ma maman est venue de la Réunion pour me voir et faire la connaissance de mon chéri, elle m’a apporté le boucané que je lui avais demandé. Je voulais faire goûter à mon petit cœur auvergnat des produits typiques de chez nous.

 

Le boucané est généralement un morceau de porc (en particulier le lard) que l'on fait boucané, c'est à dire fumer. Le boucan était jadis une cabane en bois qui servait exclusivement à fumer les viandes et poissons. On peut fumer également d'autres viandes, des saucisses, du poulet et même le tangue, animal qui ressemble à un hérisson est qui a été importé de Madagascar dans les îles de l'Océan Indien, comme nourriture.

 

J'ai donc préparé un cari pom’terre boucané.

Il s’est régalé.

 

Alors, à vous !!!


 BOUCANE-FUMET

Ingrédients : pour nous 2

-         200 g de boucané

-         700 g de p de t

-         2 tomates

-         2 oignons

-         3 gousses d’ail

-         1 pincée de safran ou éventuellement curcuma

-         huile

-         thym

-         sel, poivre

 

 

Préparation

  • Coupez le boucané en tronçons de 2 à 3 cm
  • Lavez le
  • Faites le blanchir 2 ou 3 fois
  • Mettez le à cuire dans un peu d’eau pendant 20 mn (il ne doit plus rester d’eau)
  • Dans une sauteuse faites frire le boucané dans un peu d’huile
  • Epluchez, lavez et coupez les pommes de terre en morceaux
  • Pelez et hachez les oignons
  • Emondez les tomates et coupez les en morceaux
  • Pilez ensemble tous les assaisonnements/épices
  • Lorsque le boucané est bien frit, mettez les oignons à roussir
  • Ajoutez les épices/safran/thym et les tomates
  • Mélangez bien et laissez mijoter quelques instants
  • Rajoutez un peu d’eau et versez les p de t
  • Mélangez, couvrez et laissez cuire à feu doux (comptez environ 30 mn)
  •  A servir bien chaud

Bon appétît !!!

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 20 Avril 2011

Bonjour à tous

 

Pendant que je suis dans les recettes réunionnaises, je continue sur ma lancée.

 

Voici donc une autre confiture, toute aussi délicieuse que la confiture de bananes et que l’on trouve également que trop rarement ici en métropole.


  papaye2

Confiture de papayes vertes

  

Ingrédients :

-         2 papayes vertes (1 kg)

-         1kg de sucre (roux de préférence)

-         1 gousse de vanille

-         1/2 jus de citron

 

 

Préparation

  • lavez, pelez les papayes 
  •   retirez les graines
  • coupez les en tranches moyennes
  • mettez les morceaux de papayes dans une marmite
  • ajoutez le sucre, le citron
  • coupez la vanille en deux puis en tronçons
  • ajoutez la aux fruits
  • couvrez d’eau
  • laissez cuire pendant 30 mn environ (feu moyen)
  • vous devez obtenir un sirop moyennement épais.
  • Mettez en pots préalablement ébouillantés
  • Fermez par un couvercle
  • Retourner les pots

 

Truc

Si vous laissez sécher le sirop, vous obtiendrez des tranches de papayes confites.


  imagesCA3DSRRB

Confiture de papayes mûres

 

Ingrédients 

-         1 kg de papayes mures

-         800 g de sucre

-         le jus de 2 citrons

-         vanille

 

 

Préparation 

  •   pelez les papayes
  •  coupez les en deux
  •  retirez les pépins
  •  coupez la chaire en petits morceaux
  •  dans la marmite à confiture, mettez les fruits
  •  ajoutez le sucre, le jus des citrons et la gousse de vanille fendue et tronçonnée
  •  posez un torchon pour couvrir la marmite
  • laissez macérer pendant 24 h
  • le lendemain, cuire à feu moyen tout en remuant régulièrement
  • quand le jus est suffisamment épais, votre confiture est prête
  • mettez en pots préalablement ébouillantés
  • fermez par un couvercle
  • retourner les pots.

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 17 Avril 2011

Bonjour,

 

Est-ce qu'un cari d'oeufs vous tente (prononcez cari z'oeufs). On n'en parle moins et pourtant c'est excellent.

 

Ma maman en faisant régulièrement avec les oeufs de La Rousse, Chichine et Cocotte (original n'est-ce pas) : poules que nous avions au fond du jardin, pas pour manger mais pour les oeufs. Mes parents ont toujours des poules même si ce ne sont plus les mêmes depuis mon époque.

 

A vous maintenant !!!


Ingrédients : pour nous 5Faune flore et Animaux 28625

- 2 oeufs par personne

- 2 ou 3 oignons selon la grosseur

- 1 tomate par pers

- 1 beau piment

- 2 ou 3 gousses d'ail

- 1 morceau de gingembre

- thym

- 1/2 c à c de safran (ou éventuellement du curcuma)

- huile

- sel, poivre

 

 

Préparation

  • Faire cuire les oeufs à dur pendant 10 mn
  • les écaler
  • éplucher et hacher les oignons
  • faire revenir dans un peu d'huile
  • pendant ce temps écraser l'ail, le piment, le sel, le poivre er le gingembre
  • ajouter aux oignons ainsi que le thym
  • couper grossièrement les tomates
  • les ajouter ainsi que le safran/curcuma
  • couvrir et laisser mijoter 5 mn environ
  • ajouter les oeufs
  • mélanger et ajouter un peu d'eau
  • cuire à nouveau 5 mn à couvert, en mélangeant régulièrement

 

Conseil

Pour une jolie présentation, je vous invite à parsemer un peu de ciboulette hachée et à couper les oeufs en deux avant de servir, devinez avec quoi ? du riz bien sûr.

 


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 17 Avril 2011

Bonjour,

 

Voici une confiture que l'on peut qualifier d'exotique.

J'ai longtemps hésité à ranger cette recette dans la rubrique confiture ou dans celle de la Réunion.

Et puis j'ai opté pour la cuisine de mon île.

 

En effet, depuis que je suis arrivée en France ou si vous préférez en métropole, je n'ai pas beaucoup vu dans les magasins de confitures de bananes, ou peut être dans les boutiques spécialisées.

Alors que chez moi, c'est une confiture courante, que les Réunionnaises ont l'habitude de faire car elle est simple, peut être un peu longue, mais au final excellente. On l'appelle quelquefois "beurre de banane".

 

Je ne vous dis pas le goût (typé mais excellent).

 

Je ne vous recommande absolument pas de mettre le même poids de fruits et de sucre ; ce serait beaucoup trop sucré et retirerait tout le goût particulier du fruit. Dans l'absolu l'idéal est de mettre un tiers du poids des fruits écrasés, en sucre pour avoir une confiture crémeuse et parfumée.

 

Surtout pas de sucre spécial confiture !!!

 


Ingrédientsbanane

- bananes épluchées (bien mûres)

- sucre : 1/3 du poids des bananes

- zeste de 1 à 2 citrons

- cannelle, muscade

- rhum

 

 

Préparation

  • éplucher les bananes
  • mixer pour en faire une purée (à la fourchette, c'est pas mal non plus)
  • mettre la purée dans une casserole
  • ajouter le sucre, les épices et les zestes de citrons
  • faire cuire à feu moyen pendant une heure
  • remuer régulièrement
  • laisser reposer 24 h au frigo
  • le lendemain recommencer la cuisson
  • penser à bien remuer
  • si besoin est, le 3ème jour, recommencer l'opération, mais ajouter le rhum
  • vous obtenez ainsi une crème-pâte onctueuse, "un beurre de bananes", de couleur brun et à l'excellent goût si délicat
  • mettre en pot préalablement stérilisés
  • fermer avec un couvercle
  • retourner les pots

 

Attention

En desséchant, la confiture perd du volume et pour 1,2 à 1,5 kg de fruit, vous n'obtiendrez pas plus de 2 pots

 

 

A vous maintenant !!!

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0

Publié le 17 Avril 2011

300px-Sechium edule plantation Salazie dsc03258Bonjour à tous,

 

Il y a quelques temps, je vous ai évoqué nos chouchous et donné plusieurs recettes (voir gâteau, soupe, gratin...). Aujourd'hui, il s'agit du cari de boeuf aux chouchous (christophine, chayotte...).

 

Mais d'abord, voici encore quelques nouveaux renseignements sur ce légume, aliment très important chez nous à la Réunion. Et vous allez voir pourquoi :

 

Cette plante que l’on cultivait déjà du temps des Aztèques, a été importée et plantée en particulier dans la région de Salazie et de la plaine des Grègues. Pendant longtemps on a cultivé les chouchous qui sont des lianes pour la qualité de ses fibres. Sa tige, souple, une fois lavée, donne de jolis rubans (sorte de paille) de couleur blanc-argenté. Les femmes de Salazie l’utilisaient pour la fabrication de chapeaux et autres objets tressés. Le chouchou en fit leur fortune au début du XXe siècle.

 image

Elle pousse en abondance et tout est bon dans le chouchou

-         utilisation de la tige imagesCAC02JMU

-         utilisation des feuilles (les brèdes) cuisinées comme des épinards ou en fricassée avec d’autres légumes

-         utilisation des tubercules (patates chouchou) ressemblant aux pommes de terre, dans la fabrication du massalé

-         utilisation des fruits cuisinés dans des recettes salées ou sucrées que je vous invite à consulter

 

Salazie organise chaque année une fête du chouchou.


 

- 1,2 kg de bœuf (bourguignon, gîte, daube)

- 4 gros chouchous
- 4 ou 5 oignons selon la taillew508
- 6 gousses d'ail
- 3 tomates
- 1 petit morceau de gingembre
- 1 branche de thym
- sel, poivre,

- huile

 

Préparation

¨       Coupez le bœuf en morceaux ( comme pour une daube )

¨       Faites revenir la viande quelques instants

¨       Pendant ce temps, épluchez et émincez les oignons

¨       Coupez les tomates en petits morceaux

¨       Pilez ail avec le sel, le poivre et le gingembre.

¨       Ajoutez à la viande les oignons, les tomates, la préparation pilée et le thym.

¨       Laissez cuire 3 à 5 mn à feu doux

¨       Couvrez à hauteur d’eau

¨       Après l’ébullition, baissez à feu doux et laissez cuire jusqu'à ce que la sauce soit onctueuse.

¨       Ajoutez les chouchous coupés en grosses lamelles environ 15 mn avant la fin de la cuisson de la viande.

  

 

  

 Bon appétît !!!

  

  

  

  

  

  

  

  

 Ingrédients

Voir les commentaires

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #Cuisine réunionnaise

Repost 0