crème de rose

Publié le 20 Septembre 2011

Photo personnelle (réalisation Tite Cuisto)

2009 11 Clermont Gateau Estelle 2

Bonjour à tous,

 

Ah ! la rose !

Considérée comme la "reine des fleurs", elle est présente dans tous les jardins et dans tous les bouquets.

Enfin, presque !

C'est sans aucun doute la fleur la plus cultivée au monde même si à l'origine c'était une plante sauvage plus connu sous le nom d'églantier.

 

La rose est aimée pour sa beauté et son parfum et cultivée depuis plus de 5000 ans d'abord en Chine, puis en Perse.

Depuis l'Antiquité elle a été appréciée. Le roi Midas (6 siècles avant J.C.) n'a-t-il pas emporté avec lui ses roses pendant son exil en Macédoine. 

Au moyen âge, a été écrit le roman "le roman de la rose".

La rose se retrouve sur des vitraux , dans d'innombrables peintures, des broderies, tapisseries.

Et nettement plus recemment, Jacques Brel a décliné la rose, rosa, rosam, pendant que Françoise Hardy chantait son amie la rose.

Sans oublier les films dont le titre contient le mot "rose".

 

La rose a aussi d'autres utilisations

- en parfumerie

- en medecine

- en cuisine

- comme prénom

- en langage des fleurs : qui ne pense pas à une rose rouge pour évoquer son amour ?

 

Ou comme emplois métaphoriques

- bois de rose

- rose des vents

- rose des sables

 

Pour la petite histoire, dans le jardin de mes parents, il y a eu jusqu'à 84 rosiers (grimpants, parapluies, boules, buissonnants et surtout sur tiges). Mon père était allé cherché des églantiers dans la nature et avait ensuite greffé chacun d'eux avec l'aide de sa fille, c'est à dire votre serviteur. Je suis une pro de la fente en T, surtout du prélèvement d'un oeil coincé entre un départ de feuille et la tige et pour terminer du saucisonnage avec du raphia ou le plus utilisée par mon père, un brin de laine non raffiné.

Ainsi, à la maison, il n'y avait pas deux rosiers identiques.

 

A la mort de ma petite soeur à 20 ans, une amie très chère a envoyé à mes parents en guise de condoléances ce joli et si réel vers que l'on prête souvent à Ronsard mais qui est de François de Malherbe : "et rose, elle n'a vécu ce que vivent les roses l'espace d'un matin" . Ronsard, lui, a écrit  : "Oh vraiment, marâtre nature - puisqu'une telle fleur ne dure - que du matin jusques au soir ! Ce qui, avouons le, veut à peu près dire la même chose.  : les circonstances ont fait que j'ai détesté un peu plus les roses que je n'appréciaient déjà pas beaucoup hormis lorsqu'elles sont en boutons, c'est à dire en gros le temps d'une journée. Ensuite, elles ne ressemblent plus à rien, les pétales tombent et en plus elle est agressive avec ses épines...


 

 

Mais tout cela ne vous intéresse pas forcément et revenons à notre crème de rose

  • Préférez le matin pour cueillir les rosesNature 24889
  • préférez aussi les variétés les plus anciennes et/ou les plus parfumées
  • ramassez 500 g de pétales
  • dans une terrine ou un pot, déposez une mince couche
  • saupoudrez de sucre en poudre
  • faites autant de couches que vous aurez encore de pétales de roses et de sucre (soit 500 g au total)
  • fermez la terrine ou pot
  • laissez macérer environ 5 jours
  • versez alors un litre de gin, d'alcool de fruit, ou d'alcool neutre que l'on trouve de plus en plus difficilement en pharmacie
  • laissez à nouveau macérer pendant au moins 3 jours
  • filtrez
  • mettez en bouteille ou flacon original

 

 

 

Rédigé par la tite cuisto !

Publié dans #BOISSONS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article